Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire - exclusif : 15 membres du camp Gbagbo mis en examen

le Samedi 25 Juin 2011 à 15:45 | Lu 750 fois

Exclusif. L'ex-Premier ministre de Laurent Gbagbo, Gilbert Marie Aké N’Gbo, et plusieurs de ses anciens ministres, comme Alcide Djédjé, Désiré Dallo, Christine Adjobi, Danielle Boni Claverie, mais aussi l’ancien gouverneur de la BCEAO, Philippe Henri Dacoury Tabley, ont été inculpés à Abidjan. En tout, pas moins de 18 chefs d'accusation, dont crimes de sang et détournements de fonds publics, ont été retenus contre 15 personnalités de l'ancien régime.



Côte d'Ivoire - exclusif : 15 membres du camp Gbagbo mis en examen
La justice ivoirienne passe à la vitesse supérieure. Après les critiques acerbes et répétées d’Amnesty international et de Human Rights Watch au sujet des conditions juridiques floues de la mise en résidence surveillée de plusieurs proches de l’ancien président Laurent Gbagbo à l’Hôtel Nouvelle Pergola d’Abidjan (voir photo ci-dessous), quinze d'entre eux ont été inculpés de plusieurs chefs d’accusation.

La nouvelle leur a été signifiée vendredi 24 juin par les services du parquet du tribunal de première instance d’Abidjan. Au moins 18 chefs d’accusation ont été retenus contre ces personnalités du camp Gbagbo, dont le dernier Premier ministre de l'ancien président, Gilbert Marie Aké N’Gbo, et les anciens ministres Alcide Djédjé, Désiré Dallo, Christine Adjobi, Danielle Boni Claverie, mais aussi l’ancien gouverneur de la BCEAO, Philippe Henri Dacoury-Tabley (voir liste ci-dessous)...

La justice ivoirienne leur reproche, entre autres, les faits présumés de crimes de sang, de participation à des bandes armées, d'atteinte à la sûreté de l'État, de crimes économiques, de vol en réunion, de détournements de biens de l'État...

"La justice suit son cours"

« C’est le cours normal de la procédure, les enquêtes préliminaires de la police et de la gendarmerie sont achevées, ce sera maintenant autour du juge d’instruction d’entamer ses enquêtes, nous sommes soucieux du droit et de la justice », a confié à jeuneafrique.com le ministre de la Justice Jeannot Ahoussou.

La justice s’apprête également à lancer des mandats d’arrêts internationaux contre certaines figures de l’ancien pouvoir en fuite à l’étranger. Sont concernés l’ancien leader des « Jeunes Patriotes » Charles Blé Goudé et l’actuel porte-parole du président Laurent Gbagbo, Koné Katinan, également ex-ministre du budget à qui l'on reproche d’avoir conduit les nationalisations forcées de l’agence nationale de la Banque centrale des États de l'Afrique de l'ouest (BCEAO) à Abidjan et de deux filiales locales de banques françaises (BNP Paribas et Société générale).

"La pression des ONG"


Les hautes personnalités de l'État doivent être traduites devant des juridictions exceptionnelles, ce qui n’est pas encore fonctionnel.

« C’est la pression des ONG qui a fait bouger Alassane Ouattara, explique sous couvert de l'anonymat un juriste proche de l’ancien pouvoir. C’est bien que le nouveau président emprunte enfin le chemin du droit, mais le problème de fond n'est pas résolu. Il s'agit de la compétence des juridictions qui pourront juger un Premier ministre, des ministres... La loi ivoirienne le stipule clairement : qu'elles soient en activité ou pas, les hautes personnalités de l'État doivent être traduites devant des juridictions exceptionnelles, ce qui n’est pas encore fonctionnel... »

Selon nos informations, les personnalités inculpées seront transférées au mois d’août à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), dès la fin des travaux de rénovation qui y sont en cours. Quant à l’ex-président Laurent Gbagbo, son épouse Simone et plusieurs autres de leurs proches toujours placés en résidence surveillée dans le nord de la Côte d'Ivoire, la procédure suit son cours. Au plan criminel seulement, car les enquêtes préliminaires sur les crimes économiques présumés qui leur sont reprochés sont terminées depuis le 17 juin.

__________

La liste des 15 personnes inculpées :

1- Gilbert-Marie Aké N'Gbo, ex-Premier ministre.

2- Alcide Djédjé, ex-ministre des Affaires étrangères.

3- Désiré Dallo, ex-ministre de l'Économie et des Finances.

4- Ettien Amoakon, ex-ministre des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles technologies de l'information.

5- Christine Adjobi, ex-ministre de la Santé et de la lutte contre le Sida.

6- Danielle Boni Claverie, ex-ministre de la Famille, de la Femme et de l'Enfant.

7- George Armand Ouégnin, ex-secrétaire d'État chargé de l'Assurance mutuelle universelle (AMU).

8- Philippe Henri Dacoury-Tabley, ancien gouverneur de la BCEAO.

9- Franck Anderson Kouassi, ex-président du Conseil national de la communication audiovisuelle (CNCA).

10- Armand Bohui Komé, ex-journaliste au cabinet de l'ex-Première dame Simone Gbagbo et ex-membre du Conseil national de la presse.

11- Norbert Gnahoua Zibrabi, ex-directeur de publication du journal L'Oeil du peuple et ex-conseil technique de Laurent Gbagbo.

12- Simone Hué Lou, ex-directrice générale adjointe de "La Refondation", société éditrice du journal du FPI Notre Voie.

13- Germain Guézé, ex-cameran à la RTI détaché à la Présidence.

14- Chantal Leba, ex-membre de la FESCI, présidente d'un mouvement patriotique.

15- Parfait Atsé Acho, ex-chef de cabinet de Ahoua Don Mello au ministère de l'Équipement et des Assainissements.


Source : Jeune Afrique


Samedi 25 Juin 2011
Vu (s) 750 fois



1.Posté par Cote d'Ivoire le 26/06/2011 07:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mossi outara et ses carnivores, voleurs, tueurs et son corrompu membres de son gouvernement n'ont pas la competance de juger, les membres du gouvernement du President GBAGBO, et notre PRESIDENT TRES AIME LAURANT GBAGBO. commencer a juger d'abord ce burkinabe magicien, et ses rebelles tueurs tres maudit devant NOTRE DIEU TOUT PUISSANT et voleurs de la richesse de Cote d'Ivoire avant de vouloir juger qui que ce soit. Pourquoi parlez-vous tous seulement de la crise de Decembre 2010 au 10 Mars 2011? Pourquoi fermez-vous tous les yeux sur les evenements depuis 2002 jusqu'a maintenant 2011? Entre ce mossi-la et notre President GBAGBO qui a fait le plus mal a notre pay?

2.Posté par FAOUZY le 26/06/2011 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je demande à nos frères qui des comptes domiciliés à la ( BICICI pris bas -et le SGBCI ) en COTE D'IVOIRE comme à l'etranger de retirer leur argent dans ses BANQUES tous ceux qui sont (IVOIRIENS et AFRICAIN et autres blancs qui adhèrent à la cause ivoirienne de plus travailler avec ses BANQUES ,les occidentaux se ressources sur le dos des africains pour mieux les tués ,via notre argent ,epargner dans les autres BANQUES NTIONALE appartenant aux pays d'origine ,reveillons nous chers africain notre continent est en train d'être disposer par les occidentaux ,aidons tous SEM KADHAFI à une fin des bombardement ,parce que KADHAFI a crée le FMA(fond monetaire africain ) pour aider les africain et aujourd'hui il est bombardé par les occidentaux

3.Posté par KOUASSI le 26/06/2011 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle mascarade! C'est tout simplement honteux pour des individus qui prétendent réconcilier tous les Ivoiriens. Avant d'inculper les proches de notre PRESIDENT ie LAURENT GBAGBO, qu' ils fassent d'abord la lumière sur le génocide de Duékoué. Il y a plus urgent que ceci actuellement avec toutes ces exactions commises par les FRères CIssé (FRCI) et tout ce racket dont ils sont accusés. Je suis très triste pour mon pays car l'horizon est vraiment sombre avec tous ces agissements..

4.Posté par Cote d'Ivoire le 27/06/2011 05:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous tous, membres tres corrompus, aveugles par l'argent de peur pour dire la verite sur cette crise ds notre pays depuis Septembre 2002, faisez tous attention. Nombreux parmis vous sont chretiens et lisent leur Bible ts les jrs et aussi savent que, la justice est seul a Dieu, MAITRE de nous tous sur la terre. Le President GBAGBO QUI a ete aggresse de puis 2002 devant vous tous part l'aggresseur burkinabe mossi alassane, ne devait pas etre la personne a juger comme un criminel. IL devait se defendre parceque qu'il a ete attaque par des rebelles. Donc laissez-LE en paix et demandez vos comptes a alassane pour tout ce malheur qui arrive en Cote d'Ivoire. Vs avez tous complote contre le President GBAGBO elu par son peuple en Decembre 2010 et donne sa VICTOIRE au burkinabe mossi dramane importe par ses accolytes fran-macons pour diriger le pays de nos ancetres contre leur volonte. Regardez-tous, ces nombreux problemes a qui alassane est confrontes tjrs depuis son arrivee au pouvoir par les armes devaient vs montrer { que personne, et personne sur CETTE TERRE ne peut reussir un parie qui est contre la VOLONTE DE DIEU}.

5.Posté par Cote d'Ivoire le 27/06/2011 06:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ouatara a mis Notre PRESIDENT GBAGBO en residence surveillee et bientot trois mois et dans les meme habits: un pentalon bleu mal cousu et une vieille chemise bleue, pendant que lui est ses comploteurs changent leurs habits regulierement, et malgre toutes ces humiliations devant tout le monde entier, NOTRE PRESIDENT est tjrs souriant chaque fois qu'on le voie, et c'est cela la verite, IL EST UN HOMME DE DIEU. dramane lui a refuse deux fois de recevoir LA BIBLE QU'IL avait demandee aupres des hommes religieux, et sache que alassane tu es encore plus maudit devant DIEU, car LA SAINTE BIBLE est la derniere chose qu'on peut refuser a quequ'un emprisonne. Tu auras toujours des problemes pr diriger ce pays qui n'est pas le tien. ouatara toi et tes accolytes dans vos costumes de fran-macons tres effrayants n'etes pas tres heureux que NOTRE PRESIDENT GBAGBO, LE PRESIDENT TRES AIME du peuple de Cote d'Ivoire. Vive le PESIDENT GBAGBO, vive la Cote d'Ivoire et que DIEU LE BENISSE et la Cote d'Ivoire a jamais.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !