Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire/ Politique nationale : Pascal Affi Nguessan aux abois ?

le Mercredi 29 Janvier 2014 à 19:22 | Lu 1253 fois

« Lorsque sept (7) rivières sur 11 se mettent ensemble, elles peuvent devenir un fleuve. Mais aussi, lorsqu’une rivière est déjà proche de la lagune qui elle-même n’est pas loin de la mer, cette rivière a quel intérêt à se jeter dans un autre fleuve loin de la lagune donc loin de la mer ? » (Philippe Kouhon)



Face à l’échec de sa mission auprès de ses camarades du parti en exil, le président du Front Populaire Ivoirien devenu subitement médiateur dans le cadre du processus de réconciliation engagé par le pouvoir d’Abidjan veut coûte que coûte sauver la face.

Après qu’il ait traité les 11 autres partis de l’opposition de « petits partis », Pascal Affi Nguessan se voit finalement contraint de leur faire la cour s’il veut lui-même exister politiquement en Côte d’Ivoire désormais. Une deuxième rencontre entre le FPI et les autres partis d’opposition est prévue pour demain jeudi 30 janvier au siège du FPI à Abidjan, a appris un journaliste de Diaspo tv.

Lui qui au mépris de ses camarades de la Majorité Présidentielle d’hier, rassemblés au sein du CPD (cadre permanent de dialogue), avait décidé d’engager de façon unilatérale le dialogue entre son parti et le gouvernement n’aurait plus d’autre choix que de se rallier à la loi de la masse. Voilà pourquoi, après ses tergiversations, AFFI NGUESSAN n’a pas trouvé une autre tribune que le quotidien proche du PDCI, le Nouveau Réveil pour annoncer la création d’une nouvelle plate-forme de discussion avec un nouveau bloc d’acteurs composé du FPI et des 11 autres partis politiques d’opposition.

Le jour suivant cette annonce, AFFI NGUESSAN convoquait au siège de son parti ces partis d’opposition. C’était le jeudi 23 janvier dernier. En réalité alors que le communiqué final sanctionnant cette rencontre cite la quasi-totalité de toute l’opposition ivoirienne, seulement quatre (4) formations politiques y étaient présentes. Ce sont le PIT, l’UDCY, le RPP et l’URD. Ce qui faisait 4 partis autre que le FPI sur les 11 existants. Les sept (7) autres partis boudant l’invitation du FPI, expliquant que le cadre de discussion avec le gouvernement dont parle M. Affi existe bel et bien déjà. Aussi, toute la classe politique de l’opposition appelées par le FPI pour former un bloc pour aller à ces discussions, sont déjà membres de ce cadre (CPD).

De quoi parle donc M. Affi Nguessan ?

C’est donc déboulonnés d’abord par ses camarades exilés qui refusent toujours de suivre la nouvelle ligne a leur imposée par AFFI, puis le refus de plus de la majorité des partis de l’opposition de cautionner les agissements mesquins du FPI que Pascal Affi Nguessan veut tenter le tout pour le tout. « Affi Nguessan insiste pour nous voir à sa réunion de demain. Nous n’avons pas encore dit notre dernier mot », nous révèle une source proche de l’opposition ivoirienne. Selon un haut cadre du FPI, « le CPD était fait pour nous distraire avant les élections locales. Maintenant que tout est à plat, nous pouvons reprendre les discussions.

Aussi nous savons qu’il y a des partis qui sont à la solde du pouvoir. Ceux-là iront où ils veulent. Nous nous allons travailler avec ceux qui accepteront de nous rejoindre ». Aha, le mot est lâché : « Nous rejoindre ».

Encore une histoire du fleuve qui doit absorber toutes les petites rivières. Mais le problème est que lorsque sept (7) rivières sur 11 se mettent ensemble, elles peuvent devenir un fleuve. Deuxième hypothèse, lorsqu’une rivière est déjà proche de la lagune qui elle-même n’est pas loin de la mer, cette rivière a quel intérêt à se jeter dans un autre fleuve loin de la lagune donc loin de la mer ? M. Pascal Affi Nguessan doit donc comprendre que les temps ont changé.

Si le PIT, l’UDCY, le RPP ou encore l’URD dont le peuple ivoirien connait les convictions peu équilibrées avec des leaders très instables politiquement en Côte d’Ivoire peuvent continuer de s’abreuver à la source du FPI, cela n’est pas de l’avis des autres formations politiques qui veulent elles-aussi croire en leur destin : conquérir le pouvoir d’Etat, avec ou sans l’eau du FPI! Pascal Affi peut d’ores et déjà prendre sa calculatrice pour voir combien chaque leader du Front impopulaire, pardon, du Front uni de l’opposition va percevoir dans le cadre du dégel des Avoirs des cadres et proches de l’ancien régime. Fologo et Boni Claverie peuvent déjà se frotter les mains.

Mais la politique du ventre n’est pas forcement admise partout. Et tant que le FPI n’aura pas fait le bilan de sa gestion au sommet de l’Etat (10 ans), AFFI NGUESSAN peut remuer ciel et terre, il ne sera jamais au sommet de la gloire si ses ambitions sont de faire oublier Laurent Gbagbo pour se faire une place au soleil. « Laurent Gbagbo, ce n’est pas fini. Il n’a même pas encore commencé » pour paraphraser le professeur Alain Cappeau, un conseiller de Gbagbo.

Une nouvelle page de l’histoire de la Côte d’ivoire s’ouvre. Affi doit savoir que c’est ensemble que nous allons l’écrire. Tout agenda caché sera dévoilé. Et au nom du droit au savoir, le peuple ne saura longtemps être maintenu dans l’ignorance et payer tout seul le prix d’une guerre qu’il n’a pas occasionnée.

Philippe Kouhon/ Diaspo Tv
Mail : pkouhon@gmail.com
Tél : 0647736264



Mercredi 29 Janvier 2014
Vu (s) 1253 fois



1.Posté par David le 29/01/2014 21:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr.Kouhon ou Said Penda reste tranquille le peuple d''Eburnie est vaccine par ses elements completement redicule dont vous faites allusion pour distraire se peuple . Donc reste tranquille nous, on sait ou nous allons.

2.Posté par zoa le 29/01/2014 22:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr kouhon que tu arretes ton jeux de sorcelerie car tu ne connais rien,en ce qui concerne la politique.
Le Pr Affi est un des disciples du President Gbagbo et il sait ce qu''il fait contrairement aux illusions que tu lui colles.

3.Posté par bafing le 30/01/2014 07:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Kouhon, vous vous ridiculisez en vous attaquant à" l'individu "AFFI alors qu'il est dans un groupe! Cette attitude prouve que vous ne connaissez pas vraiment le FPI et les hommes qui l'animent! C'est vrai qu'il y a eu des erreurs dans la gestion de la crise à nous imposer depuis septembre 2002, tout simplement parce que cela ne faisait pas parti du programme de gouvernement du PR LAURENT GBAGBO. Donc il a fallu improviser souvent. Mais le FPI est un parti politique au sens propre du mot et le seul qui est autorisé à poser des actes au nom du FPI avec l'accord du groupe c'est bien AFFI! Ne pas comprendre cela, c'est chercher inutilement à distraire les militants et le peuple de CI à pure perte! Les militants du FPI sont trop formés pour se laisser distraire par ce type de réflexion!
A supposer que AFFI ait un calendrier personnel caché, c'est possible puisque c'est un homme politique qui a aussi des ambitions, il sait dans la situation actuelle la ligne rouge à ne pas franchir! Il connaît l'histoire de Koulibaly Mamadou et de Anaki Kobena!
QUE DIEU BENISSE LA COTE D'IVOIRE ET LIBERE LE PR GBAGBO ET LE PEUPLE D'EBURNIE!

4.Posté par ALLEHAHIN le 30/01/2014 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci cher patriote BAFING pour cette mise au point à l'endroit de ce journaleux de Philippe Kouhon qui incapable de se mettre à niveau dans la déontologie de son soit disant métier de journalisme se plaire à dénigrer à tout vent. Les vrais ivoiriens ne se feront pas prendre à son jeu car nous avons compris. Puis, il est à la recherche de la renommée pour percevoir quelques pièces de la part de ses employeurs. Donc pardonnez lui ces dérapages.

5.Posté par Patrice Kouamé le 30/01/2014 22:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que Philippe kouhon sache que quand on aura fini avec le mossi, il fera partie des ivoiriens dont on va s''occuper.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !