Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : Rencontre Gouvernement/ CPD hier Le FPI aboie, le CPD avance !

le Vendredi 10 Janvier 2014 à 08:03 | Lu 882 fois



La 15eme rencontre entre le gouvernement et les 11 partis politiques de l’opposition ivoirienne a eu lieu hier, jeudi 9 janvier 2014 au Bat C de la Primature à Abidjan.

Ont participé côté gouvernement, entre autres, l’ex Premier ministre Ahoussou Jeannot, les ministres Hamed Bakayoko, Mabri Toikeuse, Aly Coulibaly, Affoussy Bamba, Koffi koffi et côté opposition, Fologo, Mamadou koulibaly, Gervais Coulibaly, Kabran Appia, Mel Eg Théodore, Danielle Boni Claverie, Henriette Lagou, Coulibaly Climanlo Jérôme ect.

Le PIT y était représenté pour la première fois. Invité à y prendre part, le FPI de Pascal Affi Nguessan a botté en touche cette énième main tendue du gouvernement qui bénéficiait cette fois de la caution de la quasi-totalité des partis d’opposition. Se braquant sur sa position : Etats généraux de la République ou la bagarre ! Hein ? Même en 2014 ? Nous étions en 1990, au lendemain de l’acquisition du multipartisme.

Une lutte certes incarnée par Laurent Gbagbo et le FPI mais non sans l’apport des autres partis de gauche d’alors tels, l’USD de Zadi Zaourou, le PIT de Francis Wodié ou encore le PPS de Bamba Moriféré. Au partage du gâteau, le FPI n’est-il pas allé d’arrogance au mépris ? Qui ne se souvient pas de la fameuse phrase des frontistes d’alors : « Le FPI est le fleuve. Toutes les rivières doivent y converger ». Fin de citation. 24 ans après, Affi Nguessan et ses camarades récidivent. Traitant plus de 11 formations politiques de « petits partis » !
A ce niveau, une précision s’impose :

Pour espérer gagner les élections présidentielles de novembre 2010, le président Laurent Gbagbo a dû ratisser au-delà du FPI. Ce qui donna naissance à la LMP (La majorité présidentielle). Et on le voit, ce sont les mêmes partis et leaders politiques qui composent aujourd’hui le CPD qui formèrent la LMP. Et si on s’en tient au résultat reconnu par la communauté internationale qui donne au candidat Laurent Gbagbo 46% des votes, il n’est pas sûr que ce soit le FPI seul qui revendiquerait ce score.

Leçon à retenir. Sauf cataclysme, le FPI qui souhaite faire cavalier seul, tant pour le dialogue que pour les élections à venir ne sera pas capable d’atteindre ce score en 2015. Deuxième leçon à retenir. Aujourd’hui, ce n’est pas la masse qui détermine la politique d’une nation.

C’est malheureusement une minorité d’intellectuels. C’est cette fine partie du peuple qui s’assoit et réfléchit sur l’action gouvernementale. Ainsi dit, on comprend mal l’arrogance du FPI dont les membres toutes professions confondues sont loin d’égaler d’imminentes personnalités qui composent la crème du CPD. Affi Nguessan, en tournant dos au CNRD et au CPD signe ici la mort certaine du parti de Laurent Gbagbo. Et donc la mort politique de Laurent Gbagbo lui-même. A cette allure, on continuerait de se poser la question de pour qui roule réellement le sieur Affi Nguessan ?

Et quand nous publions un papier qui appelle à la vigilance du FPI afin que celui-ci prenne des décisions idoines, un article dans lequel nous rappelions tout simplement que Ouattara qui n’est pas éligible constitutionnellement parlant pourrait modifier notre loi fondamentale dans les mois à venir ou bien jouer sur les revendications du FPI pour demander un report des prochaines échéances électorales (au nom de la cohésion et de la paix sociale), il était pour nous une indication au FPI afin que celui-ci prenne des décisions courages mais dépourvues d’hypocrisie et de malice.

Finalement, nous constatons que Affi Nguessan, comme le dit Amadou Soumahoro du RDR, n’a rien appris. En prenant la lettre de notre publication sans en associer l’esprit, le FPI tente ici de distraire le peuple de Côte d’Ivoire en ressortant des cendres de milliers de morts, la question de la nationalité de Alassane Ouattara. Une question qui a conduit la Côte d’Ivoire là où nous sommes aujourd’hui. Un pays en crise et sans repère. Un peuple sans son chef. Donc un peuple perdu.

En tout cas, le FPI peut continuer d’aboyer. Quant à la rencontre d’hier qui relance ici le vrai dialogue inter ivoirien, celle-ci s’apprête à mettre en œuvre les acquis des précédentes rencontres : La suite de la libération des prisonniers politiques, le statut des partis d’opposition, le financement des partis politiques, le dégèle des avoirs des pro-Gbagbo, la réinsertion des ex FDS dans l’armée ect…Il est annoncé un séminaire entre le gouvernement et l’opposition dans les mois à venir pour déterminer ensemble un vrai chronogramme en vue des élections de 2015.

Aussi selon des informations en notre possession, il revient désormais au CPD, d’indiquer au gouvernement l’inventaire des partis politiques à financer ainsi que la liste des personnalités qui verront leurs avoirs dégelés.

Rappelons que le tout premier conclave entre le Gouvernement et les Partis Politiques de l’opposition s’est tenu à Grand Bassam les 27 et 28 avril 2012. C’est de là que les parties en présence ont convenu notamment de la mise en place du Cadre Permanent de Dialogue (CPD), «une plate-forme d’échanges, de réflexions, de propositions et d’actions en vue de l’amélioration des relations et de la consolidation de la confiance entre le Gouvernement et les Partis Politiques de l’opposition ».

C’était l’une des rares occasions après la sanglante crise postélectorale pour les Partis Politiques de l’Opposition de s’assoir autour d’une même table avec le nouveau pouvoir. A cette occasion ceux-ci ont clairement identifié des questions d’urgence que le Gouvernement s’est engagé à examiner. Il s’agit, entre autres :

-De la libération des prisonniers issus des rangs de l’Opposition ;
-Du retour des exilés ;
-De la libération des domiciles occupés et la restitution des biens confisqués ;
-De la suspension de l’exécution et l’annulation des mandats d’arrêt;
-Du dégel des avoirs ;
-De l’élaboration d’un statut de l’opposition et du financement des Partis Politiques ;
-De l’accès de tous aux medias d’Etat ;
-Du respect de la liberté d’expression et de manifestation ;
-Des questions électorales dont la recomposition de la Commission Electorale Indépendante (CEI);
-De la lutte contre l’impunité dans notre pays ;
-De la question du foncier etc

Enfin, après maintes négociations, les « petits partis » de l’opposition ont obtenu l’élargissement de certains de leurs camarades détenus dans les prisons du nord du pays dont le président du Front populaire ivoirien (Fpi, ex-parti au pouvoir), Pascal Affi N’guéssan et aussi l’adoption en conseil des ministres du projet de loi portant financements des partis politiques et bientôt le dégel des Avoirs et la réinsertions des ex FDS dans l’armée. En attendant les Etats généraux de la République !


Philippe Kouhon/ Diaspo Tv
Mail : pkouhon@gmail.com
Tél : 0647736264

Vendredi 10 Janvier 2014
Vu (s) 882 fois



1.Posté par bafing le 10/01/2014 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUELLE CECITE ET NAIVETE DANS VOTRE ANALYSE! D'ABORD, IL NE FAUT PAS CROIRE QUE AFFI SE MET SEUL DANS UN COIN POUR DECIDER DE FAIRE DES DECLARATIONS! NON Mr KOUHON, AU FPI IL Y A BEAUCOUP D'INTELLECTUELS QUI REFLECHISSENT POUR LE PAYS ET LE PARTI. C'EST RIDICULE DE FAIRE REFERENCE A 1990 POUR ETAYER UNE PRISE DE POSITION RENVERSANTE! EST CE QUE C'EST FAUX DE DIRE QUE LE FPI EST LA LOCOMOTIVE DES PARTIS DE L'OPPOSITION? POUR ETRE DE BONNE FOI, POUVEZ NOUS DIRE A LA SUITE DE QUELLE RENCONTRE GOUVERNEMENT ET CPD IL A ETE DECIDE DE LA LIBERATION DES PRISONNIERS PRO GBAGBO? VOUS OUBLIEZ DE FAIRE CAS DES RENCONTRES QUE MIAKA A EU ENTRE TEMPS AVEC LE GOUVERNEMENT. VOUS PARLEZ AVEC LEGERETE DES PROBLEMES DU PAYS EN LE SINGULARISANT. TOUTE PERSONNE DE BONNE FOI, RECONNAITRA QUE LE FPI A RAISON D'EXIGER UNE RENCONTRE PERSONALISEE AVEC LE GOUVERNEMENT CAR LES PREOCCUPATIONS ET LES RESPONSABILITES NE SONT PAS LES MEMES. LE FPI, QUE CELA TE DEPLAISE EST UN GRAND PARTI ET UN GRAND PARTI SE FAIT RESPECTER PAR SES PRISES DE POSITION. COMME VOUS N'AVEZ CONSCIENCE DE CELA, JE VOUS FAIS REMARQUER QUE CE SONT LES REACTIONS DU FPI QUI FONT BOUGER LES CHOSES!
POUR TERMINER, JE VOUS RENVOIE A LA DECLARATION DE Mr AHOUSSOU JEANNOT QUI RECONNAIT JUSTEMENT QU'IL EST IMPORTANT D'ALLER VERS LE FPI POUR ECHANGER!
C'EST DOMAGE QUE VOUS N'AYEZ PAS COMPRIS CELA!
BONNE REFLEXION ET QUE DIEU BENISSE LA COTE D'IVOIRE!

2.Posté par Sery Camille Lohourignon le 10/01/2014 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien.Le FPI a boudé le dialogue.Qu'à cela ne tienne. C'est un parti responsable et il a sans doute ses raisons. Cependant il ne faut pas croire naïvement que cela pose plus de problèmes au FPI qu'il n'en pose au pouvoir. Il ne faut pas oublier que le FPI n'est pas n'importe quel parti d'opposition. Il n'est pas le moindre des protagonistes de cette crise qui mine le pays depuis plus de 10ans; aussi sa participation au dialogue entre le pouvoir et l'opposition vaut-t-elle son pesant d'or qu'il serait regrettable de minimiser. Mais si on pense que son absence peut booster les choses dans le sens de leur résolution, c'est tant mieux. Toutefois n'oublions pas que le FPI, en son temps, a dù faire beaucoup de concessions à la rébellion pour faire avancer le Dialogue et arriver à la situation d'aujourd'hui; pourtant ce ne sont pas les exigences qui ont manqué chez leurs adversaires. Mais on espère que la sagesse visitera les uns et les autres pour l'unique bien des ivoiriens.

3.Posté par Sily Camara le 10/01/2014 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin !! Philippe Kouhon qui avait commencé à retirer le masque a enfin commencé à se déculotter. D'abord quels sont ces 11 partis politiques et lesquels sont "partis", hormis la déclaration officielle ( et légale) de création ? Et puis, en quoi ce CPD avance-t-elle ? Inutile de rappeler le but de la création de ce CPD, à côté de la CDVR, pilotée par Konan Banny. Même quand la malhonnêteté prend le dessus sur toute considération morale, on ne peut nier que Ouattara est pris, dans son propre piège. Tout est bloqué. Il ne peut plus ruser avec le peuple. Le FPI est incontournable. Le CPD avait effectivement été crée pour des discussions avec celui qui compte: le FPI. Mais Ouattara et ses suiveurs ont voulu faire comme Houphouet en 1990. Ayant eu peur d'une "conférence nationale", il a crée des partis fantoches pour noyer les revendications, de même Ouattara invite des "partis de cabines téléphoniques" pour s'amuser. Or, il est en réalité très malheureux que le FPI ( le seul qui compte) ne participe pas à l'amusement.. La climatisation, les banquets, les enveloppes de Ouattara peuvent mettre en extase le petit frère Kouhon, mais pas le FPI dont Ouattara usurpe du pouvoir. Le Mossi le sait très bien.

4.Posté par Fatim le 10/01/2014 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il semble que c est toi Kohon qui aboie.....d ailleurs je laisse la tache a ceux qui maitrise ce sujet, enfin la politique, te donner des coups de fesse.....

5.Posté par Fatim le 10/01/2014 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Liire "ceux qui maitrisent"svp

6.Posté par zouzou le 10/01/2014 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut éviter de traiter les hommes du parti de Gbagbo par tous les noms. Vous savez, la politique, il y a ce qui est caché que le peuple ne voit pas et la réalité. Ce sont des gens responsables, ils savent de quoi ils parlent. Tout ce qu'on a cité dans votre analyse, n'avait pas de parti avant la crise sauf Mel , et le mouvement de Fologo, kabran et boni. Mais combien de personnes, ces partis avaient avant les élections? D'autres n'ont pas voulu suivre le FPI, et on connait le résultat obtenu aux élections auxquelles, ils ont participé. Donc doucement dans cette analyse. On vous regarde. Et notre espoir est toujours dans LA PAROLE, LA VRAIE PAROLE. Que celui qui a des oreilles entendent.

7.Posté par SAIT ESPRIT le 10/01/2014 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DIEU EST AU CONTRÔLE LG REVIENDRA BIENTÔT POUR FAIRE 2 ANS AU POUVOIR ET IAPRES IL REMETTRA LE POUVOIR A QUEL QU?UN ,MAIS AVANT KIL N?ARRIVE ( TU ) NE SERAS PAS LA ENTRAIN DE MENTIR.......D?APRES LE SAINT ESPRIT LES IVOIRIENS AIMENT LG REGARDEZ ET VOUS VERRER

8.Posté par SAINT ESPRIT le 10/01/2014 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE SAINT ESPRIT A PARLE MOI JE SUIS SEREIN ET J,attend le moment a vous mes amis ne vous lamentés plus je sais ce que je dis

9.Posté par BAMBA LANCINE le 11/01/2014 00:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE CPD Avance ??? mais nous sommes mal classés partout...on est les derniers, DERNIER !!!

10.Posté par GNINION STEPHANE le 11/01/2014 04:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne parler pas ainsi du FPI parceque c'est la tete de l'opposition et n'essayer pas de vous comparer a ce parti.un rappel;a lui tout seul ce parti a tenu dans le combat de1990 a 2011 et a nos jours encore.Tout le nombre qu'a eu la LMP dans les elections de 2010 on peut affirmer que le FPI seul a récolté 99 pourcent.j'oubliais;il a fallu qu'AffY sorte de prison pour apporter un réveil et cette demonstration de force.D'ailleur on a pas besoin de vous CNRD et CPD pour libérer la cote d'ivoire car il y a des traites parmi vous.Quelle majorité etes vous.prenons en exemple le cas de Mamadou Koulibaly s'il etait majoritaire pourqoi a-t-il echoué face a Cissé bacongo lors des elections de deputé concernant la localité de koumassi.LE FPI EST UN MODEL POUR NOUS NOUVELLE RACE DE JEUNES INTELLECTUEL EN QUETE DE VERITE ET D'EMERGENCE CAR GBAGBO NOUS A OUVERT LES YEUX.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !