Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire: journée laborieuse au procès de Simone Gbagbo et des 82 co-accusés

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mardi 30 Décembre 2014 à 10:39 | Lu 1882 fois

En Côte d’Ivoire, le procès de l’ex-Première dame ivoirienne Simone Gbagbo, accusée d’« atteinte à la sûreté de l’Etat », a repris ce lundi 29 décembre sous les cris de proches de victimes de la crise de 2010-2011 qui réclament justice. Longtemps surnommée « la dame de fer », Simone Gbagbo, 65 ans, épouse de l’ex-président Laurent Gbagbo, est jugée aux côtés de plusieurs autres personnalités de l’ancien régime.



Il s’agissait de la deuxième journée après l’ouverture, vendredi, du procès pour atteinte à la sûreté de l’Etat Simone Gbagbo est jugée en compagnie de 82 autres co-accusés. Le procès s’est ouvert à Abidjan alors que le gouvernement du président Alassane Ouattara a refusé de transférer Simone Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI) qui l’accuse de « crimes contre l’humanité », comme son mari, détenu à La Haye depuis trois ans. Au tribunal d’Abidjan, dans le quartier central du Plateau, les accusés devront répondre d’inculpations pour crimes commis entre 2010 et 2011, au moment de la crise post-électorale qui a fait 3 000 morts de part et d’autre.

Trois heures de retard sur l’horaire prévu, une salle trop petite pour accueillir un public qui restera finalement à l’écart dans la salle des pas perdus, un énoncé de l’identité des 83 accusés et des actes d’accusation qui aura duré près de quatre heures et une sonorisation de la salle ne permettant pas de comprendre les échanges entre les parties. Cette deuxième journée d’un procès qualifié d’historique aura pris un tour chaotique et laborieux.

Les avocats contestent la régularité de la cour

Une deuxième audience où au premier rang du box des accusés on pouvait voir Aboudramane Sangaré, le compagnon de route politique de Laurent Gbagbo, Pascal Affi N’Guessan l’actuel président du FPI qui vient d’obtenir l’invalidation de la candidature du même Laurent Gbagbo à la tête du FPI, Gilbert Aké N’Gbo qui fut le dernier Premier ministre en exercice de Laurent Gbagbo, et Simone Gbagbo qui affichait une certaine sérénité en suivant mot à mot les termes de l’ordonnance de renvoi qu’égrenait l’accusation.

Une journée de pure mise en forme au cours de laquelle les avocats n’ont pris la parole que pour protester contre plusieurs points de procédure non respectés, selon eux, par le parquet. Ils se sont notamment attachés à contester la régularité de la cour compte tenu d’une ordonnance de désignation des juges qui serait arrivée à expiration il y a trois mois. Des points de litige finalement non retenus par le président du tribunal.

Ce mardi matin, trois premiers accusés devraient être entendus pour les crimes d’atteinte à la sûreté de l’Etat dont on les accuse.

RFI

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mardi 30 Décembre 2014
Vu (s) 1882 fois



1.Posté par siagbe le 31/12/2014 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LA FRANCE A PEUR DE LA FAMILLE DE LAURENT GBAGBO DONC ELLE VEUT A TOUT PRIX LES SALIR MAIS NOUS DISONS A LA FRANCE QUE NOUS NE SOMMES PLUS EN 1945 CAR NOUS AVONS TROP TOLERE LES AGISSEMENTS DE LA FRANCE MAINTENANT NOUS NE POUVONS PLUS ACCEPTER QUOI QUE CE SOIT.LES GBA GBO NE SONT PA S LES SEULS INTELLIGENTS POUR POUVOIR LES ECARTER DU POUVOIR TOUTE LCOTE D'IVOIRE EST INTELLIGENTE ET VOIT DEJA CE QUE LA FRANCE PROJETE DANS L'AVENIR.VOUS VOYEZ COMMENT SIMONE ET LES AUTRES ONT ETE APPLAUDI A L'AUDIENCE ET C'EST CE QUE LA FRANCE NE VEUT PAS.
LA CELEBRITE DES MILLITANTS DU FPI.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !