Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : Révélations exclusives sur la mort par noyade des 6 militaires à bord d’un bateau volé !

le Samedi 15 Septembre 2012 à 10:14 | Lu 3345 fois



Le temps passe et la lumière se fait peu à peu sur les circonstances dans lesquelles 3 Gendarmes, 1 Officier de la Marine, 1 Policier et 1 FRCI ont trouvé la mort dans la nuit du 5 au 6 septembre dernier à quelques mètres du pont Houphouët Boigny en plein cœur de la capitale abidjanaise entre le Port maritime et le quartier des affaires appelé Plateau.
Cette nuit là, la version officielle nous annonce que les militaires morts étaient en mission de patrouille. Mais paradoxalement, ils se trouvent être tous des gardes du corps, comme la liste ci-dessous le montre :

1. Capitaine de vaisseau Sékongo Doulaye (FRCI), chef des opérations de la marine nationale
2. Sergent Dosso Séria (Police), garde de corps du Directeur général adjoint de la police nationale chargé de la sécurité publique
3. Mdl Manzo Eric (gendarmerie), garde de corps du commandant en second de la gendarmerie nationale
4. Mdl Kra Hubert (gendarmerie), garde de corps de corps du commandant en second de la gendarmerie nationale
5. Mdl Oyassi Jocelyn (gendarmerie), garde de corps du commandant en second de la gendarmerie nationale
6. Quartier-maître Soro Siria (FRCI), garde de corps du chef des opérations de la marine nationale

Alors question : que font tous ces gardes du corps loin des chefs de corps qu’ils gardent, si tard la nuit à bord d’un bateau militaire ?

La réponse que notre informateur nous donne est sans appel. D’abord, ils n’étaient pas à bord d’un navire de la marine. Ils étaient à bord d’un petit bateau de plaisance appelé hors-bord d’une capacité de 8 personnes. Le hors-bord appartient à un cadre du FPI aujourd’hui en exil. Il a été volé par le régime Ouattara qui s’en sert comme navire de la Marine. Le hors-bord appelé « Elie » porte le nom d’un des enfants de ce cadre du FPI. C’est donc un bateau volé, qui était en surcharge car les voleurs ne savaient que sa capacité est de 8 personnes, qui aurait heurté un objet non identifié, s’est ouvert par le bas et aurait occasionné ensuite, les noyades.

Sur ce point aussi, notre informateur nous dit qu’il ne s’agissait pas d’une opération anodine de patrouille. Les gardes du corps ne font pas de patrouilles. Ils surveillent des chefs de corps.

Deux raisons peuvent donc justifier leur présence sur le plan d’eau lagunaire : soit ils participaient à un exercice d’exfiltration des chefs de corps qu’ils surveillent en cas d’attaque armée massive contre le régime de Dramane soit tous ces Chefs de corps partaient dormir dans un lieu secret « derrière l’eau » comme le disent les Ivoiriens et l’accident s’est produit.

Dans tous les cas, le navire n’appartient pas à la Marine ivoirienne. Il n’est qu’un butin de vol et comme le bien mal acquis ne profite jamais, eh bien la suite, vous la connaissez.

A Très bientôt.
Hassane Magued

Samedi 15 Septembre 2012
Vu (s) 3345 fois



1.Posté par nea le 15/09/2012 11:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà qui est clair !!! un bien mal acquis ne profite vraimmmeeennnnt jaaaammais !!!!. ils croyaient que quoi ? c'est comme cela agit l'Eternel des Armée , alors patience chers amis de la galaxie patrioque et de la revolution permanente ; gardons la flamme de l'espoir toujours allumée . Bien de choses à N'da , Doriane , Fatim , etc... et motion spécial à H M . que Dieu fortifie le peuple ivoirien dans leurs lutte quotidienne .

2.Posté par Hermann N'da le 15/09/2012 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MERCI encore une fois Cher HASSANE MAGUED pour ces précisions. Nous sommes en face d'individus qui, de par leur éducation, ignorent tout, aussi bien des lois qui régissent la vie des humains en société, que de la Loi divine.
Mais l'expérience vécue demeure toujours le meilleur de tous les enseignements.
On peut tout de même se permettre de remarquer que les drames sous drame man relèvent presque tous de la bizarrerie. Ajoutons donc à cette liste la "NOYADE COLLECTIVE DES GARDES DU CORPS".
Le prochain "drame" pourrait être la disparition de drame man. Sait-on jamais. Ou bien?

3.Posté par gaou le 15/09/2012 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment expliquer les balles retrouver sur un corps ?

4.Posté par doriane le 15/09/2012 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Hassane, l'Eternel des Armées combat pour nous. Alors faisons silence.
Gaou, dans tous les cas ils ne pourront pas accuser les pro-gbagbo ce coup-ci.
Bonne journée à tous.

5.Posté par IGNACIO le 16/09/2012 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MERCI POUR L'INFO . QUE DIEU VOUS BENISSE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !