Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : des universités flambant neuf pour un "départ nouveau" de l’enseignement supérieur

le Samedi 1 Septembre 2012 à 12:08 | Lu 1103 fois



Côte d’Ivoire : des universités flambant neuf pour un "départ nouveau" de l’enseignement supérieur
(Xinhua) — Bâtiments et amphithéâtres modernes flambant neuf, grands espaces verts et terrains de sport, un campus qui s’étend sur des centaines d’hectares bien dégagés et clôturés, l’université d’Abidjan-Cocody avait fière allure au lancement officiel jeudi des "Journées du départ nouveau" marquant la réouverture des universités publiques en Côte d’Ivoire.

La décision de fermeture des universités publiques avait été prise le 19 avril dernier par le président Alassane Ouattara, après la fin de la crise post-électorale.

Toutes les universités, notamment celles d’Abidjan ont été saccagées et vandalisées lors des combats.

DE NOUVEAUX NOMS POUR UN NOUVEAU VISAGE

Le gouvernement a débloqué 110 milliards de franc CFA (environ 152 millions d’euros) pour réhabiliter les deux universités d’ Abidjan et celles de l’intérieur du pays, Bouaké (centre), Korhogo (nord) et Daloa (centre-ouest).

Il s’agissait pour le gouvernement, comme l’a souligné jeudi le Premier ministre Jeannot Kouadio-Ahoussou, d’offrir aux étudiants de Côte d’Ivoire "un cadre d’apprentissage conforme aux standards internationaux".

Au bout de 10 mois de travaux qui ont permis remettre à neuf près de 2000 bâtiments, les quatre universités présentent un nouveau visage et ont même changé de dénomination.

L’université de Cocody, la plus grande de Côte d’Ivoire, a été renommée université Félix Houphouët-Boigny, du nom du premier président ivoirien décédé en 1993.

L’université d’Abobo-Adjamé a été rebaptisée université Nangui Abrogoua et celles de Daloa et Korhogo portent respectivement les noms Péléforo Gbon Coulibaly et Jean Lorougnon Guédé.

Quant à l’université de Bouaké, elle se nomme Alassane Ouattara.

Pour le comité scientifique des festivités des "Journées du départ nouveau" prévu pour se dérouler sur trois jours, ’plus rien ne sera comme avant, c’est le début d’un commencement qui n’a jamais été’.

Depuis au moins deux décennies, l’enseignement supérieur est miné par des crises récurrentes avec des années académiques " interminables" et en "dents de scie" en raison de grèves à répétition conduites par un syndicalisme étudiant "violent’ et fortement politisé.

Trois générations de bacheliers frappent aux portes des universités.

La rentrée universitaire 2012-2013 est "une rupture totale avec ce qui a été jusqu’aujourd’hui", précise le comité scientifique des "Journées du départ nouveau" qui ajoute qu’il est désormais temps de "faire face aux choses académiques".

Les présidents d’université ont décidé de faire passer les frais d’inscription de 6.000 francs CFA (environ 9 euros) à 100. 000 francs CFA (environ 152 euros) mais le gouvernement les a fixés à 30.000 francs CFA (environ 46 euros).

RETROU AUX "CHOSES ACADEMIQUES"

A côté des infrastructures réhabilitées et modernisées, des réformes académiques et pédagogiques sont annoncées.

"Ce ne sont pas seulement les bâtiments qui ont changé d’aspect, qui sont devenus plus beaux, ce n’est pas seulement le cadre de vie et d’étude des étudiants qui a changé, mais la révolution c’ est aussi et surtout au niveau pédagogique", assure le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Cissé Bacongo.

Pour le gouvernement "l’enjeu est, qu’au-delà de cette renaissance physique, il y ait une formation académique de qualité ".

Parlant de révolution, Cissé Bacongo relève, en autres, le système Licence-maîtrise-doctorat (LMD), des salles équipées en matériel informatique de dernière génération, des universités interconnectées, l’installation de la fibre optique et des enseignements par visioconférence.

Toutes choses qui devraient permettre aux étudiants de relever les défis du développement économique et social de la Côte d’ Ivoire.

Jeannot Kouadio-Ahoussou a insisté, auprès des étudiants, sur la nécessité pour eux "d’opérer un changement total de comportement et de paradigme".

"L’université doit être un lieu d’apprentissage, de civilités et d’humanisme", a-t-il souligné ajoutant qu’elle doit être "un lieu fécond de brassage et de communion" dans le respect des différences ethniques, politiques et religieuses.

L’idée est de dénoncer le règne de la terreur entretenu dans les écoles et sur les campus par la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), dans "l’impunité totale".

Le syndicat estudiantin né au moment de la réouverture de la Côte d’Ivoire au multipartisme en 1990 avait la main mise sur l’ école ivoirienne et se présentait comme le bras séculier de l’ex président Laurent Gbagbo arrivé au pouvoir en 2000.

Le gouvernement, à travers le ministère de l’Education nationale, a décidé en février de dépolitiser l’école en supprimant les activités syndicales.

C’est un défi pour le gouvernement décidé à ramener le calme et l’apaisement dans les établissements scolaires.

La rentrée universitaire est prévue lundi. Une cérémonie officielle sera organisée à Cocody en présence du président Alassane Ouattara.


Samedi 1 Septembre 2012
Vu (s) 1103 fois



1.Posté par Hermann N'da le 01/09/2012 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VENDEUR D'ILLUSIONS

DRAMANE a promis de construire CINQ UNIVERSITÉS en cinq ans, c'est-à-dire une Université chaque année. Maintenant ce vendeur d'illusions nous parle de RÉHABILITATION avec plus de 110 MILLIARDS. Les surfacturations sont certainement passées par là.
Souvenez-vous qu'il avait également promis:
La SUPPRESSION du CONCOURS D'ENTREE EN SIXIÈME
L'ASSURANCE-MALADIE 1 000 FCFA
Le DÉCOUPAGE ADMINISTRATIF DU PAYS EN 10 RÉGIONS (Nous en sommes à 32 actuellement)
LES PLUIES DE MILLIARDS ETC...
IMPROVISATEUR? MENTEUR? INCOMPÉTENT?

2.Posté par ocar78 le 01/09/2012 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les verbes "baptiser" et "débaptiser" existent donc la Côte d'Ivoire véritablement indépendante fera débaptiser ces universités dont certaines portent des noms de triste mémoire,en l'occurence mossi Dramane.

3.Posté par Yuotam le 01/09/2012 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Où sont passé les 6000 étudiants rayés de la listes, dont le nain de jardin gaulois SARKOZI à fait assassiner, un peut plus de 5000 étudiants par son armée d'occupation NAZI Gauloise, un soir du lundi 4 Avril 2010, devant le palais et la résidence présidentielle, ces étudiants qui protégeaient justement leur président KOUDOU LAURENT GBATGBO KAFISSA, élue démocratiquement, et que l'ex puissance coloniale, à financé la rébellion de Mossi drame, pour faire barrage à un noble et digne fils d' AFRIQUE, KOUDOU LAURENT GBATGBO KAFISSA.

Pourquoi en Europe ces nazis utilisent les gaz lacrymogènes et en Afrique ces fils de putes utilisent des missiles contre des noirs, notamment sa jeunesse, la vie d'un blanc n'est il pas pareil que celui d'un noir ?

Mossi Drame le moro naba dit Adokaflêt 1er, et sa pute JUIVE, son beau frère SARKOZI, ainsi que leur armée d'occupation NAZI, rendez nous le corps de nos jeunes gens et jeunes filles pour que nos familles puissent faire leur deuils bandes criminelles de seconde zone.

C'est pas une couche de peinture, qui nous feront oublier tous les massacres, perpétrer contre le paisible peuple de Côte d' Ivoire, qui a accueillie si gentille ment, tous ces bôgnôrôdjans, mossi et consorts ces fils de pute qu'on à nourri de nos atiékès, et allokos, et poissons braisés, aujourd'hui sont devenu très arrogants, jusqu'à égorger le maître de maison et essaye de kidnapper femmes, enfants, plantation, maison etc etc etc.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !