Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : Vols à main armée, extorsion de fonds, 8 policiers et un ex FRCI devant les juges

le Vendredi 14 Décembre 2012 à 09:25 | Lu 685 fois



Côte d'Ivoire : Vols à main armée, extorsion de fonds, 8 policiers et un ex FRCI devant les juges
Tribunal des flagrants délits / Vols en réunion et à main armée, tentative d’extorsion de fonds, voies de fait 8 policiers et un ex-combattant FRCI connaîtront leur sort le 17 décembre prochain

Huit (8) policiers et un ex-combattant ont comparu devant le Tribunal des flagrants délits d’Abidjan-Plateau, le jeudi 13 décembre 2012. Accusés de diverses infractions commises courant novembre 2012, le ministère public a requis des peines d’emprisonnement allant de 5 à 10 ans, à l’encontre des prévenus, dans trois affaires différentes.

Le président du Tribunal des flagrants délits d’Abidjan-Plateau, Mme Messoum Dominique a renvoyé les affaires pendantes devant elle au lundi 17 décembre 2012. Pour la première affaire, B. Aristide, G. Sylvestre, G. K. Jean et D. Maxime, tous sergents de police, sont accusés de vol en réunion et à main armée. Il leur est reproché d’avoir soutiré deux portables et la somme de 350.000 FCFA à Y. Rodrigue, le cousin de G. Sylvestre, le 2 novembre dernier à la Riviéra-Palmeraie. Les prévenus ont soutenu à la barre que les faits ne se sont pas déroulés comme cela est expliqué dans le procès-verbal d’instruction.

«C’était pour le chahuter, je ne savais pas qu’il irait porter plainte», a dit G. Sylvestre. «Vous voulez tellement mentir qu’on se retrouve dans tout ce qui est écrit dans le P.V d’instruction», a noté Mme Messoum Dominique qui n’accordait aucun crédit aux déclarations des prévenus. Dans ses réquisitions, le ministère public a démontré une rupture «du bail de confiance» entre les populations et les forces de l’ordre, qui se transforment souvent en «voyous». Le ministère public a donc demandé des peines de 10 ans à chacun d’eux, assortis de 500.000 FCFA d’amende et leur radiation du corps de la police. Dans la deuxième affaire, A. Marius, A. Eric et D. Samba, ex-combattant, sont accusés de tentative d’extorsion de fonds et détention illégale d’armes. Ils ont pris en chasse un taxi-compteur dans lequel se trouvait dame D. Esther, de Marcory à Yopougon, pour, disent-ils, «vérification d’une information» selon laquelle D. Esther serait impliquée dans une affaire d’arnaque. «Ils se sont présentés comme des policiers et ils voulaient voir le reçu du retrait d’argent que je venais d’effectuer à Marcory», a témoigné D. Esther à la barre.

Le ministère public a requis 5 ans de prison, 10 ans de privation de liberté et 10 ans d’interdiction de paraître pour ces trois prévenus qui se sont confondus en excuses devant la présidente du Tribunal. La dernière affaire concernait des faits d’enlèvement, séquestration et voies de fait reprochés à G. Pacôme Didier et Z. Zéphirin, tous deux à la Force d’intervention rapide (FIR) de la police. En l’absence des témoins cités à la barre, Mme Messoum Dominique a renvoyé le délibéré au lundi 17 décembre 2012.

Olivier Dion
L’Intelligent d’Abidjan

Vendredi 14 Décembre 2012
Vu (s) 685 fois



1.Posté par Fati le 15/12/2012 02:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo dramort, il faut dit à ton visage froissé comme fesses de sa grande mère, louba de Bakayoko de donner encore 12millons. Bande des chiens ratés que vous soyer.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !