Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : Soro Guillaume, l’élève du Maître !

le Lundi 26 Septembre 2011 à 23:07 | Lu 990 fois



Côte d’Ivoire : Soro Guillaume, l’élève du Maître !
L’élève est désormais sur le point de dépasser le Maître Faussaire. Lui, c’était du Faux pour porter la "noble" Nationalité de Côte d’Ivoire et en tirer des dividendes pour lui-même mais surtout pour ses Maîtres blancs. Mais celui qu’on appelle affectueusement le "Petit Gros", a préféré abandonner les amphithéâtres d’Anglais de l’Université de Cocody, pour entrer dans la peau du criminel sans vergogne, cette peau tatouée de millions d’infractions aux lois, qui lui va mieux que toute autre peau depuis le 19 septembre 2002.

A partir de cette semaine, la Révolution Permanente a décidé de vous révéler la vraie face de ce fils indigne de Côte d’Ivoire, qui fait la honte de toute une génération. Mais pour ce que nous savons de Soro Guillaume, cela ne nous étonne pas. Il ne pouvait qu’être un chef rebelle, un criminel, assoiffé de pouvoir, d’argent, de prestige qu’il ne mérite pas.

D’abord, parce que Soro Guillaume a été refusé par Dieu. Vous êtes étonné. Eh oui, ce jeune homme aux dents pointues, est l’incarnation du mal. Plus jeune, il a fait une descente dans un séminaire catholique. Raison évoquée : il voulait devenir un prêtre catholique. Jeune mais la langue déjà fourchue, il a pu convaincre les responsables de cette mission catholique. Mais très vite, Dieu va révéler la vraie face de l’homme. N’eut été le sens du discernement desdits responsables, cet envoyé du diable allait tuer par la sorcellerie, tous les Prêtres, selon nos sources. Les victimes qu’il a faites, nous les ignorons encore. Mais le Petit Gros, comme vous l’appelez, est un sorcier comme la France en a fait brûler des centaines dans des bûcher ardents.

Ensuite, un tel individu, disposé à faire le mal, ne pouvait qu’être un élu auprès de Dramane Ouattara. Avec celui-là, il aura surtout appris à faire le faux. Et c’est ce sujet que nous voudrions évoquer en introduction à la série d’Articles sur le très sulfureux Soro Guillaume, prête-nom de Dramane Ouattara au titre de la rébellion armée qui sévit depuis 2002, mais aussi et surtout, criminel aux méthodes expéditives et inhumaines.

En effet, en matière de faux, ce fils indigne de Côte d’Ivoire aura été de ceux qui ont le plus pillé les deniers publics pendant la saga du Gouvernement issu des Accords dits de Ouagadougou qui ont fait de lui premier ministre.

L’arnaque que lui et ses hommes de main ont organisée était toute simple, mais d’une nocivité incroyable. D’abord, il fait créer des sociétés fictives dont les sièges sont tantôt à Bouaké, fief de la rébellion, tantôt à Adjamé, commune d’Abidjan dirigée par un Maire RDR, le parti de Dramane Ouattara. Toutes ces entreprises sont "spécialisées" dans le domaine des travaux publics, de la fourniture de matériels de bureautique et de l’entretien d’ouvrages publics.

Pour pomper les ressources de l’Etat, chacune de ces fausses entreprises se faisait attribuer de gré à gré, des marchés de travaux ou de fournitures, sur la base de faux documents : faux numéros de registre du commerce, faux numéros de compte contribuable, fausses garanties bancaires et le tour est joué.

La plupart des marchés ainsi attribués sont supposés être réalisés en Zone CNO (Centre Nord Ouest). Les décaissements qui s’élèvent à des centaines de millions de francs CFA voire des milliards ne subissent aucune censure chez Diby Koffi Charles, actuel Ministre de l’Economie et des Finances de Ouattara, à l’époque des faits, occupant le même poste. Une fois les sommes encaissées, de faux bons de Service faits sont émis par des faux bénéficiaires de ces fournitures ou travaux fictifs. Et l’affaire est dans la poche ; chacun recevant sa part.

Au moment des faits, outre Diby Koffi Charles, le Ministère chargé de gérer les infrastructures publiques était Patrick Achi du PDCI. Il a été reconduit par Ouattara au même poste. Le Ministre chargé de la construction, de l’urbanisme et des travaux d’assainissement était Amon Tanoh, du RDR. Il a été nommé Directeur de Cabinet de l’Imposteur Dramane Ouattara. Ce trio ministériel est la clé de voûte d’une bonne partie de cette escroquerie à grande échelle, à laquelle des maires et présidents de conseils généraux des zones CNO ont participé.

Mais Soro et ses petits ne s’arrêtent pas là. Ils vont peaufiner leur œuvre en inventant de nouveaux concepts : les voyages pré financés contre remise d’une lettre de commande et d’une attestation de service fait avec un procès-verbal de réception des "travaux ou matériels". Cela consiste pour ces individus véreux, à faire financer les voyages de leurs Maîtresses, de leurs amis et assez souvent de leurs parents, par cette manœuvre frauduleuse.

Tout naturellement, tous les premiers responsables du MPCI baptisé Forces Nouvelles, y recouraient. Il s’agissait alors de demander la somme de 2 à 5 voire 10 millions de francs CFA en espèce à un Entrepreneur qui à son tour émettaient une facture majorée à 50% ou 100% qu’il joignait aux documents tels, lettres de commande, attestation de service fait et procès-verbaux de réception des "travaux ou matériels" pour ensuite se faire payer gracieusement au Trésor public. Là-bas aussi, un réseau relais pour gérer en urgence ce genre de dossier existait.

Ainsi, le Petit Gros et ses hommes ont pu financer leur propre bien-être, celui de leurs proches et aussi et surtout, une partie de la Campagne de Dramane Ouattara ainsi que les charges de fonctionnement du RDR en évitant de toucher aux 300 milliards ou si vous préférez la version officielle, aux 58 milliards de francs CFA, volés dans les Agences de la BCEAO de 2003 à 2004.

Finalement, celui qui était présenté comme le garant moral de la crédibilité et le Maître d’ouvrage des élections de 2010 se révèle être un faussaire doublé d’un instinct de criminel et d’une prédisposition naturelle à la violation des lois nationales.

Ainsi va la Côte d’Ivoire nouvelle avec son premier ministre et ministre de la défense, celui qui concentre entre ses mains ensanglantées, la confiance du Maître Faussaire Dramane Ouattara. Comme le dirait l’autre, tel Maître, tel élève.


A très bientôt.

Hassane Magued



Lundi 26 Septembre 2011
Vu (s) 990 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !