Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Ouattara : Un préfet à Paris...

le Lundi 30 Janvier 2012 à 08:12 | Lu 870 fois



Cote d'Ivoire : Ouattara : Un préfet à Paris...
Nicolas Sarkozy est bien l’homme de la rupture : rupture des engagements pris, rupture du principe d’égalité entre citoyens au moyen d’une politique visant à protéger les classes les plus favorisées, rupture du pacte républicain, notamment avec l’ouverture d’un débat nauséabond sur l’identité nationale et pour ce qui nous amène ici, rupture avec les usages de la république en dévoyant leprotocole de la présidence.

C’est en effet la première fois dans l’histoire de la Vème république qu’un préfet aura été reçu avec les honneurs dus à un chef d’état, couverture médiatique maximale à l’encan.

Alassane Ouattara, le boucher d’Abidjan, brave petit soldat d’un ordre mondial se vautrant dans la rapine et le crime de masse, vivant de la spoliation des peuples, au nom des droits de l’homme, de la démocratie et du progrès humain, a été l'heureux bénéficiaire de cette entorse aux traditions républicaines, dernier crachat sarkozyste à la face de l’Afrique.

Avec les honneurs...

Reçu par Claude Guéant, son ministre de tutelle, sur le tarmac de l’aéroport d’Orly le 25 janvier 2012, le préfet-sident ivoirien, les mains encore tachées du sang de ses compatriotes, a été invité à faire la tournée des grands ducs, ou du petit roitelet nègre.

Pour avoir docilement accepté de laisser l’ancienne puissance coloniale, ruinée et en proie à un chômage de masse, se servir à volonté dans les richesses appartenant au peuple ivoirien, ce démocrate de pacotille, entré en fonction juché sur un char de la force Licorne, a pu gouter les délices trois jours durant, de l’hospitalité d’état à la française, flanqué qu’il était de sa moitié (dont il devrait d’ailleurs se méfier : son appétence, pour tout ce qui ressemble à un premier ministre ivoirien à la dentition rayant le parquet, est bien connue…). Quel honneur pour le préfet d’un TOM* de la France d’être convié à diner sous les lambris de l’Elysée !

Se taper la cloche en compagnie de Carla Bruni-Sarkozy, alors qu’on devrait casser la croute en cuisine, avec le majordome et le petit personnel, ça a vraiment de la gueule, une semaine tout juste après avoir réprimé dans le sang (mais démocratiquement) un meeting politique de l’opposition…

Nulle Rama Yade récitant, comme un perroquet, sa leçon sur la grandeur d’une France qui «n’est pas le paillasson sur lequel on vient essuyer ses babouches ensanglantées», nulle presse indépendante, objective et incorruptible asticotant par le biais de questions pleines d’impertinence et d’à-propos l’apprenti dictateur. Chantre du parti unique à une époque pas si lointaine où il embastillait Laurent Gbagbo (non pas à la Haye, mais à Abidjan) et devenu par l’opération du diabolique-esprit un démocrate promoteur de la démocratie dans une Afrique troublée…

Une si belle amitié...

Heureux, plutôt maudit, soit Ouattara, lui qui change les bulletins de votes en cadavres, la démocratie en dictature, la Côte d’Ivoire en pays mendiant, suppliant pour une aumône qu’elle devra rembourser jusqu’au dernier centime d’euro, avec les intérêts.

Mais que peut faire un préfet, lorsque les finances publiques sont à sec, si ce n’est venir quémander des crédits à son administration centrale ?

Évitant soigneusement les comités d’accueil franco-ivoiriens venus manifester leur réprobation à sa réception en France, l’autocrate abidjanais s’est confondu en embrassades chaleureuses avec son «ami de 20 ans», occupé à chercher une entreprise de déménagement chargée de vider les locaux élyséens, avant le début du mois de mai.
Sourires figés, et diction hésitante, il n’a cessé de célébrer le renouveau de l’amitié France-Côte d’Ivoire et d’assener mensonges sur billevesées au sujet d’un pays imaginaire, pacifié et sur le chemin d’une croissance à deux chiffres.

Nicolas Sarkozy, tombé si bas dans les sondages qu’il est plus qu’évident qu’il finira par découvrir un gisement pétrolier avant le premier tour de la présidentielle, buvait du petit lait, trop content de rappeler à son opinion publique, hypnotisée par le fade François Hollande, qu’il fut à l’origine de la démocratie, de la paix, de la prospérité, du bonheur, de la liberté, de la joie, du développement en Côte d’Ivoire...

N’en jetez plus, les duettistes ont joué leur partition à la perfection ! Le français intoxiqué par la propagande mensongère de son gouvernement, enjolivant les raisons de l’implication de son armée et de rôle de celle-ci en terre ivoirienne, trompé par une presse se roulant quasi-unanimement dans le caniveau de la désinformation et se baignant dans la boue du mensonge, relayant les plus putrides ragots, ne peut que s’enorgueillir de l’action de son pays. Non seulement les bienfaits de la civilisation sont à mettre à l’actif sa patrie, mais une mise à jour démocratique a été faite au prix négligeable des vies de quelques méchants gbagboïstes.
La France reste le phare mondial éclairant liberté et droits de l’homme…

Le cœur à gauche...

N’insultant pas l’avenir, le simili-président ivoirien a profité de son séjour pour rencontrer Bertrand Delanoë, le maire de Paris. On le sait depuis Cheick AntaDiop, en matière de politique africaine, la droite et la gauche se valent, et parfois la gauche est plus minable que la droite. Une fois de plus la justesse d’analyse du grand homme a été vérifiée. Le Parti Socialiste s’est, cette fois encore, fourvoyé, adoptant une lecture passéiste des réalités africaines et en soutenant Ouattara tout le long du coup d’état orchestré par les casques bleus-blancs-rouges.

En lui réservant un accueil chaleureux, à travers son édile parisien, le Parti Socialiste s’est rappelé à la mémoire des afro-français en cette période électorale. Hormis l’instrumentalisation des quartiers populaires et des «minorités visibles» dont il est coutumier à l’approche d’élections, le PS lorsqu’il accède aux responsabilités, applique les mêmes politiques que la droite en Afrique.

Ceux, encore ignorant de cela, s’improvisant représentants de la communauté noire de France et soutenant la candidature de Hollande doivent savoir que leur consigne ne sera pas suivie dans l’isoloir.
Ne serait-ce que pour châtier la lâcheté de ses dirigeants et l’amoralité de sa position sur le dossier ivoirien, le PS doit être désavoué.

Qui niera d’ailleurs qu’au sujet de l’Afrique, droite et gauche de gouvernement ne sont que les deux faces d’une même pièce...

Les médias au diapason...

Les aventures parisiennes du préfet d’Abidjan n’eussent été complètes sans l’aimable concours des médias français. Nul n’ignore le degré d’ignorance et de malhonnêteté intellectuelle caractérisant la presse française, lorsqu’il s’agit de traiter des rapports France-Afrique.**

Et pourtant, dans le cadre de la crise ivoirienne, les médias français ont réussi à se surpasser. Reportages bidonnés, fausses informations, mensonges, déformation de la parole émanant des proches de Laurent Gbagbo, ont été les piliers du raisonnement journalistique des mois durant. L’Humanité mis à part (et le Canard enchainé, en de trop rares occasions), les médias français ont, sur ce sujet, bradé leur honneur. Pour un plat de lentilles, voire surement moins, des journalistes pseudo-spécialistes de l’Afrique, ont créé un personnage de fiction :«Alassane Ouattara président reconnu par la communauté internationale», soutenu par toutes les rédactions de France et de Navarre (par leur soutien inconditionnel, elles se sont rendues indirectement complices de crimes contre l’humanité).

Pour ce même plat de lentilles, voire surement moins, ils ont créé un nouveau personnage à l’occasion de l’escale parisienne du préfet des tropiques, invité notamment sur les plateaux de France24 et d’Itélé : «Alassane Ouattara le nouveau président de la Côte d’Ivoire».

Ce dernier a été interviewé par ce qui se fait de plus insignifiant, de plus incompétent, en matière d’actualité africaine : MM Attal et Boisbouvier (pour RFI) sur le plateau de France 24et M. Galzi sur Itélé.

Sylvain Attal officiant sur France «Propagande» 24 avait déjà démontré sa méconnaissance rédhibitoire du continent africain lors de l’élection présidentielle en République Démocratique du Congo.***
Face à ces trois éminents journalistes pourtant ignorants des réalités africaines, singeant le M. Jourdain du bourgeois gentilhomme, et qui se plaisent à faire de la propagande sans le savoir, Alassane Ouattara a joué sur du velours. Il ânonné le discours qu’il répète en boucle (avec quelques variantes) depuis qu’intronisé préfet par Nicolas Sarkozy, il se glisse lors de visites officielles dans les vêtements du président d’un pays souverain qui s’appellerait Côte d’Ivoire.

Dans le récit qu’il est bien le seul à croire, la Côte d’ivoire est sécurisée. Il va sortir le pays de la pauvreté.
L’accord de défense qu’il vient de signer en France est un partenariat mettant l’accent sur l’équipement et la formation de l’armée ivoirienne. Il a soigneusement évité de répondre à toute question portant sur une éventuelle clause d’intervention de la France en cas de coup d’état.

Il est évident que ce sujet a été abordé et que l’accord contient cette garantie, qu’elle soit secrète ou non.
En bon Néron des tropiques, vivant la peur au ventre, Ouattara doit être assuré de l’intervention de son supérieur siégeant à l’Elysée en cas de coup dur…

Mentant comme un arracheur de dents, il a affirmé, sans que les ersatz de journalistes l’interviewant ne lui portent contradiction, que Laurent Gbagbo assassinant les ivoiriens avec des armes lourdes, la Côte d’Ivoire aurait connu un génocide coutant la vie à un million de civils n’eut été l’intervention de la France.

Luttant manifestement contre le même ennui assaillant le téléspectateur écoutant sa soporifique litanie, il a déclaré lutter de toutes ses forces pour que justice soit rendue et œuvrer à la comparution devant la CPI ou les juridictions ivoiriennes, de toute personne responsable de crimes durant la crise post-électorale. Aucun des journalistes présents n’a eu la présence d’esprit de lui demander la date de sa reddition… Finissant cette ode à sa propre gloire, Alassane Ouattara a supplié les PME françaises de revenir investir en Côte d’Ivoire, en clair: venez vous servir…

Ce que nous appelons laquais, sous un autre nom, même celui de président, suivrait toujours son maître...****

Cette visite d’état, organisée par les bons soins élyséens, avait pour finalité de créer une stature de chef d’état au préfet-sident d’Abidjan. Elle n’a fait que renforcer l’impression d’inféodation qui exsude de sa personne.
Qu’il soit paré d’un costume sur mesure, qu’il ait remisé sa livrée dans un placard, un laquais invité à la table du maître, se comportera toujours en laquais. Quels que soient ses efforts, Alassane Ouattara se départira difficilement des images de vassal et de criminel de guerre qui lui collent à la peau.

Nicolas Sarkozy, achève son mandat en manifestant le même mépris pour l’Afrique et ses populations, qu'il affichât naguère à Dakar en prononçant le gobinesque discours écrit par Henri Guaino. Qu’il se rassure, les peuples africains ne le méprisent pas, ils le vomissent. Heureusement pour l’Afrique et les français, son règne approche de son terme, il sera bientôt évoqué uniquement au passé.

Les médias français, fidèles à leur ligne éditoriale «africaine», ont tronqué la réalité et sans recul ni professionnalisme, servi la soupe au pouvoir. Leur manque de discernement et leur absence d’honnêteté ont creusé un fossé avec les afro-français, qu’il sera impossible de combler. Leur parole démonétisée ne choque même plus, elle fait plutôt sourire tant ils ont perdu le monopole de l’information traitant de l’Afrique.

Entre un exécutif français à bout de souffle, une gauche de gouvernement sans morale ni principes et une presse prostituée, Alassane Ouattara aura bien choisi ses soutiens.

Ils sont inopérants sur les masses africaines et sur le long terme. Il lui suffit pour cela d’observer son ami et caution démocrate lors de la crise post-électorale, le sénile-galais Abdoulaye Wade, qui de par son comportement autiste galvanise les foules qui ne manifestent qu’un seul désir : le chasser de sa fonction de président.

L’hubris du pouvoir, a permis hier à Alassane Ouattara de ravir la place de Laurent Gbagbo, elle est aujourd’hui la raison qui mène Abdoulaye Wade à sa perte, demain elle sera sans nulle doute la cause de la chute du préfet-sident d’Abidjan…


Ahouansou Séyivé



Lundi 30 Janvier 2012
Vu (s) 870 fois



1.Posté par 56 le 30/01/2012 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
aux partisans et journalistes africains manipulé et endormi par le ps de francois hollande le futur francafricain contre les interets reel de l'afrique digne, arretez avec les histoires de dingue du fameux parti socialiste avec hollande et aubry en tete qui ont fait couler gbagbo pour s'unir pour la cause ssarkozyste afin de sauvegarder l'influence politique et economique de la france en cote d'ivoire. ces manipulations que vous faites pour divertir et tenter de manipuler les panafricaniste ivoiriens et africains doivent arreter et je dis non, non et non!!! stop à l'arnaque intellectuelle et politique. dans le fond et meme parfois la forme la politique etrangere satanique de la france en afrique francophone est la meme selon que l'on est president de la france issu de l'ump ou du ps. l'approche du ps peut etre differente que sur la forme pour tenter de tromper les africain et ivoiriens dignes mais dans le fond comme sur l'ensemble des chose cad l'esclavage ecnomique et politique de la cote d'ivoire sera jamais delaissé, ni banni par le ps au pouvoir, donc par francois hollande. le maire de paris bertrand delanoé est du ps et il a bien recu ouattra quelque soit les raison invoquées c'est pas recevable d'avance cest dire que les blanc savent etre uni dans le mal pour linteret superieur de leur pays la france en faisant taire leur division interne a la difference des noirs aficain et ivoiriens ou ce qui les interresse ce sont des petits plats de lentillles servis par les blanc francais du ps ou ump en echange de la soumission de leur pays. pour moi ps et ump au pouvoir en france cest bonnet blanc, blanc bonnet.ne nosu leurrons pas. arretez donc svp cher journaliste de tenter de faire croire en voulant insinuer qu'avec le ps au pouvoir, gbagbo s'en sortira!quand on sait que le meme gabgbo a ete chassé du pouvoir par l'armee francaise envoyé par sarkozy et envoyé comme un vulgaire bandit a la haye avec la complicité active du ps donc de hollande sans une denonciation energique claire et sans ambiguité de cet acte barbarre de sarkozy et ouattara. tout le monde a vu laurent fabius ami de francois hollande defendre a canal plus ouattra un fraudeur et voleur des elections en cote d'ivoire contre gbagbo, on a vu jack lang au rpofit de ouattra raconter des betises pour proteger les interets maffieux de la france en cote d'ivoire. pierre moscovisci ami de dsk et de ouattra a proteger aussi ouattra meme chose pour hollande qui par son silence a cautionné l'imbecillité quand on sait ce qu'il pense de gbagbo. on a vu martine aubry defendre sataniquement un assassin ouattra contre gbagbo, gabgbo a meme par le truchement de ses conseils deposé plainte contre aubry pour son soutien au mensonge.enfin francois hollande lui meme avait traité en son temps gbagbo d'infrequentable parce que le president gbagbo est un farouche nationaliste ce qui n'est ni de l'interet des membres du parti socialiste de le soutenir ni de l'ump car eux veulent toujours que la cote d'ivoire reste et demeure toujours la vache a lait de leur pays la france. comme soutien politique exterieur aujourdhui cest la chine, la russie l'inde, le bresil,le venezuela, le cuba,l'angola, le ghana, la gambie,l'iran l'afrique du sud etc avec qui on veut traiter pour renverser et mettre un terme definitivement à l'influence satanique de la france et les usa sur notre pays la cote d'ivoire. regradez la syrie comment la russie et la chine veille a sa protection contre les loup imperialistes. regardez le zimbabwé de mugabé comment il est protegé par la russie et la chine. dans la politique interieure francaise les francais ont eux meme constaté depuis longtemps que gauche et droite avec leur media se ressemble comme deux gouttes d'eau et ces francais votent maintenant le front national car deçu par la realité des faits chez eux en francea. etujourhdui avec les evenements tragiques en 2011 en lybie et en cote d'ivoire provoqué par les imperialistes sarkozy, cameron et obama via leur valets locaux, les africains francais dans leur grande majorité voient avec beaucoup d'etonnement que le ps et l'ump en politique etrangere de guerre et d'asservissement comme le ps a soutenu activement sarkozy en lybie et en cote d'ivoire pour perpetrer des massacres des populations civiles au nom de la defense de leur interet satanique, cest la meme chose. cest pourquoi le salut ne viendra d'aucun president francais du ps fut t-il hollande, ni meme marine lepen car une fois au pouvoir ils verront bien que la cote d'ivoire comme le reste de l'afrique francophone est une grosse source d'argent infini pour le rayonnement de la france et de ses multinationales a travers le monde. le seul et vrai salut des ivoiriens et africaisn dignes aujourdhui cest de s'en sortir en ne comptant que sur eux memes et comme soutien exterieur en nouant des alliances statégiques puissantes avec les pays emergeants en echange de nos richessse dans le respect de notre souveraineté des pays emergeants comme la chine, la russie pour bloquer le conseil de securité au cas ou la france voudra nous importuner ainsi que le pays ci dessus cité emergeantpour briser lhistoire politique et economique satanique qui nous lient a la france ou nous perdons tout que cela soit de gauche comme de droite. arretez donc cher journaliste de vouloir induire encore en erreur des panafricaniste ivoiriens et africaisn en louant les vertus soi disant "democratiques" des partis politique comme le ps qui ne cherche que des voix pour elire un autre francafricain de gauche appélé francois hollande pour la perenité de la france officielle dans l'asservissement de la cote d'ivoire et de l'afrique noire francophone. sortant de ce complexe d'inferiorité qui nous lient dangeureusement aux hommes politiques francais de gauche et de l'ump manipulateurs devant l'eternel, nous n'avons aucun interet a continuer a nous lier au diable qu'ils sont. le ps par sa presse ecrite a celebré le mal et la soumission en lybie comme en cote d'ivoire comment voulez que aubry et hollande soient encore credible et apporte la liberté vraie et sincere a ces peuples quand on sait que la franec n'a pas de richesse dans son sol et volent toujours pour se hisser en haut du podium. cest la verité et reflechissons un peu de bon sens en ce 21è siecle apres de 500 ans d'esclavage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !