Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : Situation à l'Ouest / Après le retour au calme : Le bilan matériel et humain reste désastreux

le Vendredi 15 Mars 2013 à 06:08 | Lu 1942 fois



Côte d'Ivoire : Situation à l'Ouest / Après le retour au calme : Le bilan matériel et humain reste désastreux
48 heures après l’attaque jusque-là non revendiquée du village de Zilébly (3 km de la frontière ivoiro-libérienne), le calme est revenu et l’exode des populations s’est quelque peu estompé.

La tournée entreprise jeudi, par le sous-préfet de Bloléquin, Claude Boussou Yao Kan, y a été pour quelque chose. Le bilan de ces deux jours d’incursion de bandes armées venues du Liberia est désastreux. Selon un journaliste joint sur place à Bloléquin, le village de Zilébly (épicentre des combats) est aujourd’hui, l’ombre de lui-même. Des dégâts matériels et humains ont été occasionnés. Notre interlocuteur a pu dénombrer sept (7) corps qui gisaient encore sur le sol dans la journée du jeudi : 2 éléments des Frci, 1 assaillant et 4 civils de nationalité burkinabé. Au plan matériel, le confrère que toutes les boutiques du village ont été pillées, et que des maisons ont été saccagées et incendiées. Parmi les maisons brûlées, il y a celles du président des jeunes et du chef de village. C’est le torse nu, rapporte notre source, que le président des jeunes s’est échappé, surpris qu’il a été par l’attaque. Il serait encore en fuite tout comme le chef.

Ce qui est en jeu

En recoupant les informations, les mêmes analyses reviennent sur la nature des attaques. Selon nos informateurs, il ne s’agit pas à l’ouest d’une rébellion classique. Certes les assaillants portent des armes de guerre et des treillis bigarrés, cependant le mobile de leurs incursions ne serait pas, pour l’heure, de prendre le pouvoir à Abidjan. ‘’Ils agissent par dépit et par désespoir’’, nous indiquait au téléphone notre interlocuteur journaliste qui a pu recueillir des informations d’habitants sur place. Leurs cibles constituent un élément indicateur. Les assaillants seraient des Ivoiriens réfugiés au Liberia voisin qui veulent regagner leurs terres d’origine. Selon eux, leurs parents qui n’ont pas bougé pendant les guerres auraient vendu leurs plantations et terres à des allogènes.

Leurs attaques sont donc des expéditions punitives contre les vendeurs de leurs biens et les acquéreurs. Les chefs de villages, les présidents de jeunes et les planteurs non ivoiriens sont ainsi pris pour cibles. Dans leur mode opératoire, les assaillants enverraient d’abord des signaux d’alerte. Ce sont ces alertes qui se propagent en rumeur d’attaques qui finissent par avoir lieu. Grand Béréby- Rien que de la rumeur. Les mêmes rumeurs qui précèdent les attaques, et les annoncent, même très souvent, s’étaient emparées hier jeudi, de Grand Béréby. Mais selon le député, qui a eu selon lui, le commandant des Frci de la localité, il n’y aurait rien à signaler de ce côté-là. Du moins pour l’instant.

SOURCE :
L'intelligent d'Abidjan

Vendredi 15 Mars 2013
Vu (s) 1942 fois



1.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARAT le 15/03/2013 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La terre n'a pas de prix. C'est ce que Dramane OUATTARA et ses parents qui sont si riches au point de venir de chez eux avec des fortunes pour acquérir des terres devront savoir une fois pour toute.

S'il faut mourir pour sa terre, il faut le faire. La terre n'est ni élastique, ni évaluable....

2.Posté par EMMANUEL le 15/03/2013 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Leurs parents qui n'ont pas bougé pendant les guerres auraient vendu leurs parcelles de terre ou plantations à des allogènes" écrit ce journaliste.Or,c'est justement de tels bouts de phrase,qui semblent anodins,qui résument tous les malheurs de l'ouest.Seulement,pour éviter de subir une désinformation continue et complice de l'injustice criarde qui nous saute aux yeux,posons-nous les questions suivantes :
-1°: le journaliste écrit "auraient vendu leurs parcelles...",donc au conditionnel.Vrai ou faux, quel est cet Etat ou cette république où des citoyens,spoliés de leurs biens,se rendent justice?Ici revient la question de savoir si depuis Avril 2011,nous vivons en C.I. désormais dans une jungle ou dans un Etat de droit où la justice,la sécurité des personnes et des biens sont la préoccupation première dudit Etat.Pouvons-nous nous prévaloir de vivre dans un Etat de droit?
2°: burkinabé par-ci,malien par-là...N'est-ce pas une nécessité impérieuse et urgente pour nos états de contrôler rigoureusement les taux d'immigration d'étrangers?Quelle est honnêtement,douze ans après la guerre d'invasion de la France et de Blaise Compaoré contre la C.I.,le taux réel des immigrants au sein des ivoiriens?Saura-t-on un jour les vrais chiffres dans ce pays où ceux qui nous ont attaqué se prévalaient dejà en l'an 2000,d'être plus nombreux que nous?
-3°: entre nous,que dit exactement la loi ou le code sur le foncier rural,voté à l'unanimité sous Bédié,en 1998?N'est-ce pas le refus d'application de ce code qui a poussé la rébellion et ses parrains des multinationales à enrôler davantage de dozos,de prisonniers et autres soudards formés à leur monstrueuse cruauté (décapiter par la nuque des bébés et des hommes,éventrer des femmes enceintes,exceller dans le viol et le cannibalisme...EN TOUTE IMPUNITE)?Or,ce code foncier est un interdit ou tout le contraire de ce qu'il nous est donné de voir ,dans un Etat qu'on dit de droit,avec les Amadè Ouérémi dans le parc du Mont Péko et tous les brigands et chefs de rébellion qui occupent tout le grand ouest,comme si celà pouvait être accepté dans un seul pays de la communauté dite internationale qui,c'est indiscutable désormais, ne vit que du sang versé dans les contrées où la pauvreté et l'anaphabétisme font rage.
-4°: y a-t-il problème à l'ouest?Pourquoi pas,quand des envahisseurs sont cinq à six fois plus nombreux que des autochtones et qu'ils sont presque tous puissamment armés puique presque tous des rebelles,quel devrait être le rôle premier de l'Etat et de ses dirigeants actuels qui en savent forcément quelque chose puisque bénéficiaires de cette rébellion qui les a portés au pouvoir?
Pour un retour rapide à la paix,on se désole encore que deux ans après leur guerre contre le peuple ivoirien,les gouvernants de C.I. ne sont pas capables de désarmer la racaille qu'ils ont couvée et formée au terrorisme : Amadè et autres continuent de régner dans l'ouest où eux-mêmes fomentent des coups,s'auto-attaquent pour créer la psychose afin de différer le retour probable ou annoncé des vrais propriétaires terriens.A QUAND UNE VRAIE JUSTICE,après un désarmement effectif en ce pays,pour un retour à une vraie paix?Les Tiendrébéogo et autres Amadè,on va supporter cette racaille encore combien de temps à l'ouest ivoirien?Sinon,le raccourci,toujours ce même raccourci qui consiste à évoquer des conflits d'ordre foncier à l'ouest de la C.I. devrait pouvoir de façon objective se muer en un cri de dénonciation de l'injustice faite au peuple Wê de l'ouest du pays,un peuple trucidé,décimé par un génocide sans précédent et exproprié par une rébellion et des immigrants clandestins,au vu et au su de la communauté internationale et de l'O.N.U. qui sont les organisateurs en chefs et les principaux bénéficiares de cette tragédie humaine puisqu'ils savent la vérité et se taisent.Ou alors quand ils évoquent ce sujet,ils donnent dans la désinformation ou dans la diversion.N'est-ce pas un grand pas pour les africains que nous sommes de savoir quelles sont les pratiques réelles,au delà même du discours,de ces organisations internationales quine font que nous opprimer en vérité?

3.Posté par DKO le 16/03/2013 00:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
voici le vrai nombre de la population de cote d'ivoire:
9 845 000 Ivoiriens
12 155 000 etrangers (8 050 700 burkinabés, maliens et guinéens confonduentà)
voici les chiffres qu'on cache au ivoirien, je ne vous dirai pas les sources car c'est secret mais je l'ai eu a partir d'une base de donnée d'une structure d’État que je taire le nom


4.Posté par Gbê!!! le 16/03/2013 03:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ke fait le Centre de Controle Dramame Ouattara (CCDO) sensé securisé la population?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !