Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : de "graves" violations des droits de l’homme lors de la crise post-électorale (enquête)

le Jeudi 9 Août 2012 à 07:57 | Lu 664 fois



(Xinhua) — Des cas "graves" de violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire ont été commis en Côte d’Ivoire, selon le rapport de la Commission nationale mise en place par le gouvernement ivoirien pour enquêter sur les violences lors de la crise post-électorale de 2010 et 2011.

"La Commission a relevé des cas graves de violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire", a indiqué la présidente de la Commission, Paulette Badjo, lors de la remise mercredi du rapport au président Alassane Ouattara.

La Commission a relevé, notamment, des exécutions sommaires, des viols, des traitements inhumains et dégradants, des tortures, des menaces de mort, des appels au meurtre et à la haine nationale, des attaques ciblées contre des populations en raison de leur origine ou de leur appartenance politique et religieuse.

Ces actes ont été enregistrés dans la période couverte par le rapport qui part "du 31 octobre 2010 au 15 mai 2011".

Selon le rapport, ces violations ont été commises par "un ensemble hétérogène d’acteurs" dont les Forces conventionnelles (militaires, policiers et gendarmes), les combattants étrangers et les mercenaires et les groupes d’autodéfense.

Les victimes ont été localisées à "Abidjan et dans la partie ouest du pays".

La Commission nationale d’enquête a noté, entre autres, 3 248 cas de violations des droits de l’homme, 8 449 cas de violations à l’intégrité physique et 196 cas de viols.

"Les chiffres restent en deçà de la réalité, a souligné Mme Badjo.

La Commission nationale d’enquête a été mise en place en juillet dernier mais elle n’a commencé ses investigations qu’à la mi-janvier.

Elle est composée de juristes, de médecins, de cartographes, de statisticiens et de sociologues qui ont mené des "investigations de terrain" dans plus de 100 localités.

Selon Paulette Badjo, la Commission a procédé par questionnaire et interview pour auditionner 15 875 personnes qui ont permis le recueil des informations.

La Commission a pour mission de recenser les violations de droits de l’homme et de permettre le jugement des auteurs des crimes pendant la crise post-électorale.

Jeudi 9 Août 2012
Vu (s) 664 fois



1.Posté par FRANCAIS REVOLTE le 09/08/2012 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MME BADJO QUI AVEZ-VOUS INTERROGE DANS VOTRE ENQUETE
POUR PRODUIRE UN DOCUMENT AUSSI FAUX QUE OUATARA LUI-MEME?
OU ETIEZ-VOUS LORSQUE 1000 CITOYENS IVOIRIENS D'ETHNIE
GUERE ONT ETE BRULES VIFS PAR LES FORCES DE D'ALASSANE
DRAMANE OUATARA A L'OUEST DE LA COTE D'IVOIRE, DES LA CHUTE DU PRESIDENT GBAGBO?
POURQUOI OUATARA- IL CHOISIS L'OPTION MILITAIRE EN LIEU ET PLACE DE LA PACIFIQUE OPTION DU RECOMPTAGE DES VOIX
PROPOSE PAR LE PRESIDENT GBAGBO? QUI EVITERAIT A LA
COTE D'IVOIRE CES MILLIERS DE MORTS!
POURQUOI LES FRCI DE OUATARA ONT COMMENCE A ATTAQUER
PAR ABOBO ROMPANT AINSI LE CESSEZ-LE FEU ALORS QUE L'UA
POURSUIVAIT LES NEGOCIATIONS?
POURQUOI CETTE IMPUNITE REVOLTANTE DES CHEFS DE GUERRE DE ALASSANE OUATARA ET DE SORO GUILLAUME?
ALORS QUE GBABGO EST DETENU A LA HAYE ET TOUS LES
OPPOSANTS EN PRISON OU EN EXIL POURQUOI DES DOZOS
FRCI LES MERCENAIRES DE OUATARA CONTINUENT DE TUER
ET QU'ON ATTRIBUE CELA AU PRESIDENT GBAGBO?
C'EST VRAIMENT ABSURDE TOUT CELA!!!
QUI A DECLANCHE LA REBELLION LE19 SEPTEMBRE 2002?
AVEC CES NOMBREUX MORTS JUSQU'AUJOURD'HUI?
POURQUOI OUATARA N'ADRESSE T-IL PAS UN MESSAGE A SES
DOZOS ET AUTRES FORCES PARALLELES, A CESSER LES
EXACTIONS CONTRE SES OPPOSANTS, LA PRESSE D'OPPOSITION
ET LA POPULATION CIVILE?
POURQUOI SE TAIT-IL ET LAISSE FAIRE?
POURQUOI NE DIT-IL RIEN QUAND DE NOMBREUX IVOIRIENS SONT
EXPROPRIES DE LEURS BIENS MEUBLES ET IMMEUBLES PAR DES
DES FRCI ET AUTRES BURKINABES MERCENAIRES?
C'EST INIMAGINABLE DE NOS JOURS, IMPENSABLE EN FRANCE
ET QUAND JE PENSE QUE NOTRE COMPATRIOTE A CONTRIBUE A
CELA, C'EST TOUT SIMPLEMENT HONTEUX.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !