Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire: Quand le proxénétisme dansant gagne Abidjan !

le Lundi 5 Août 2013 à 08:11 | Lu 882 fois



Côte d'Ivoire: Quand le proxénétisme dansant gagne Abidjan !
(Ph Adriel) un enfant de 12 ans en plein spectacle dans une boite de nuit ce vendredi à Yopougon à 01heure.

Abidjan - Le 03 août 2013 © koaci.com - Faire danser des gamins dans les boites de nuit pour tirer des revenus, telle est la nouvelle pratique des proxénètes habituellement plus sexes, plus érotiques. Des enfants âgés entre 10 et 15 ans sont invités à prostituer leur talent sur des scènes et des pistes de danse très tard dans la nuit à des heures mal définies au profit d'une seule personne qui empoche les billets du ''' travaillement '' .

En effet comme a pu constater par KOACI.COM depuis un moment, un nouveau phénomène a fait son apparition dans la capitale économique, spécialement dans les maquis et boites de nuit et particulièrement avec les enfants. Il s'agit d'une nouvelle forme de proxénétisme avec les moins âgés. Devrait-on même dire le travail des enfants, mais cette fois-ci plus moderne.

Des personnes âgées recrutent spécialement des enfants entre 10 et 14 ans, très talentueux et euphorisants pour tirer des revenus. Et c'est en les invitant à prostituer leur talent de danseur devant le public très tard dans la nuit, dans les boites de nuit que ces personnes pour le moins sans scrupule récoltent les bénéfices de leur entreprise qui ne dit pas son nom. Il y a que quand le public est séduit et émerveiller, il procède au traditionnel '' travaillement'' en versant des billets de banque. Et le tuteur lui, en véritable renard, rode autour pour ramasser les billets. Puis après, à la fin du spectacle il peut récompenser ses employés avec de maigre somme d'argent. Comme l'atteste ici ce témoignage livré à Yopougon ce vendredi 02 aout dans une boite de nuit ( photo ci-dessus).

Après une grande démonstration marquée par l'enthousiasme des personnes et plusieurs billets de banque versés un peu partout sur la piste, c'est un salaire médiocre qui a été reversé à ce jeune garçon. '''' Ils sont travaillés 112.000frs sur moi, et comme le boss était content il m'a donné 3000.frs cfa ''' a révélé le petit Angeo âgé de 13ans, encore très essoufflé par un rythme endiablé. ''' Si on continue comme ça toute la soirée, j'aurai 10.000 frs''' a ajouté cet exploité ignorant au cœur d'ange dans une compagnie de démons.

Il n' y a pas que ce seul cas. Car c'est un phénomène en plein essor. On a donc pu remarquer ces mêmes faits un peu partout dans les endroits de la capitale. Marcory, Angré, Abobo et Yopougon. Ce qui fait qu'il devient de plus en plus fréquent de rencontrer des enfants entre 10 et 15 ans dans les maquis et boites de nuit à des heures mal définies de la nuit .

Du coup les poupons sont de moins en moins dédiés à la magie de la nuit qui emporte habituellement les tout petits dans leur lit chaudement vêtus.

Adriel



Lundi 5 Août 2013
Vu (s) 882 fois



1.Posté par WALACE le 05/08/2013 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Femmes bétés = hommes bétés ,
c'est leur boulot préféré , car n'ayant plus de source de revenue

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !