Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire – Où va le FPI ? se demande le journaliste Philippe Kouhon

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Samedi 12 Juillet 2014 à 08:14 | Lu 769 fois



«Si je tombe, vous tomberez avec moi ». Cette maxime est de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo. Et quand celui-ci tombe le 11 avril 2011, plusieurs de ses proches sont emprisonnés et d’autres sont contraints à l’exil. Seulement, ils sont nombreux ces personnes qui n’avaient vraiment pas compris le sens de cette maxime.

Pour beaucoup qui se sont réjouis par la suite de la chute de Wade au Sénégal ou encore de la chute de Sarkozy aux élections de 2012 puis de ses récents ennuis judiciaires, la prophétie de Gbagbo venait de s’accomplir. Ses ennemis viennent de tomber. Refusant de faire leur mea-culpa, des caciques du FPI continuent de maintenir ce qui reste encore des militants du FPI et des sympathisants de Laurent Gbagbo dans l’ignorance. Brandissant la menace de « trahison » lorsque quelqu’un veut s’éloigner des premières lignes du parti.

Que veulent les faucons du FPI ?

Le FPI a été de tout temps un parti où les contradictions sont à la fois un principe et une règle. Et il ne faudra rien attendre des radicaux qui estiment qu’il ne peut y avoir de Chef au FPI en dehors de Laurent Gbagbo. C’est leur droit. D’ailleurs selon les tenant de cette thèse, c’est Gbagbo qui porterait mieux le projet et les idéaux du parti. Mais là où ces mêmes personnes pensent qu’il faut une dynamique du parti pour la reconquête du pouvoir, ils traitent en coulisse tous ceux qui empruntent une voie différente pour y arriver, de traites. Aujourd’hui avec l’absence de Gbagbo, c’est un FPI à double visage et en quête d’une nouvelle identité, qui nous est servi en Côte d’Ivoire.

Ainsi, comment recoller les morceaux du parti sans Laurent Gbagbo pourtant loin des objectifs immédiats à atteindre ? Tel est le dilemme auquel est confronté Pascal Affi Nguessan, qui devra désormais affronter les radicaux de son camp, une base déboussolée, le régime de Ouattara et la communauté internationale s’il veut porter à nouveau le parti au pouvoir. Lui qui a cru en un parti d’intellectuels et politiquement bien formés doit désormais mouiller le maillot pour imprimer sa marque au FPI.

Mais il le sait, cela ne va pas être facile. Face à des personnes encore accrochées à leur ancienneté au sein du parti et autres militants de première heure et qui refuseraient de voir celui qui essuyait hier leurs souliers devenir subitement Chef, Affi a du pain sur la planche.

Gbagbo ou rien

Au FPI, la seule personne qui a le droit de tout se permettre se nomme, Laurent Koudou Gbagbo. C’est lui seul qui peut amener les socialistes du FPI dans une alliance politique avec les libéraux du RDR. C’est encore lui seul qui peut faire de Ouattara candidat à la présidentielle là où la Constitution et le code électoral le lui interdisent. C’est l’unique Laurent Gbagbo qui peut organiser les élections dans un pays où des gens sont en armes. C’est enfin lui et lui seul qui peut boire avec ses ennemis d’hier du champagne à Kleber, danser au stade de Yopougon et faire d’eux des intouchables à Abidjan sans que personne ne grogne.

Laurent Gbagbo est tellement vénéré que certains de ses partisans ne jurent que par la prophétie de Malachie sur son retour imminent au pays, faisant fi de l’agenda de la CPI et de la communauté internationale.

Quelle stratégie pour la libération de Laurent Gbagbo ?

Cela fait 3 ans que ses partisans surtout ceux résidents en France arpentent les rues de Paris et de la Haye pour dénoncer la détention « arbitraire » de leur champion par la Cour pénale internationale. Cela fait 3 ans que personne ne semble les entendre. Et s’ils sont convaincus tous qu’un jour, Laurent Gbagbo reviendra, la question de « en attendant son retour, on fait quoi » est une question tabou au FPI. Il est même interdit de dire « on n’abandonne pas Gbagbo mais il faudra trouver d’autres voies pour sa libération ». Mais à quand va-t-on affronter les réalités du monde nouveau ?

Pendant plus de 10 ans de pouvoir, Laurent Gbagbo et ses camarades n’ont tissé aucune relation avec l’extérieur qu’on soit en Europe, dans les Amériques, en Asie ou tout près de chez nous en Afrique. On comprendra comment son allié naturel de l’international socialiste, le (PS) français avait eu tant de mépris pour Laurent Gbagbo, le traitant d’infréquentable ! Mieux, c’est le même François Hollande devenu président qui s’apprête à aller légitimer le pouvoir, donc l’élection de Ouattara à la tête de notre pays, pendant que le socialiste ivoirien, Laurent Gbagbo est à la CPI.

Les dirigeants du FPI se posent-ils la question d’un tel désamour de la France envers eux ?

En s’attaquant à la France et à ses dirigeants successifs, ou encore en remettant en cause les institutions de la CPI, on est en droit de se demander, mais avec qui le FPI de Laurent Gbagbo compte le défendre ?
Aussi, ceux qui comparent la situation de Gbagbo à celle de Mandela oublient que l’ANC , le parti de Mandela avait une branche armée et des soutiens à l’international. Tout le contraire du FPI.

A quel prix compte-t-on libérer Laurent Gbagbo ?

Après avoir boycotté toutes les élections locales, le FPI refuse encore de siéger au sein de la CEI, la toute dernière instance de décision et de pression démocratique que notre pays ait connue.
Alors que pour le pouvoir d’Abidjan, le FPI n’a toujours pas posé d’actes concrets allant dans le sens de la réconciliation, des cadres du FPI continuent de s’accrocher à l’ultra extrémisme, trouvant leur chef (Affi Nguessan) très mou et trop petit pour porter le manteau de Gbagbo.

Mais comme nous l’avions déjà écrit, Pascal Affi Nguessan, lui avance. Et il avance à un rythme et à pas mesurés qui surprendront plus d’un au moment venu. Le dernier réaménagement du Bureau National du parti devrait faire réfléchir. En politique, on ne gouverne qu’avec ses hommes. Point besoin de faire science po pour le savoir. Et tous ceux qui s’étonnent du comportement de AFFI devraient réviser leurs leçons d’histoire. Tous les grands HOMMES politiques ont eu leurs pré-carré et hommes de confiance. C’est cela aussi l’élégance de la politique.

Doit-on brûler AFFI, préparer du AFFI et le manger avec la sauce « trahison » ? Malheureusement ce disque semble être rayé. Alors reste à faire un coup de palais. Le problème, c’est qui portera le brassard et pour vendre quel idéal et à quel militant du FPI tant que Laurent Gbagbo himself n’est pas sur le terrain ou n’a pas donné le mot d’ordre ? Ca sera certainement du déjà vu. Ce qui s’est passé sous la direction intérimaire de Miaka Ouretto se répète sous AFFI. Sacré FPI !

Enfin, si le FPI rate les présidentielles de 2015 et certainement les élections locales qui suivront, on se pose la question d’où le parti tirera les moyens pour 2020, un autre grand rendez-vous qui opposera d’autres nouveaux acteurs politiques et au cours duquel le FPI devra tout prouver s’il ne veut pas être effacé de la carte des partis politiques en Côte d’ivoire.

Philippe KOUHON (AFRICA TV)
Tél : 00336 47736264
Mail: pkouhon@gmail.com

Afrik53.com : Infos 7J/7
Samedi 12 Juillet 2014
Vu (s) 769 fois



1.Posté par Kpao le 12/07/2014 12:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE FPI va dans ton village vs ne pouvez pas laisser le FPI un peu trankil ns sommes FPI c est vrai mais le tps n est pas au FPI mais a la revolution si elle avait sa tete Affi mais a sa tete GBAGBO donc celui ki n a pas compris cela kil se taise et ns laisse avancer votre vie est tenu par la cpi et les occidentaux la notre et celle de GBAGBO est tenu par DIEU donc on n a pas les meme problemes c est ce ki c est passe en 1995 et kan en 2000 GBAGBO est devenu president ils voulaient des postes kan il n ont pas gain de cause ils sont devenu aigri c est parceke JEAN BAPTISTE a reconnu JESUS comme son superieur ke son nom est ecrit dans le livre de vie celui ki veux etre candidat peut l etre sans ns les militants toi Philipe Kouhon aussi tu peux etre candidat

2.Posté par Fatim le 12/07/2014 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfant de pute kouhon, enfant batard, qui t a sonne? Il n y a pas de pede au FPI, alors cherche ailleurs si ton anus te demange.....

3.Posté par dapa le 12/07/2014 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si l'ANC s'était tout de suite lancé dans la compromission, Mandela ne serait pas libre après 27 ans. C'est vrai, il est important de collaborer mais le faire avec ces gens au pouvoir, vraiment. Ils n'étaient pas au pouvoir, ils n'ont pas organiser d'élections mais ils ont triché, alors penses-tu qu'ils vont laisser le pouvoir de sitot? Non parce qu'après Watt-Le-Rat, ils imposeront quelqu'un encore en 2020

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !