Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : Ouattara est un failli, il faut désormais le traiter comme un failli !

le Mercredi 14 Décembre 2011 à 08:30 | Lu 1114 fois



Le failli est un individu ou une entreprise qui a fait faillite. Pour les individus - et comme c’est le cas qui nous intéresse- le failli est une personne qui ne peut pas rembourser ses dettes et qui est sans espoir de pouvoir s’en sortir financièrement. C’est donc un individu qui est condamné à ne plus s’en sortir.

On parle de faillite morale, de faillite spirituelle, de faillite politique, dans un sens plus ou moins littéraire, pour décrire la situation d’un individu qui a tout perdu et qui n’a plus aucune chance de s’en sortir sur le plan social, spirituel, politique, etc.

Pour ce genre de personnes, il reste très peu de marges de manœuvre.

Sur le plan social, ils ont perdu toute dignité et rien ne peut leur permettre de retrouver cette dignité perdue. Ils deviennent des indigents sociaux à vie.

Sur le plan spirituel, ils ont perdu toute chance et donc toute raison de repentance, et il ne leur reste plus que l’enfer, car ce qu’ils ont fait, ce qu’ils sont devenus, et l’incapacité totale pour eux de changer, ne leur laisse plus que l’enfer comme dernière destination et dernière demeure.

Sur le plan politique, le failli est un individu qui ne vaut plus un clou auprès de l’électorat ou de l’opinion publique. Il s’agit généralement d’un individu qui a fait des choix politiques inopportuns, qui s’est égaré loin de l’idéal du peuple, qui est banni socialement par l’électorat et qui est condamné à n’avoir que des souvenirs politiques parce qu’il n’a plus aucun avenir politique.

En Côte d’Ivoire et en Afrique, Ouattara est devenu un failli politique, social et spirituel comme les élections législatives inutiles et illégitimes viennent de le révéler. Il ne vaut plus un clou.

Alors comme tout failli, il faut le traiter comme un failli.

Pour comprendre comment on traite un failli, je vous donne un exemple pratique.

Si un failli veut vous vendre un bien, un des tous derniers qui lui restent, lorsqu’il vous fait un prix, proposez lui le quart (1/4) du prix proposé. Il acceptera. Parce qu’il n’a pas d’autre choix que d’accepter, ayant peur que votre refus l’amène à proposer à un autre intéressé, un prix plus bas qui sera tiré encore plus bas par le nouvel intéressé.

C’est terrible. Mais c’est comme ça. Un failli est un failli. Donc il n’a pas de choix.

Depuis le 11 décembre 2011, l’orgueil de Ouattara à vouloir défier tous les principes et toutes les lois du bon sens pour organiser un show politique inutile, après avoir tout aussi posé un acte politique suicidaire en envoyant Laurent GBAGBO à la Haye, vient de révéler à la face du monde que l’homme est un failli qui ne vaut même plus "un cafard" comme le dit si bien un groupe de chanteurs ivoirien.

Alors, un mec qui ne vaut plus "un cafard", comment peut-on le traiter si ce n’est comme moins qu’un cafard ?

Ainsi, pour le peuple, traiter Ouattara comme un failli, c’est l’ignorer et vivre à contre-courant de ce qu’il dit ou demande de faire. Exemple : il appelle à voter, le peuple l’ignore et vaque à ses occupations.

Pour les résistants politiques, traiter Ouattara comme un failli, c’est faire abstraction de toute règle de bienséance en lui adressant l’injonction de débarrasser le plancher. Car finalement, c’est le seul langage qu’il peut assimiler depuis le choc traumatisant dans lequel les Ivoiriens viennent de le plonger.

Pour la Révolution Permanente, traiter Ouattara comme un failli, c’est difficile à vous expliquer sans vous faire peur. Dans tous les cas, retenez que le traitement que nous lui réservons, va au-delà de ce que vous pouvez imaginer d’intelligence d’homme. Lui-même le sait. Mais il n’y peut rien. Il ne peut qu’attendre en faisant son testament pour léguer à qui n’a point peur de biens mal acquis, le butin de près de 20 années de vol à col blanc et de vol à main armée, caché dans les paradis fiscaux et sous le coude des prêt-noms.

Alors Résistants africains, Patriotes, Combattants pour la libération de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique, la chasse est ouverte. A chacun sa méthode pour donner un traitement historiquement exemplaire au failli.

Afin que plus jamais, l’aventure de l’imposture et de la trahison ne traverse l’esprit d’un autre Africain.



A Très bientôt.

Hassane Magued

Mercredi 14 Décembre 2011
Vu (s) 1114 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !