Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : la Cédéao divisée sur une possible intervention militaire

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Media Libre pour tous le Jeudi 6 Janvier 2011 à 08:13 | Lu 463 fois

Par RFI
A l'issue du deuxième sommet extraordinaire sur la Côte d'Ivoire, le 28 Décembre 2010 à Abuja, les chefs d'Etat du bloc des quinze avaient enjoint Laurent Gbagbo de céder le pouvoir, sous peine d'une intervention militaire. Depuis, la menace du recours à la force est moins audible. Si tous les chefs d'Etat souhaitent que Laurent Gbagbo quitte le pouvoir, il semble que l'option militaire divise. En tous les cas, elle ne figure pas dans le communiqué conjoint de la Cédéao et de l'UA, publié au retour d'Abidjan des trois chefs d'Etat de la Cédéao et du Premier ministre Kenyan Raila Odinga. Le Nigeria, qui assume la présidence tournante de la Cédéao, a le plus prôné l'intervention militaire, mais il n'est pas seul et surtout, il est en proie à des défis dans son propre pays.



Le président du Nigeria fait partie des chefs d’Etats en faveur d'une intervention militaire pour déloger Laurent Gbagbo. Mais Goodluck Jonathan est sans doute soucieux de respecter la nature collégiale du bloc des quinze.

Et de source diplomatique, la Guinée Bissau, le Cap-Vert, le Bénin et le Ghana sont dans la catégorie des pays qui sont les plus réticents à l'envoi de troupes. Certains préfèrent la diplomatie, d'autant plus que, selon eux, les négociations progressent.

Optimiste, un membre de la délégation qui a participé aux deux déplacements à Abidjan, a même confié à RFI qu'un troisième tour, et donc un nouveau vote, était une possibilité évoquée dans les documents de travail.

Par ailleurs, le président nigérian Goodluck Jonathan doit faire face à une vague d'attentats sans précédent dans son pays. Les foyers de tensions sont éparpillés et animés par différents groupes. A Quatre mois des élections, il est possible qu'il souhaite mobiliser ses troupes en priorité pour rétablir la stabilité chez lui, plutôt que de les déployer en Côte d'Ivoire.

Officiellement, le recours à la force est une option toujours d'actualité. Il n'empêche, elle peut être associée lors des discussions à d'autres menaces, par exemple l'asphyxie financière, pour faire fléchir Laurent Gbagbo.

Enfin, le porte-parole de l'armée nigériane a confirmé que la réunion des chefs d'Etats majeurs des quinze, prévue les 17 et 18 Janvier, était maintenue.


Afrik53 - Media Libre pour tous
Jeudi 6 Janvier 2011
Vu (s) 463 fois



1.Posté par Jean Luc le 06/01/2011 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Asphyxie financière ou pas, vous allez en pâtir. Nous allons, avec l'aide de l'Éternel en découdre avec les armées des démons...
Et vous croyez encore que ado, le mossi peut nous gouverner?

2.Posté par kingston Tiemel le 06/01/2011 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est lache et médiocre de penser à une intervention militaire en cote d'ivoire. Ceux qui le souhaitent pensent que les Ivoiriens seront seuls à subir les conséquences! Nous jurons qu'au nom de l'éternel, nous vaincrons toutes les forces qui nous attaqueront. Si vous pensez nous attaquer pour un rebelle endurci comme Ouattara et pour le plaisir de la France dans son desir impérialiste, vous ne vous en sortirez pas. un peuple determiné est capable de beaucoup de choses. Nous vous attendons si vous croyez que vous avez affaire à des animaux sans valeur. Venez avec en votre tête votre tueur patenté de Compaoré qui n'hésite pas à éliminer son frère et plus valeureux que lui. Que Wade inaugure pour la première fois son repas de chair humaine, si ce n'est la n iéme fois. Merci à vous, oh chers naigres payés pour assassiner, Bravo pour les sales boulots; Dieu vous jugera amen.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !