Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire de la mauvaise gouvernance: Le royaume du gré à gré

le Vendredi 26 Juillet 2013 à 00:00 | Lu 524 fois



Côte d’Ivoire de la mauvaise gouvernance: Le royaume du gré à gré
«La raison d'être d’Alassane Ouattara est maintenant épuisée. Le Rdr est lesté d'un boulet mental, Voilà un parti qui ne sait pas construire un projet. Il est atteint par la peur du progrès. Ouattara rêvait d'être au pouvoir, mais sa motivation était d'apporter une société d’affaires. N‘est-ce pas que ce qui caractérise le Rdr, c'est ce désert qui libère les appétits et les luttes de pouvoir ?». Cette confession de ce cadre du Rdr prend tout son sens dans les révélations accablantes faites par les autorités compétentes en matière de marchés publics.

La Côte d’Ivoire est devenue en moins de deux ans le royaume du gré à gré. « Le gré à gré est devenu systématique dans l’attribution des marchés, alors qu’il devait être l’exception. C’est frustrant pour les opérateurs économiques qui n’ont pas de relations dans le milieu des marchés publics », soutient-il.

Déjà en 2011, presque tous les travaux sont cédés à travers le gré à gré. Le montant total s’élève à 166.839.999.932 FCFA. « Tout était camouflé dans le Projet présidentiel d’urgence (PPU). Il fallait agir dans l’urgence vu que certaines structures étatiques ne fonctionnaient pas encore correctement », tente de justifier un membre de ce parti. De 13% au premier trimestre 2012, le taux des « gré à gré » est passé à 40% au dernier trimestre 2012 pour un montant total de 415.847.088.971 FCFA. Les plus médiatisés étant le marché de l’inscription en ligne des élèves à travers la société Celpaid et l’attribution du marché des travaux de réhabilitation des universités publiques. Dans d’autres circonstances, ces jeux du cirque seraient inoffensifs. Mais leur coût pour la collectivité, les besoins de la communauté entrepreneuriale frappée par la crise, les tourments auxquels l’ensemble du tissu socio-économique est en proie, les rendent indécents.

On pensait qu’avec les cas avortés du marché de ramassage des ordures et de la fourniture de kits scolaires, le gouvernement Ouattara allait refonder ses préoccupations, redimensionner ses actes, restaurer la bonne pratique. Malheureusement, la situation n’a fait qu’empirer.
Voilà que selon des statistiques officielles, 60% des marchés publics ont été attribués de gré à gré seulement au premier trimestre 2013. Comme si passer des marchés par entente directe est devenu la tasse de thé des nouvelles autorités.

Une projection permet de s’attendre à une situation catastrophique le reste de l’année. Certains témoignages font état de ce que le temps serait à la surenchère. Des groupements d’intérêts revendiquent leur part dans la lutte à l’accession au pouvoir. Le fameux retour de l’ascenseur après avoir financé tous les coups tordus contre l’ancien régime. La sulfureuse collusion que génèrent proximité et croisement d’intérêts entre le chef de l’Etat et ses soutiens locaux et extérieurs regorge de ces relations éthiquement incestueuses.

Le ver est dans le fruit

Comment dans ces conditions « tenir » alors que, à un niveau aussi paroxystique, se dresse une forteresse, un bulldozer administratif sclérosant, inertiel, inhibiteur : Alassane Ouattara lui-même, qui a placé les marchés publics sous son contrôle ? Que peut-on espérer de ce royaume lorsque continue de dominer un centralisme anachronique et obsolète ? Lorsque prospèrent des groupes d’intérêts vassalisés à des requêtes corporatistes recroquevillées sur des privilèges particuliers du genre « c’est notre tour de manger » ?


Monopoles outrageants, gré à gré à profusion, comment croire à l’investissement privé lorsque l’initiative entrepreneuriale est dissuadée ? Lorsque la règle équilibrée des droits et des devoirs s’est délitée ? Bref, lorsque l’exemplarité n’est plus une exigence incorruptible mais une modeste option ? La confiance est désormais lézardée entre le secteur privé digne et la coterie des affairistes au pouvoir. La Banque mondiale, à travers ses cadres, désapprouvent cette façon de faire qui dénoncent ouvertement la mauvaise pratique gouvernementale en matière de passations des marchés publics. Il faut craindre que la Côte d’Ivoire, notre cher pays ne se transforme en une aride et inféconde terre entrepreneuriale.


J-S Lia liasylve@yahoo.fr
Notrevoie

Vendredi 26 Juillet 2013
Vu (s) 524 fois



1.Posté par Sily Camara le 26/07/2013 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Leur chef a un PHD en "vendre et racheter". Il ne serait pas surprenant que ce soient les mêmes qui sont tapis dans l'ombre et qui s'octroient les marchés. Ils évitent ainsi le risque de perdre "bêtement" devant un appel d'offres.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !