Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : Polémique sur la laïcité de l'Etat

L'Afrique en mouvement - EUGENE 1ER le Mardi 19 Juillet 2016 à 08:00 | Lu 486 fois

Nous savons que bon nombre de chrétiens comme musulmans ne connaissent pas l’origine des nombreuses fêtes religieuses, telles que noël, ascension, assomption et toussaint. D’aucuns s’interrogent sur la raison pour laquelle l’église catholique bénéficie de plus de fêtes chômées et payées que les autres congrégations religieuses. Pour répondre á cette interrogation, prenons connaissance de cet accord signé entre Bonaparte et Pie VII, qui nous situe tous et met fin á toute polémique relative aux fêtes des catholiques.



CE QUE LES LEADERS RELIGIEUX DOIVENT COMPRENDRE

Nous savons que bon nombre de chrétiens comme musulmans ne connaissent pas l’origine des nombreuses fêtes religieuses, telles que noël, ascension, assomption et toussaint. D’aucuns s’interrogent sur la raison pour laquelle l’église catholique bénéficie de plus de fêtes chômées et payées que les autres congrégations religieuses. Pour répondre á cette interrogation, prenons connaissance de cet accord signé entre Bonaparte et Pie VII, qui nous situe tous et met fin á toute polémique relative aux fêtes catholiques.

Pour mieux comprendre l’histoire ivoirienne relative á l’église Catholique, nous devons savoir que la Côte d’Ivoire était une colonie française. De ce fait, la France avait signé des accords religieux avec la Côte d’Ivoire. Cela se nomme le concordat entre la Côte d’Ivoire et les églises catholiques. Lesdits accords, avant de prendre effet en Côte d’Ivoire, avaient d’abord été signés entre les gouvernants français et l’église catholique basée en France.

Notons qu’á cette époque ancienne, il n’avait pas de prêtres africains. C’étaient uniquement des prêtres blancs. La Côte d’Ivoire qui était une colonie française, les populations bénéficiaient tous des avantages du concordat.

Certes la Côte d’Ivoire est maintenant autonome, mais elle est toujours liée á ces accords religieux signés entre l’église catholique et la France.

Nous devons savoir que le plus ancien concordat est celui de Worm signé en 1122 en Allemagne entre le Pape Calixte II et l’empereur Henri V qui mit fin aux difficultés Rome-Germanique, a savoir, l’Allemagne ne voulait pas entendre parler de religion. Ainsi, en ce moment précis, il y a une multitude de concordats en vigueur entre plusieurs pays : Allemagne, France, Italie…
Ce n’est pas l’église catholique seulement qui a signé cet accord, il y a bon nombre de pays qui en ont fait. Mais nous nous intéressons principalement á celui de la France.

Il faut préciser que la France a connu deux concordats.

Le premier concordat a été signé en 1516 entre le pape Léon x et le roi François 1er. Ce traité mit fin aux guerres françaises et régla les relations entre la France et le Saint Siège. Cet accord fut conclu en 1790 par la constitution civile du clergé. Un autre concordat fut signé le 15 juillet 1801 entre le Pape Pie VII et Napoléon Bonaparte ; réglant ainsi les rapports de l’Etat avec l’église.

Ce concordat fut abrogé le 9 septembre 1905 par la loi de séparation de l’église et l’Etat.
Avant la révolution de 1789, il eut en France de nombreuses fêtes chrétiennes. C’était une façon pour l’église d’humaniser le travail car, á cette époque, il n’y avait pas de vacances octroyées aux travailleurs. Les jours fériés que procuraient les fêtes chrétiennes permettaient donc aux ouvriers de se reposer.

Lors du concordat signé entre Bonaparte et Pie VII, le 15 juillet 1801 (âpres la révolution) pour régler les relations entre l’Eglise et l’Etat, Pie VII avait résumé le nombre des fêtes chrétiennes á 4 : Noel, Ascension, Assomption et Toussaint. Ces fêtes avaient donc été légalisées.

Pendant la dénonciation du concordat par Combes en 1905, cette obligation n’a pas été remise en cause. C’est ainsi qu’en France, ces fêtes sont légalement chômées et payées.
La Cote d’ivoire qui était une colonie française a ratifié cette loi, c’est pourquoi, chez nous, les jours où se déroulent ces fêtes sont déclarés fériés, chômés et payés pour tous.

Nous voyons que le fait que les églises catholiques soient un peu plus avantagées n’est pas une affaire de privilège. Mais une question d’accord établi, disons de loi signée. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Nonce apostolique est l’Ambassadeur du Saint Siège dans les différents pays qui ont ratifié le concordat. Il assure l’intermédiaire entre le Pape et l’église catholique du pays dont il est résident.

La représentation du Saint Siege dans les pays remonte au 15ème et 16ème siècle selon la convention de Viennes de 1815, confirmée par le renouvellement des accords de Viennes de 1961. Le Nonce est alors du droit, le patron du corps diplomatique dans le pays où il est envoyé. Mais il porte le statut de pro-nonce lorsque l’Etat dans lequel il se trouve ne lui reconnait pas ce privilège.
En résumé, les relations étroites qui lient l’église catholique aux pays africains, qui ont ratifié le concordat, ne sont pas une affaire de privilège mais de droit.

De cet effet, il est plausible d’affirmer que la laïcité de l’Etat est respectée en Côte d’Ivoire. Et chaque religion exerce librement ses croyances et bénéficie des avantages de l’Etat sans distinction d’appartenance religieuse.

Donc, créer des polémiques autour de cela, revient á fait montre de notre ignorance. Les leaders religieux doivent instruire leurs fideles sur ce concordat. Et ce, pour prévenir certaines tensions interreligieux et se rapprocher fidèlement les uns des autres.


Service de presse Eugène 1er

EUGENE 1ER
Mardi 19 Juillet 2016
Vu (s) 486 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Novembre 2016 - 00:00 Vive les politiques! À bas les politiciens!

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !