Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : Par jalousie, une petite fille ébouillantée par sa belle mère

le Lundi 12 Août 2013 à 00:00 | Lu 702 fois



Côte d'Ivoire : Par jalousie, une petite fille ébouillantée par sa belle mère
Les hurlements de la petite Sylviane resonnent encore dans les oreilles des habitants du quartier Maroc de Yopougon.

Ce samedi soir aux environs de 22H30gmt, un enfant de 6 ans a été volontairement ébouillanté avec de l'huile de palme par l'épouse d'un homme qui avait eu l'enfant avec une autre femme.

L'enfant était venu passer une semaine de vacance chez son père pour raison d'absence hors du pays de sa mère pour des raisons de commerces. Pour l'heure, injoignable, sa mère n'a pu être mise au courant.

Suite à l'appel d'un koacinaute témoin de la scène (+225 08 85 52 93, numéro d'appel à KOACI.COM, ndlr) c'est en nous rendant sur les lieux que nous constaterons le drame avant que la victime ne soit évacuée sous nos yeux par un taxi communal dans un centre de santé de cette commune d'Abidjan.

Dans tout ses états le mari s'en est violemment pris à sa femme avant que cette dernière ne disparaisse dans la nature. En effet, jusqu'à cette heure, la femme n'a plus donné de nouvelle. "Pourquoi a t'elle fait ça, c'est ma seule fille" livre en pleure le père au chevet de son enfant pris en charge par un médecin à son arrivé, "je dormais elle a du se lever pour faire chauffer de l'huile, ce sont les cris de la petite qui m'ont réveillé, un vrai cauchemars' nous indiquera Mr Kouassi. Pire, la femme a pris la fuite avec une bonne partie du salaire de son mari fonctionnaire que ce dernier avait retiré le vendredi dans une banque du plateau. Dans l'embarras, l'homme réussira à trouver soutien auprès de son petit frère, qui fêtait dans un maquis de Niangon. Ce dernier, éméché, prendra néanmoins les soins de l'enfant en charge dès son arrivée dans le centre de santé.

Si le diagnostic vital de l'enfant n'est pas menacé, il demeure que la moitié de son corps sera handicapé par les stigmates de l'huile bouillante versée sur son corps en plein sommeil par une femme habitée par la jalousie d'un enfant adultérin.

Avant de quitter les lieux, nous constaterons les bandages déposés sur l'enfant pris en charge par le personnel soignant dans des conditions plus que précaires. En effet une fois de plus, ce drame nous aura permis de constater une autre réalité sociale, l’horreur des centres de santé d'Abidjan, empestés de cafards et autres souris. Une "souris" (rat d'au moins 15 cm en Côte d'Ivoire), cachée sous un des sept lit de la chambre aussi sale qu'étouffante, nous passera sous les pieds lors de notre reportage avant d'aller se réfugier dans ce qui fait office de toilette, nous vous épargnerons les détails de ce dernier point.

Notons que nous conviendrons avec la famille de ne pas diffuser de photo de l'enfant.

Les faits de vengeance sur des enfants issus d'autres mariages ou de femmes sont fréquents en Côte d'Ivoire où la jalousie peut parfois faire perdre la tête.

Akissi Kouamé

Source : Koaci

Lundi 12 Août 2013
Vu (s) 702 fois



1.Posté par Obou le 12/08/2013 00:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme quoi elles ne cesseront jamais de nous surprendre avec ces actes irreflechis quelles posent. Dieu nous en garde.

2.Posté par WALACE le 12/08/2013 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c''est courant chez les Bété de GAGNOA , elles font pire que cela ,en allant même tué l'enfant adultérin de leur mari
j'en ai vu à GAGNOA sous mes yeux , alors c'est le syndrome Bété qui s'est propagé partout en côte d'ivoire que OUATTARA doit éradiquer , Ces mauvaises pratique ressortent d'une mauvaise politique sociale du régime de Satan GBAGBO que nous demandons à OUATTARA de redresser

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !