Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire: Palabre avec les chinois autour des travaux du barrage de Soubré

le Jeudi 12 Septembre 2013 à 19:13 | Lu 720 fois



Côte d'Ivoire: Palabre avec les chinois autour des travaux du barrage de Soubré
Alassane Ouattara ici à Soubré le lundi 25 février 2013 lors de la cérémonie de pose de la première pierre du Barrage Hydroélectrique -

Abidjan le 12 septembre 2013 © koaci.com Deux jours de paralysie des travaux du barrage de Soubré par les Nigagba

Les quatre villages Nigagba dans le département de Soubré ne seraient pas d'accord pour l'heure avec le démarrage des travaux de construction du barrage dit de « Soubré ».

KOACI.COM apprend ce jour d'un koacinaute sur place que des habitants de Gnamagui, de Kopéréagui, de Kpéhiri et de Galéa ont manifesté leur mécontentement, lundi et mardi sur le site devant abriter les logements des chinois chargés de superviser les travaux de construction du pont. Les mécontents dénoncent le non respect des engagements pris par les autorités pour le dédommagement des planteurs dont les plantations seront détruites lors des travaux.

"Les chinois ont entrepris les travaux de démolition de 6 hectares de plantation sans informer les propriétaires. Le village n'a pas apprécié cet acte d'où la colère des populations," a expliqué cette source jointe par téléphone par KOACI.COM en ce début d'après de jeudi, qui exprime également son inquiétude vis-à-vis de la suite du processus d'indemnisation des planteurs.

En effet, notre interlocuteur qui exigera le respect de son anonymat, estime que les autorités ivoiriennes ne tiendront pas leurs promesses. «Des informations en notre possession font état de ce que l'ancien barème sera utilisé pour indemniser les planteurs. Si c'est le cas nos parents seront les grands perdants, puisque dans ce barème un pied de cacao est acheté entre 100 et 500FCFA. Du coup un planteur qui possède un hectare se retrouvera avec 100 mille voire 500 mille FCFA," a déploré notre interlocuteur.

Notons qu’après deux jours de manifestation une intervention du préfet de région aurait rassuré les habitants de Kpéhiri localité où se déroulent les manifestations. S’en suivra la reprise des travaux depuis mercredi matin sans que pour autant notre interlocuteur lève le voile sur les nouvelles promesses sans nul doute exprimée par le représentant direct du chef de l’Etat.

Tout indique à cette heure qu’un nouveau barème aurait été défini sans que pour l’heure nous n’en connaissions les détails.

WASSIMAGNON
Source : Koaci

Jeudi 12 Septembre 2013
Vu (s) 720 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !