Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Un proche de Soro se confie : « Nous sommes inquiets »

le Mercredi 29 Février 2012 à 12:48 | Lu 1898 fois



Cote d'Ivoire : Un proche de Soro se confie : « Nous sommes inquiets »
Même si le dernier rapport du bureau de la Cour pénale internationale semble rechercher des preuves pour accabler l’ex-régime du président Laurent Gbagbo de tous les péchés d’Israël durant 8 ans de crise, il ne demeure pas moins qu’il a cité certains massacres qui sont du fait de l’exrébellion ivoirienne.

Principalement, le massacre de 60 gendarmes à Bouaké et de leurs enfants. C’est suite à une enquête approfondie qu’Amnesty International a retracé, sur la base de témoignages directs, les circonstances de ce massacre. Les gendarmes arrêtés le 6 octobre 2002 à l’état-major de la 3ème légion de gendarmerie de Bouaké n’ont pas été tués lors de combats comme l’ont prétendu les autorités militaires de la rébellion dans un communiqué qu’ils ont rendu public.

La plupart d’entre ces gendarmes, selon l’ONG internationale, ont été abattus de sang-froid par des éléments armés du MPCI alors qu’ils étaient détenus avec une cinquantaine de leurs enfants et quelques civils dans la prison du camp militaire du 3e bataillon d’infanterie de Bouaké. Les survivants ont été sommés de s’acquitter d’une rançon avant d’obtenir leur liberté. Le schéma de ce massacre tel que révélé par Amnesty International sous-entend un accord des responsables du MPCI avec, à leur tête, Guillaume Soro qui déclarait ouvertement qu’il assumait la rébellion.

A la faveur de l’élargissement de l’enquête de la Cpi à 2002, c’est l’heure des décomptes macabres et des pontes de la rébellion qui croyaient bénéficier du voile de Ouattara et ses soutiens extérieurs commencent à déchanter. «Dans le milieu du Rdr, lorsque l’on évoque la dernière décision de la Cpi, certaines personnes disent qu’il y a eu deux parties qui étaient opposées dans le conflit. C’est d’ailleurs ces deux parties qui ont signé les principaux accords.

D’un côté, il y a Gbagbo et de l’autre Guillaume Soro qui était le meneur des Forces nouvelles. Donc eux, au RDR, ils disent n’être concernés en rien. Face au rouleau compresseur de la justice, le Rdr veut se jouer de nous». Cette indiscrétion d’un proche de Guillaume Soro révèle l’état d’esprit des cadres de Forces nouvelles qui ont rejoint le Rassemblement des républicains à la faveur de la crise post-électorale.

Ils se sentent orphelins face aux poursuites qui seront engagées bientôt par la Cpi qui veut montrer patte blanche après avoir fait détenir illégalement le président Laurent. Dans le camp Soro, l’on multiplie les réunions du côté de la permanence contiguë au siège de l’ambassade des Etats-Unis pour appréhender les réalités de l’après-lutte armée et la question des responsabilités individuelles de chacun.

Gilles Naismon
Le nouveau courrier

Mercredi 29 Février 2012
Vu (s) 1898 fois



1.Posté par aboulasia le 05/03/2012 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
que ce soit gbabo, sorro watara, le sang des pauvres innocents que vous avez versés vous suivra, toute votre vie.
et la vengence divine est plus forte que tout, à chacun son tour.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !