Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire - Soubré / Maltraitance sur mineure : Une femme brûle une fillette de cinq ans

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mardi 2 Juin 2015 à 09:41 | Lu 831 fois



Accusée d’avoir déféqué dans la chambre, la petite Akissi Boris âgée de cinq ans, a été brûlée par sa tutrice. Mme N’Guessan Amoin Nadège méditera pendant longtemps son acte de maltraitance sur la petite Akissi Boris âgée à peine de cinq ans. Elle a brulé la fillette qui lui a été confiée, sur les différentes parties du corps à l’aide d’une machette chauffée à blanc.

Les faits se sont déroulés le jeudi 14 mai dans le village d’Oussoukonankro dans la sous-préfecture d’Oupoyo. L’auteure de cet acte odieux a été condamnée par le tribunal de Soubré à cinq ans de prison ferme lors de son audience du mardi 25 mai selon une information émanant de la direction ré- gionale de la solidarité, de la famille, de la femme et de l’enfant.

Selon le directeur régional, Abdoulaye Doumbia, partie civile dans l’affaire, tout est parti d’une information indiquant qu’une fillette de cinq ans a été victime de coups et blessures. Abdoulaye Doumbia accompagné par Mme madame Tien Bi administratrice nationale du projet partenariat public-privé « Mars » engagé dans la lutte contre le travail des enfants, se rend à « Petit Bouaké », localité dont dépend le campement d’Oussoukonankro.

« Nous nous sommes entretenus avec le chef Koffi Django Denis. Au terme des entretiens, il ressort que la mère de la fillette étant malade (épileptique), elle se trouve sous traitement dans la région de Lakota. Et l’oncle de la fillette, Koffi Kouadio Lucien, qui vit dans un autre campement, l’a confiée à sa femme qui n’était pas présente lors des faits. N’Guessan Amoin Nadège a mis une machette au feu qu’elle a chauffé à blanc avant de l’appliquer sur les différentes parties du corps de la fillette au motif qu’elle aurait déféqué la nuit dans la chambre et a utilisé son pagne pour se nettoyer », explique le directeur régional. F

ace à ces traitements inhumains dont a été victime la fillette Akissi Doris, Abdoulaye Doumbia a porté plainte à la brigade de gendarmerie de Méagui. Mme N’Guessan Amoin Nadège a été arrêtée à son domicile et conduite au tribunal de Soubré le 25 mai ou elle a été jugée coupable des faits qui lui sont reprochés et condamnée à cinq ans d’emprisonnement ferme en plus d’une amende de cent mille Fcfa ■



Source : L'Expression

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mardi 2 Juin 2015
Vu (s) 831 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !