Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire Quel développement sans un recensement général de la population ?

le Mardi 11 Juin 2013 à 18:09 | Lu 609 fois



Côte d’Ivoire Quel développement sans un recensement général de la population ?
Par Mamadou Koulibaly | LIDER | 11 juin 2013

Comment faire le développement économique et social de la Côte d’Ivoire si nous ne connaissons pas la population pour laquelle nous voulons ce développement ?

Cette question, qui est à l’origine de toutes les interrogations à propos de la politique nationale d’un pays, est totalement exclue des préoccupations du gouvernement ivoirien. Le développement, c’est d’abord prendre soin et organiser méthodiquement et rigoureusement le travail et la vie des populations en société. Cela suppose que la population à laquelle s’adresse la politique soit connue par le politique et que les décisions d’intérêt général soient prises dans l’intérêt de ces mêmes populations. Comment alors connaître ces populations ?

La méthode à la disposition des Etats pour les connaître, c’est d’abord leur recensement général périodique. En Côte d’Ivoire, depuis l’année de la proclamation de l’état postcolonial officiel, il y a eu un certain nombre de recensements généraux de la population. En 1955, le recensement administratif effectué par le régime colonial indiquait approximativement 2.540.000 habitants, mais c’est en 1975, soit 15 ans après l’indépendance, qu’il y a eu le premier recensement général de la population et de l’habitat en Côte d’Ivoire (RGPH), qui a compté 6.709.000 habitants.

Le second RGPH a eu lieu en 1988, avec pour résultat 10.815.694 habitants. Puis il y a eu le troisième RGPH en 1998, qui a comptabilisé 15.366.672 habitants. Ainsi, l’on avait pris l’habitude de procéder régulièrement à un RGPH et, si entre 1955 et 1975, il s’était passé 20 ans, depuis 1975, les délais semblaient se raccourcir puisque 13 ans après, le second recensement général avait eu lieu et 10 ans plus tard, le troisième. Il avait été prévu de procéder au quatrième 10 ans plus tard, en 2008. Rien n’a été fait, concentrés que nous étions à gérer la sortie de crise. Et depuis 2008, l’on ne fait que spéculer sur les questions de population.

Le 16 novembre 2012, le gouvernement à Yamoussoukro installait le comité national chargé de piloter l’opération de RGPH qui était prévu pour mars 2013, avec un budget de 11,8 milliards de francs cfa (23 millions de dollars). Le gouvernement déclarait à l’époque que 3 milliards étaient déjà disponibles et que l’opération était lancée. Le mois de mars est passé, celui d’avril aussi, puis mai et maintenant nous sommes en juin et nous n’avons plus aucune nouvelle du RGPH 2013. Quinze ans après le troisième recensement général, la Côte d’Ivoire est incapable de dire avec précision quelle est la taille de sa population. Où cette population vit-elle, en ville, en milieu rural ? Quelle est la proportion de jeunes, de femmes, d’hommes et de vieux ?

Combien y a-t-il de chômeurs et de non chômeurs, d’élèves et d’étudiants, d’agriculteurs et d’ingénieurs ? Quel est le profil réel de cette population ? Comment est-elle répartie sur l’ensemble du territoire ? A quelles activités est-elle occupée ? Combien y a-t-il d’étrangers en Côte d’Ivoire ? D’où viennent-ils ? Que font-ils en Côte d’Ivoire ? Dans quel genre d’habitat les gens vivent-ils ? Ont-ils de l’eau courante ou non ? Comment se procurent-ils cette eau ? Ont-ils de l’électricité ? Leurs lieux d’habitation sont-ils joignables par la route, par piste ? Combien sont propriétaires d’entreprises, de leur maison, de leurs champs ?

Nous n’en savons strictement rien. Et passé le mois de mars, il semble même que le gouvernement ait décidé de retirer des prévisions de dépenses budgétaires les fonds qui devaient servir au RGPH. Comment expliquer que nous fassions chaque jour des discours sur l‘économie, le développement, l’émergence, le chômage et la pauvreté de notre pays et que nous ne sachions même pas pour qui nous souhaitons cette économie et ce développement ?

Comment attirer les investisseurs, si nous ne sommes pas capables de leur donner des indications précises sur le marché dans lequel nous les invitons à développer leurs activités ? Le gouvernement n’a pas envie de faire ce recensement, il gouverne à l’aveuglette, ne sachant pas exactement quoi faire avec les populations, parce que son but ultime n’est pas l’amélioration des conditions de vie desdites populations, mais plutôt de rester le plus longtemps au pouvoir pour l’enrichissement personnel de ses membres.

Il est devenu urgent de procéder immédiatement au RGPH, avant de lancer la mise à jour de la liste électorale.

Pr. Mamadou Koulibaly
Président de LIDER

Mardi 11 Juin 2013
Vu (s) 609 fois



1.Posté par FRANCAIS REVOLTE le 11/06/2013 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
FERME TA BOUCHE CAR TU AS TRAHI LA CONFIANCE DE TES COMPATRIOTES
PLUS JAMAIS PERSONNE NE TE FERA CONFIANCE DANS LA GESTION DES
RESPONSABILITES EN COTE D'IVOIRE
EN PLUS TU ES FONCIEREMENT INGRAT COMME SORO
N'EST CE PAS MR ET MME GBAGBO QUI VOUS ONT FAIT????
MAIS SACHEZ LE MR GBAGBO , TRES BIENTOT REVIENT ET REPRENDRA SON
FAUTEUIL
AUJOURD'HUI TOUT LE MONDE A COMPRIS LES CONTOURS DE LA CRISE IVOIRIENNE
QUE C'EST ALASSANE ET SES REBELS QUI ONT COMMIS DES CRIMES D'UNE RARE
CRUAUTE EN COTE D'IVOIRE. ET IL SAIT QU'IL VA LE PAYER TRES CHEREMENT

2.Posté par WALACE le 12/06/2013 15:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au moins pour la première fois , j'ai lu une opposition idéologique
sinon que nous sommes habitués à une opposition de personne

3.Posté par Moganza III eme du nom le 13/06/2013 02:05 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aih oh walace : opposition idéologique. Vraiment quand mossi zampaligree parle francais c''est quelque chose. ."OPPOSITION IDÉOLOGIQUE" Pauvre con tu utilise des terme sans même le comprendre espèce idiot illettré va

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !