Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : Reporters sans frontières exige la libération d’un journaliste pro-Gbagbo

L'Afrique en mouvement - source : afrik.com le Samedi 1 Août 2015 à 12:08 | Lu 415 fois

L’organisation Reporters sans frontières a exigé ce jeudi la libération du directeur de publication du quotidien ivoirien "Aujourd’hui", emprisonné depuis mercredi pour outrage au Président Alassane Ouattara.



L’interpellation suivie de l’incarcération d’un journaliste ivoirien du quotidien Aujourd’hui suscite colère et indignation. L’ONG Reporters sans frontières a demandé ce jeudi la libération du directeur de publication du quotidien incarcéré ce mercredi à Abidjan, la capitale du pays pour « outrage au chef de l’Etat » Alassane Ouattara.

Ainsi dans un communiqué rendu public ce vendredi, l’organisation déclare « avoir appris avec surprise et consternation le placement en détention préventive à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan de Joseph Titi Gnanhoua, dont le journal est proche de l’ex-Président Laurent Gbagbo ». Reporters sans frontières a donc lancé un appel au gouvernement pour libérer Joseph Gnanhoua Titi.

L’ONG a tenu à rappeler que les autorités ivoiriennes qu’ils doivent respecter leurs propres lois et que les délits de presse sont dépénalisés en Côte d’Ivoire. Selon elle, un journaliste n’a pas à être jeté en prison quels que soient les propos de ses articles. Le directeur de publication de Aujourd’hui doit être présenté ce vendredi à un juge afin de s’expliquer sur les propos de ses articles.

Joseph Gnanhoua Titi a été interpellé mercredi et incarcéré à la Maca, la prison centrale d’Abidjan, pour « outrage au chef de l’Etat » Alassane Ouattara et diffusion de fausse nouvelle après un article datant du 21 juillet dernier. Il aurait accusé Alassane Ouattara de transfert illicite de fonds, blanchiment et détournement de l’aide au développement.

source : afrik.com
Samedi 1 Août 2015
Vu (s) 415 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Novembre 2016 - 00:00 Vive les politiques! À bas les politiciens!

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !