Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Un officier de police enlevé en plein commissariat et abattu à Port Bouët

le Mercredi 22 Août 2012 à 02:21 | Lu 1980 fois

La Police nationale est en deuil. Singulièrement, le commissariat de police du 33ème arrondissement, à Derrière Warf, dans la commune de Port-Bouët.



Cote d'Ivoire : Un officier de police enlevé en plein commissariat et abattu à Port Bouët
Un des éléments, en la personne du sous-lieutenant Koné Yacouba, a trouvé la mort dans des conditions tragiques. Sur les circonstances du drame, on retient, selon les renseignements, que, le lundi 20 août 2012, le sous-lieutenant Koné Yacouba, officier assurant la permanence au niveau de la zone du District 2 ( Port-Bouët), est à son bureau, attendant de procéder à d'éventuelles interventions.

Et voilà qu'aux environs de 20h, un commando, fort d'une dizaine d'éléments en tenue et lourdement armés, arrivés à bord de véhicules de types 4x4, débarque dans les locaux du commissariat du 33ème arrondissement. Ces derniers qui se présentent comme des éléments des Frci, demandent à rencontrer ici et maintenant l’officier Koné Yacouba. Et tout de suite, ils se dirigent au bureau de ce dernier, à la porte 3. Puis, ils intiment l’ordre au sous-lieutenant, de les suivre. Lorsque celui-ci veut savoir les raisons de cette injonction, des témoins disent qu’il est extrait de son bureau manu militari et rudoyé, avant d’être projeté à l’arrière de l’un des véhicules du commando. Véhicules qui démarrent aussitôt.

Après leur départ, les autorités compétentes sont saisies et des collègues du policier enlevé entrent un peu plus tard en contact avec le commandant des éléments des Frci basés à la cité universitaire de Port-Bouët 1. Ils veulent savoir si ce sont effectivement ses hommes qui ont mené l’opération. Leur interlocuteur répond par l’affirmative. Par contre, sur les raisons, il invite les policiers à leur référer plutôt à sa hiérarchie. Mais il ajoute tout de suite, que l’officier de police interpellé a été relâché.

Dès cet instant, les collègues de Koné Yacouba sont rassurés et espèrent alors le revoir incessamment de retour au bureau. On en est donc là, lorsque le mardi 21 août 2012, aux environs de 9h, un habitant du quartier-village dit Bénogosso, dans les environs de Gonzagueville, saisit la police. Il explique que le corps sans vie d’un homme, vêtu d’une demi-saison de tenue militaire, traîne dans une zone marécageuse, sur un terrain nu, non loin de la route. Des agents dépêchés sur les lieux pour le constat sont ahuris.

Ce cadavre est bien celui de l’officier Koné Yacouba. L’infortuné porte six impacts de balles de pistolet automatique et trois faits à la kalachnikov. Mais qui a donc abattu l’officier de police, issu de la promotion 2007-2009, que les Frci disent avoir pourtant relâché ? C’est là toute la question. Une enquête est donc en cours pour faire un éclairage sur la mort de ce policier. En attendant, c'est la consternation totale dans les locaux du commissariat de police du 33ème arrondissement.





Madeleine TANOU
Soir Info

Mercredi 22 Août 2012
Vu (s) 1980 fois



1.Posté par Allakabo le 22/08/2012 05:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les frci ont manger cette foi leur totem, ils vont payer lourdement le prx de ce n-nieme meutre crapuleux sous le regime sanguinaire de leur manitou; si le bon DIEU trop pitier pour eux se sera lenfer qui va les accueillr, sinon ces le pire pour eux biento tres biento.

Lt. Col. ALLAH Kabo Dieudonner

2.Posté par Yves le 22/08/2012 08:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'aura jamais de paix sous Ouattara.Tuer n'est que leur devise.Mais ils sont allés loin.Ce pouvoir est au bord du gouffre.Il s, étouffe et nous sommes la pour le pousser dans l’abîme.
Avant il faisait ces crimes masqués mais c'est l'horreur qu'il veut instaurer,on verra.

3.Posté par Fatim le 22/08/2012 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C est quoi tout ca?

4.Posté par 100/100 Kamerun le 22/08/2012 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je pense ke les policiers, militaires et gensdarmes doivent tous comprendre ke leur ennemis sont: ouattara et sa frci.

5.Posté par Landish isir GADJ le 22/08/2012 21:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
>dramane,le sanguinaire mossi a decide de boire le sang des ivoiriens.c est lui qui a tue le policier qu il voit LG.

6.Posté par LANDISH ISIR GADJI le 22/08/2012 21:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
>Combien de litres de sang mossi dramane veut il boire pour mieux se porter?ce sont les baoule saoulard qui lui ont d

7.Posté par Nanwlê le 23/08/2012 00:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il va boire le sang de tout ceux qui seront en vu de mener des troubles dans ce pays. Vous croyez que ADO est comme Gbagbo qui perd son temps à chercher les petites filles dans les quartiers. Ils vous ont dit qu'ils ont des infos sur vous. Maintenant celui qui est dans le viseur sera nettoyé plus de bavardage. C'est quand les gens parlent que vous dites c'est mensonge. Maintenant c'est du tic au tac. Donc appelez vos soldats pour vite réagir sinon ils vont vous tuer un à un jusqu'au dernier assaillant. C'est vous qui avez commencé hoo! Du courageça va aller. Prier beaucoup. Mais n'oubliez pas que Dieu est impartial.

8.Posté par Eveil Azor le 23/08/2012 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
On appel ça exécution extra-judiciaire, c'est condamner par la charte de l'ONU et par la loi. tuer quelqu'un parceque soupçonné d'etre milicien sans preuve... vraiment triste pour la CI, triste pour l'afrique et pourtant nous voulons etre pays emmargeant, etre comme les blancs, mais la réalité et les faits sont têtus, nous ne connaissons pas la valeur de la vie, nos mentalités sont encore au stade pré-historiques! pauvre afrique je te plaint... O Eternel sauve l'Afrique

9.Posté par TOUTAFAIT le 23/08/2012 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne sais pas si ceux qui veulent detruire la Cote d,ivoire, ce beau pays sont intelligents. ils ne font que ruminer la haine, la rencoeur et encourager la déstabilisation. mais soyez en sûr, vous ne réussirez jamais à detriure ce pays. pendant 10 ans vous n,avez rien fait alors taisez vous bande de paresseux et de fainéants, arrivistes et anarchiques, promoteurs de la facilité et sex appear. vous représentez tout ce qui est inutile dans ce pays, alors laisser le Président OUATTARA travailler dans le calme pour le bien de ce pays. si vous êtes trop fâché rejoignez le père de l,inutilité, du mensonge et de la duplicité, votre père et votre mentor à la HAYE et laissez nous en paix.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !