Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : Ouattara n’a pas que de gros soucis, il est le Souci en personne !

le Jeudi 8 Mars 2012 à 00:10 | Lu 1045 fois



La présente Chronique de la Révolution Permanente fait suite à des confidences d’un homme de main de Ouattara, rapportées par le quotidien Notre Voie dans sa parution du mercredi 7 mars 2012, sous la plume du confrère Boga Sivori.

Cet envoûté qui connaît des rayons de lucidité périodique confie au confrère Boga Sivori, en substance, que le cas GBAGBO Laurent est devenu un dilemme pour le fils de Sindou : Libérer GBAGBO Laurent pour qu’il regagne la Côte d’Ivoire et aussitôt son fauteuil présidentiel ou le maintenir à la Haye et se faire zigouiller par le peuple qui n’accepte pas qu’un inconnu fasse autant de mal à un des ses fils ?

Le confrère fait bien et même très bien de nous rapporter l’ambiance quotidienne de l’enfer ivoirien tel que vécu par son concepteur et bâtisseur, Monsieur Dramane Ouattara.

Mais cher confrère et camarade résistant, dis à ton interlocuteur que le peuple lui répond qu’il n’a rien à cirer avec les soucis de Ouattara. Dis-lui aussi que c’est parce qu’il est resté envoûté tout ce temps, qu’il ne se rendait pas compte que Ouattara est comme un astronaute que nous préparons pour un voyage sans retour vers l’Enfer.

Donc les petites choses du genre, il ne dort plus, il ne mange plus, il s’énerve trop, il pleure pour un oui ou pour un non, c’est l’exercice normal auquel tout candidat à un voyage officiel vers l’Enfer doit être soumis. Car là-bas, il y aura des grincements de dents, des vrais. Là-bas, il n’aura pas que des nuits blanches, il aura toute la vie sans sommeil. Là-bas, il n’aura pas un manque d’appétit, il sera privé de nourriture. Mieux, il n’aura pas à pleurer dans un stade avec écrans géants, il devra pleurer tout le sang de son corps et personne ne prêtera attention à lui.

C’est la raison pour laquelle Ouattara n’a pas des gros soucis selon les confidences que nous tenons de ses soutiens armés et diplomatiques ; il est lui-même le souci en chair et en os.

Si l’interlocuteur du confrère ne le sait pas, rapportez-lui que Ouattara est le souci principal de la France qui a tout misé sur lui, qui se fait distribuer les ressources ivoiriennes sans aucune forme de procédure, mais qui reste convaincue que cette aventure sera de très courte durée, car Ouattara est comme un vieux champignon accroché à un arbre mort. Il n’a donc plus aucun avenir en Côte d’Ivoire.

Ouattara est aussi le souci trivial de Blaise Compaoré, son compatriote, parce que la fin de l’aventure ivoirienne de Ouattara sera également celle de Blaise Compaoré au Burkina Faso, mais aussi la fin de l’aventure de son peuple engagé à ses côtés dans la déconstruction du pays et le massacre des civils en Côte d’Ivoire, car cette terre d’accueil n’en sera plus jamais une pour eux.

Ouattara n’est pas que le souci mortel de ceux que j’ai déjà cités. Il est le souci fondamental de la BCEAO, institution à vocation intercommunautaire, régie alors par les principes sacrosaints de la neutralité politique, mais qui s’est invitée dans la crise ivoirienne, pour servir d’instrument ayant causé la mort de milliers de personnes privées de leurs avoirs et de leurs emplois pour cause de fermeture sans avis préalable des banques.

Ouattara, c’est quand même de lui qu’il s’agit !

Alors sa fin inévitable sonnera la naissance de la nouvelle monnaie ivoirienne. Elle verra aussi la naissance d’un vaste programme de nationalisation des secteurs stratégiques de l’Economie ivoirienne. Elle remettra évidemment au goût du jour, les décrets de nationalisation de la BICICI, de la SGBCI, qui restent en vigueur.

Et la filière café-cacao alors ? Elle a fait l’objet de la création depuis le mois de mars 2011 de la nouvelle CAISTAB (Caisse de Stabilisation), institution étatique, qui se réserve désormais l’exclusivité de l’achat bord champ du cacao et donnant l’agrément à qui le mérite, de collaborer avec elle aussi bien pour l’exportation que la transformation ou le conditionnement.

Pour ne pas faire long, je m’arrête là.

Alors messieurs les proches de Ouattara, votre mentor n’a pas que de gros soucis ; il s’appelle le Souci ou si voulez, appelez-le désormais "ADO Souci".

Car les soucis, il les transpire, les rend contagieux et les accumule en diverses doses pour chacun de ses complices engagés dans l’aventure dénuée de tout sens entreprise dans une Côte d’Ivoire qui a déjà fini avec lui.


A Très bientôt.

Hassane Magued

Jeudi 8 Mars 2012
Vu (s) 1045 fois



1.Posté par fatim le 08/03/2012 01:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N est ce pas frere HASSANE MAGUED? Juste et bien dis. il est lui meme son souci," dao souci".

2.Posté par habituee le 08/03/2012 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon frère,

A ceux qui pensent que leur aventure de conquête de la terre ivoirienne est un acquis, il ne faut pas souffler ce qui sera fait après. Car il faut qu'ils apprennent les leçons de ce qu'ils ont fait. Ils ne recommenceront plus. Ils seront surpris dèh !
Qu'ils disent qu'ils dorment tranquilement pendant que des familles sont endeuillées parce qu'ils ont participé à ce foutoir mensonger !

3.Posté par Nichiren le 08/03/2012 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Cher Frère HM avec ta plume toujours aussi alerte ! Je voudrais préciser que s'agissant de la BCEAO, des cadres compétents (Chefs de service ou d'Agence) ont été mis à la porte sans droits ni indemnités pour avoir travaillé pendant la crise. Ils sont accusés par leur hiérarchie d'être des PRO-GBAGBO.

4.Posté par habituee le 08/03/2012 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nichiren

Cette manière de faire de ceux dont vous parlez appartient aux lâches. Ils se rabattent sur les petits et faibles lorsqu'ils ne peuvent pas attraper le gros poissons.

Depuis quand en France (puisqu'il s'agit de majorité de succursales de banques françaises : BNP, Société générale), on licencie pour motif de choix politique ?!!!

Que ces cadres attaquent et les succursales et leurs mères qui sont en France même si leurs contrats relèvent du droit Ivoirien. Au moins la population française aura droit à cette information. En plus ils ont très peur des procès, voulant toujours se montrer cols et pattes blancs.
Un gros encart dans un journal. X licencie pour motif politique des salariés.
En ce moment toutes ces banques françaises ferment pour soit-disant raison de crise de liquidité à l'étranger. La moindre des choses c'est d'y mettre la forme et de payer les droits. Pourquoi les nègres n'ont-ils pas droit à ce traitement normal ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !