Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire – face à l’ampleur du Boycott le gouvernement de Ouattara se fait menaçant

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mardi 6 Mai 2014 à 08:18 | Lu 2747 fois



Côte d’Ivoire: « échec cuisant » du recensement, selon le parti de Gbagbo

Abidjan – Le recensement national de la population en Côte d’Ivoire démarré le 17 mars dernier connait un « échec cuisant » a affirmé lundi, dans un bilan à mi-parcours, le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo qui avait appelé à son boycott massif.

« Le bilan à mi-parcours » du recensement, le premier depuis 16 ans, « montre un rejet total de l’opération par la population », a déclaré dans un communiqué, le Front populaire ivoirien (FPI – pro-Gbagbo), principal parti d’opposition, y voyant une « adhésion massive » à son mot d’ordre de boycott.
« Le recensement a été rejeté par 90% de la population », souligne le texte, estimant qu’ »en réalité, toute opération réalisée au-delà du délai de 21 jours comporte beaucoup de biais qui la rende irrecevable et sans objet ».

« L’opération a effectivement débuté à la mi-avril sur le terrain », a expliqué, à l’AFP, Jean De Dieu Kouassi, responsable de la Communication à l’Institut national de la statistique (INS), l’opérateur du projet.
Le FPi, « constatant l’échec cuisant » du recensement prévu pour durer 21 jours demande au président ivoirien Alassane Ouattara « d’en tirer toutes les conséquences en prononçant son arrêt immédiat et sa reprogrammation dans un cadre de consensus national apaisé et d’une meilleure maîtrise technique ».
Le chef de l’opposition, Pascal Affi N’Guessan, avait appelé au boycott massif du recensement trois jours après son lancement officiel, arguant que des obstacles politiques devaient être surmontés avant que cette enquête puisse se tenir.

Pour le chef du FPI, la crise postélectorale de 2010-2011, qui a fait plus de 3.000 morts, a aussi « profondément divisé » les Ivoiriens, et a créé des « obstacles politiques à surmonter avant le démarrage de l’opération ». Le recensement national se déroule dans un contexte post-crise où la
question de la nationalité avait déclenché une décennie de contestations politico-militaires.
L’opération, organisée tous les dix ans, n’avait pu se tenir en 2008 en raison de la crise secouant la Côte d’Ivoire, alors coupée en deux. La dernière enquête nationale date de 1998. Le pays comptait alors 16,3 millions d’habitants. Soit 6 ou 7 millions de moins que la population estimée
aujourd’hui.

D’un coût global de 12 milliards de francs CFA (environ 18 millions d’euros), l’opération mobilise 30.000 agents qui sillonnent plus de 10.000 villages, munis de smartphones et non plus de formulaires en papier.
AFP

Côte d’Ivoire: les perturbateurs du recensement de la population encourent des sanctions pénales (Gouvernement)


APA- Abidjan (Côte d’Ivoire)

Le gouvernement ivoirien a mis garde, lundi, ceux qui « troublent » l’opération du quatrième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), en prévenant qu’ils encourent des sanctions pénales.

Dans une conférence de presse, à l’issue d’un conseil des ministres, tenu lundi en début de soirée, sous la présidence du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, le ministre de la Poste, des technologies de l’information et de la communication, porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné a relevé les « difficultés du terrain » liées au RGPH, dénonçant « certaines personnes qui violent nos lois avec des mots d’ordre qui conduisent à des troubles».

« Le ministre de la justice a été saisi ainsi que le ministre de l’intérieur (…). Le gouvernement prendra ses responsabilités vis-à-vis de ceux qui troublent cette opération » a prévenu le ministre Bruno Nabagné Koné.

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement a souligné que le taux de dénombrement se situe entre 20 et 93%. « Ce sont des chiffres officiels » a précisé M. Koné, citant l’exemple de Lakota (Sud-ouest, favorable à l’ancien régime) qui enregistre un taux de dénombrement de 87%.
« Ceux qui appellent à des boycotts encourent des sanctions pénales » a-t-il mis en garde, en expliquant que la loi statistique fait « obligation » à tout le monde de se faire recenser.
Le porte-parole du gouvernement a, également, fait savoir que l’opération de recensement général de la population et de l’habitat va se poursuivre jusqu’au 22 mai prochain, car elle « a commencé le 22 avril dans la dernière zone de dénombrement».

Le Front populaire ivoirien (FPI, parti de l’ancien chef de l’Etat, Laurent Gbagbo) a appelé au boycott de l’opération « précipitée » de ce recensement.

Lundi, l’ex-parti au pouvoir a demandé au chef de l’Etat ivoirien d’ajourner « immédiatement » cette opération dont « l’échec était prévisible au regard de l’environnement socio-politique et même des choix techniques de sa réalisation » lit-on dans un communiqué du FPI publié à la mi-journée.
La population de la Côte d’Ivoire est estimée à environ 24 millions d’habitants, car-explique-t-on, le pays a connu un taux d’accroissement démographique de 2,85 % depuis l’opération de 1998.


Afrik53.com : Infos 7J/7
Mardi 6 Mai 2014
Vu (s) 2747 fois



1.Posté par Kpao le 06/05/2014 09:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Deposez vos muscles un jour et gouvernez avec vos tetes mem si vous etes bandîts ce n est une raison pour que tte la CI sot en prison nous on savait ke c etait pour nous torturer ke vous avez pris le pouvoir TORTUREZ NOUS

2.Posté par Fatim le 06/05/2014 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien dit Kpao!

3.Posté par Fado le 06/05/2014 11:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel jour allez vous chercher à comprendre les autres ,chez nous un adage dit que nous avons tous du sang dans notre corps mais vomissons autre chose.Vous n avez recours qu à la force

4.Posté par dan de danane le 06/05/2014 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mossi la,faut compter ta merde de frci et tes parents batards de mossis nous on ne se recense pas .et puis ya rien , maca est mieux.

5.Posté par doriane le 06/05/2014 23:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tout cas dan de danané, maca est mieux. Moi ivoirienne, m'inscrire sur une liste de burkinabès? Tchè Tchè, je refuse! Et même en bandant leurs muscles de loubard, ils n'arriveront pas à me faire adhérer à leur opération démoniaque de recensement! Mossi Dramane zoungrana zampaligré, va recenser tes pouilleux frci, tes crève-la-faim de cedeao et tes pestilentiels frères bouki! TCHRRRRRRRRR! il s fini de recenser toutes les cellules cancéreuses de sa prostate, ce mossi dents taillées? Et puis quoi encore?
Signé: doriane, la vraie

6.Posté par LE VERITABLE PATRIOTE le 07/05/2014 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vraiment MACA est mieux que de se faire recenser pour on ne sait kel raison. Nos parents ivoiriens ki sont en exil veulent entrer chez eux. d'autres sont traqués par des chiens puants appelés dozos et frci. kel courage auront-ils à se faire recenser. Ce gouvernement croit k'il nous effraie avec leurs menaces. k'ils sachent ke si le FPI ne parlaient de boycott personne ne se serait fait recenser. k'ils commencent dès maintenant à arrêter au moins 15 millions d'ivoiriens parce k'aucun ne se fera recenser et ce n'est l'arrestation des responsables ki appelèrent au boycott ki arrangera la situation d'impasse k'ils connaissent actuellement. k'ils mettent la confiance entre les Ivoiriens, k'ils fassent réellement la vraie réconciliation, k'ils demandent sincèrement pardon aux Ivoiriens car jusque-là on ne sait pourquoi ils ont accepter de se joindre aux français pour faire souffrir les Ivoiriens, k'ils libèrent tous les prisonniers politiques même ceux ki à la Haye. Et là ils verront comment les choses iront d'elles-même.

7.Posté par Sieny lade le 07/05/2014 17:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous les vrais patriotes ivoiriens qui suivent le mot d''ordre de boycott de l''opposition.je me pose la question de savoir si boycott fait mal que mettre ambargo sur les medicaments ou fermer les grandes banques dans un pays.le chien aboie la caravane passe. Salut.

8.Posté par Sieny lade le 07/05/2014 17:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous les vrais patriotes ivoiriens qui suivent le mot d''''ordre de boycott de l''''opposition.je me pose la question de savoir si boycott fait mal que mettre ambargo sur les medicaments ou fermer les grandes banques dans un pays.le chien aboie la caravane passe. Salut.

9.Posté par François Ferdinand Kouao le 08/05/2014 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on ne peut jamais appeler un singe oiseau malgré que ces deux espèces passent toute leur vie dans les arbres ils ont compté sur les ressortissants de la CDEAO et la France pour déstabiliser le pays qu'ils les recensent .quand nos frères et sœurs refuges et prisonniers seront de retour on va faire pour nous.A beau chassé le naturel il revient toujours au galot

10.Posté par Tigro le 08/05/2014 21:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vs avez echoue les mossistes malgre les ptits moyen du fpi

11.Posté par ALLEHAHIN le 20/05/2014 22:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Même si la charte de 1885 veut que celui mouchi nous soit imposé par la force; que cette charte vienne nous forcer à nous recenser. Bande de minables.

Chers résistants, voici quelque chose à savoir pour la suite de la lutte.

La présente « charte » a été élaborée à Washington pendant la « traite négrière », ensuite discrètement négociée à la « conférence de Berlin en 1885 » pendant que les puissances Occidentales se partageaient l’Afrique ; renégocié secrètement à Yalta au moment du partage du monde en deux blocs après la deuxième guerre mondiale et pendant la création de la « Société des Nations », l’ancêtre de l’« ONU ». Source : « Musée de Tervuren [ * ] » et envoyé par : Jean-Jacques Ngangweshe.
LA CHARTE DE L’IMPÉRIALISME. Écrit par Musée de Tervuren Samedi, 16 Juillet 2011 23:26 - Mis à jour Dimanche, 17 Juillet 2011 00:24 .
Un accord.
I. DISPOSITION GÉNÉRALE Article 1° : De la Devise : - Devise de l’impérialisme : Gouverner le monde et contrôler les richesses de la planète ; Notre politique est de diviser pour mieux régner, dominer, exploiter et piller pour remplir nos banques et faire d’elles les plus puissantes du monde. Article 2° : Aucun pays du tiers-monde ne constitue un Etat souverain et indépendant. Article 3° : Tout pouvoir dans les pays du tiers-monde émane de nous, qui l’exerçons par la pression sur les dirigeants qui ne sont que nos marionnettes. Aucun organe du tiers-monde ne peut s’en attribuer l’exercice. Article 4° : Tous les pays du tiers-monde sont divisibles et leurs frontières déplaçable selon notre volonté. Le respect de l’intégrité territoriale n’existe pas pour le tiers-monde. Article 5° : Tous les dictateurs doivent mettre leurs fortunes dans nos banques pour la sécurité de nos intérêts. Cette fortune servira des dons et crédits accordés par nous comme assistance et aide au développement aux pays du tiers-monde.
II. DU RÉGIME POLITIQUE
Article 6° : Tout pouvoir et gouvernement établi par nous est légal, légitime et démocratique. Mais tout autre pouvoir ou gouvernement qui n’émane pas de nous est illégal, illégitime et dictatorial, quelle que soit sa forme et sa légitimité. Article 7° : Tout pouvoir qui oppose la moindre résistance à nos injonctions perd par le fait même sa légalité, sa légitimité et sa crédibilité. Il doit disparaître.
III. DES TRAITES ET DES ACCORDS Article 8° : On ne négocie pas les accords et les contrats avec les pays du tiers-monde, on leur impose ce qu’on veut et ils subissent notre volonté. Article 9° : Tout accord conclu avec un autre pays ou une négociation sans notre aval est nulle et de nul effet.
IV. DES DROITS FONDAMENTAUX Article 10° : Là où il ya nos intérêt, les pays du tiers-monde n’ont pas de droit, dans les pays du sud, nos intérêts passent avant la loi et le droit international. Article 11° : La liberté d’expression, la liberté d’associations et les droit de l’homme n’ont de sens que dans le pays où les dirigeants s’opposent à notre volonté. Article 12° : Les peuples du tiers-monde n’ont pas d’opinion ni de droit, ils subissent notre loi et notre droit.
Article 13° : Les pays du tiers-monde n’ont ni culture ni civilisation sans se référer à la civilisation Occidentale. Article 14° : On ne parle pas de génocide, de massacre ni des « crimes de guerre » ou des « crimes contre l’humanité » dans les pays où nos intérêt sont garantis. Même si le nombre des victimes est très important.
V. DES FINANCES PUBLIQUES Article 15° : Dans les pays du tiers-monde, nul n’a le droit de mettre dans leurs banques un plafond d’argent fixé par nous. Lorsque la fortune dépasse le plafond, on la dépose dans l’une de nos banques pour que les bénéfices retournent sous forme des prêts ou d’aide économique au développement en espèce ou en nature. Article 16° : N’auront droit à l’aide précitée, les pays dont les dirigeants font preuve d’une soumission totale à nous, nos marionnettes et nos valets. Article 17° : Notre aide doit-être accompagnée des recommandations fortes de nature à empêcher et briser toute action de développement des pays du tiers-monde.
VI. DES TRAITES MILITAIRES Article 18° : Nos armées doivent être toujours plus fortes et plus puissantes que les armées des pays du tiers-monde. La limitation et l’interdiction d’arme des destructions massive ne nous concerne pas, mais les autres. Article 19° : Nos armées doivent s’entraider et s’unir dans la guerre contre l’armée d’un pays faible pour afficher notre suprématie et se faire craindre par les pays du tiers-monde. Article 20° : Toute intervention militaire a pour objectif de protéger nos intérêts et ceux de nos valets. Article 21° : Toute opération d’évacuation des ressortissants des pays Occidentaux cache notre mission réelle, celle de protéger nos intérêts et ceux de nos valets.
VII. ACCORDS INTERNATIONAUX Article 22° : L’ONU est notre instrument, nous devons l’utiliser contre nos ennemis et les pays du tiers-monde pour protéger nos intérêts. Article 23° : Notre objectif est de déstabiliser et détruire les régimes qui nous sont hostiles et installer nos marionnettes sous la protection de nos militaires sous la couverture des mandats des forces de l’« ONU ». Article 24° : Les résolutions de l’« ONU » sont des textes qui nous donnent le droit et les moyens de frapper, de tuer et de détruire les pays dont les dirigeants et les peuples qui refusent de se soumettre à nos injonctions sous la couverture des résolutions du Conseil de Sécurité de l’« ONU
Article 25° : Notre devoir est de maintenir l’Afrique et d’autres pays du monde dans le sous-développement, la miser, la division, les guerres, le chaos pour bien les dominer, les exploiter et les piller a travers les « Missions » de « Nations-Unies ». Article 26° : Notre règle d’or est la liquidation physique des leaders et dirigeants nationalistes du tiers-monde. Article 27° : Les lois, les résolutions, les cours et tribunaux des « Nations-Unies » sont nos instruments de pression contre les dirigeants et les leaders des pays qui défendent les intérêts de leurs peuples. Article 28° : Les dirigeants des puissances Occidentales ne peuvent être poursuivis, arrêter ni incarcérer par les cours et tribunaux de l’« ONU », même s’ils commettent des « crimes de guerre », de « génocide » ou des « crimes contre l’humanité ».
NOTE :
[*] À Tervuren se trouve le « Musée royal de l’Afrique centrale », Tervuren (anciennement Tervueren et également en français) est une commune néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province du Brabant flamand. C'est la seule commune périphérique de la Région de Bruxelles-Capitale à être située dans l'arrondissement de Louvain (les autres sont situées dans l'arrondissement de Hal-Vilvorde). Elle compte environ 20 600 habitants

12.Posté par allakabo le 04/07/2014 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES ACTUELS DIRIGEANTS DE LA COTE D'IVOIRE SONT DES CRIMINELS ACE TITRE QU'EST CE QU'ILS PEUVENT D'AUTRE ?LA SOIT DISANTE COMMUNAUTE INTERNATIONALE LES A SOUTENNUS POUR TUER ET MAINTENANT CETTE DERNIERE NE SAIT PLUS CE QUE FAIRE C'EST POURQUOI NOUS VOUS AVONS TOUT LE TEMPS DIT DE NE JAMAIS SUIVRE LE DIABLE .CETTE COMMUNAUTE EST CONSTITUEE DE LA FRANCE COMME TOUJOURS ET DU ROYAUME UNI ET DES ETATS UNIS D'AMERIQUE.
CETTE COMMUNAUTE EST DANS LE PAYS POUR DETOURNER ET VOLER LES MATIERES PREMIERE Y COMPRIS LE PEU DE PETROLE QUE POSSEDE LE PAYS.ILS DETOURNENT TOUT CE QU'ILS PEUVENT DETOURNER.

13.Posté par maibieko le 19/07/2014 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALLASSANE DRAMANE CROIT QUE PARCEQU'IL EST DOCTEUR EN ECONOMIE DONC PEUT OUSDIRIGER LA COTE D'IVOIRE.LES ETUDES cad LA PRATIQUE SUR LE TERRAINET LES ETUDES ,çA FAIT TROIS.
NOUS AVONS VU NICEPHORE SOGLO EX PRESIDENT DU BENIN QUI ETAIT AU FMI ,LUI AUSSI N'A PAS PU DIRIGER SON PAYS .
LES AJUSTEMENTS STRUCTURELS QUE VOUS IMPOSEZ AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT N'ONT JAMAIS REUSSI.DRAMANE EST CONFRONTE A LA REALITE DU TERRAIN.L'EX PRESIDENT DU BRESIL LULA N'A FAIT AUCUNE ETUDE SELON LUI MAIS A DIRIGE SON PAYS ET LA POPULATION L'A REMERCIE EN VOTANT POUR SON SUCCESSEUR MADAME LA PRESIDENTE ACTUELLE .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !