Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Yopougon Selmer: Les Frci font 3 morts, des blessés et violent des filles

le Mardi 27 Mars 2012 à 06:57 | Lu 772 fois



Dans la soirée du dimanche 25 mars dernier, de 19h à 20h, des éléments des Frci encasernés à La place de la liberté à Yopougon, ont fait une descente musclée et armée à la Rue des princes et ses environs, au quartier Yopougon-Selmer. Selon des témoignages recueillis sur place, le bilan est lourd : trois morts dont un agent de la Société Ivoirienne de Banque (Sib) qui répond au nom de N’Zi Kouamé Lucien et deux autres personnes dont les identités n’ont pas été données.

Ces trois victimes ont été poignardées, égorgées et battues avec des gourdins. P. Kouassi, l’un des amis de l’agent de banque, indique qu’ils étaient en train de partager un vin quand des gens ont commencé à courir de toute part. Cette débandade inhabituelle a créé la psychose et il a proposé qu’ils se mettent tous à l’abri d’un éventuel danger. Mais, N’Zi Kouamé Lucien a préféré garer sa voiture dans un lieu sécurisé. Au moment où il se dirigeait vers son véhicule, il a été appréhendé par un groupe d’éléments des Frci armés de gourdins et d’armes blanches.

La victime qui a un handicap au pied, n’a pas pu fuir et les soldats de Ouattara se sont rués sur lui et l’ont mortellement poignardé. Quant à celui qui a été égorgé, il a rendu l’âme dans une clinique de la place. Le troisième a été malmené à l’aide de gourdins et de barres de fer. Il a été retrouvé dans un état piteux, couché dans une marre de sang avec une barre de fer qui a transpercé son crâne et emporté au passage un œil qui s’est retrouvé à l’arrière de la tête. C’était affreux ! Parmi les autres victimes, figurent B. Guy-Simplice, un vendeur d’habits.

Il explique sa mésaventure : «Ayant constaté l’ampleur de la situation, je tentais de fermer mon magasin quand j’ai reçu un coup violent sur mon bras. J’ai été encerclé par des jeunes surexcités qui m’ont tabassé. Après quoi, ils sont entrés dans mon magasin et emporté presque toutes mes marchandises. Le préjudice s’élève à 1 million 500.000 fcfa. Il faut noter que ce sont des habits importés d’Italie que je vends ici. Il y a des Jeans de bonne qualité parmi ces habits». Plusieurs jeunes filles ont également été violées, selon de nombreux témoignages. Y. Nathalie, l’une des victimes, souffre d’inflammations abdominales. «Sous la menace d'un couteau et de gourdins, ils m'ont tenue en respect et quatre personnes m'ont violée», explique-t-elle en larmes.

En plus des exactions susmentionnées, ces éléments des Frci se sont adonnés au vol de biens. Ainsi, toutes personnes qu’ils croisaient sur leur chemin, étaient dépouillées de leurs portables et de sommes d'argent. Des magasins ont été pillés tandis que des boissons dans des bars ont été emportées.

Des victimes, une centaine, ont porté plainte contre les Frci au commissariat du 16è arrondissement de Yopougon. Selon une serveuse d’un maquis qui a requis l’anonymat, la veille du drame, c’est-à-dire le samedi 24 mars 2012, dans le maquis «Vélodrome», des altercations ont éclaté entre des éléments des Frci et un groupe de jeunes de Yopougon-Selmer. L’un des soldats pro-Ouattara aurait été blessé. Pour le venger, ces compagnons sont venus attaquer les habitants du quartier avec des armes blanches et des gourdins. «Depuis qu’un camp militaire est installé à la Place de la liberté à Yopougon, nous vivons dans une insécurité totale. Nous exigeons que ce camp soit démantelé», soutient un riverain interrogé sur place.



Une correspondance d’Emile Kian
notrevoie

Mardi 27 Mars 2012
Vu (s) 772 fois



1.Posté par imperialjoko le 27/03/2012 11:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce pays est pire que le far west pauvre cote d'ivoire!!!

2.Posté par kouame noel le 27/03/2012 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La place de la liberté qui appertient au FPI doit être libérée. M. Banny doit faire son travail pour enrayer tout entrave à la réconciliation s'il l'y croit.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !