Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : Où sont passées les primes de la CAN 2015 ?

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Vendredi 24 Avril 2015 à 11:19 | Lu 560 fois

Annoncées réglées dans leur ensemble par le ministère des Sports, les primes des joueurs ivoiriens victorieux à la CAN 2015 ne sont pas toutes payées dans les faits. Jusque-là considérée comme une rumeur, l’affaire a été révélée au grand jour par Geoffrey Serey Dié.



Où ont bien pu passer les primes des Eléphants ? Si jusqu’à présent le ministère des Sports ivoirien était parvenu tant bien que mal à gérer le dossier de la gratification des joueurs de la sélection ivoirienne, l’étau se resserre autour de l’instance. Récusant tout versement incomplet des primes aux vainqueurs de la CAN 2015, le ministère s’est même voulu ferme sur la question, menaçant de traduire en justice certains tabloïds locaux accusés de répandre une rumeur infondée.

Serey Dié : "Nous n’avons pas reçu notre prime"

Ligne de défense qui s’est écroulée mercredi, transpercée par la sortie médiatique de Geoffrey Serey Dié. Aboyeur du milieu de terrain ivoirien, le joueur du VfB Stuttgart est monté au créneau sur les ondes de Radio Côte d’Ivoire pour révéler au grand jour ce que le gouvernement traitait de simple "rumeur". "Nous n’avons pas reçu notre prime. Nous n’en parlons pas parce que nous ne voulons pas que les Ivoiriens pensent que nous venons en sélection pour de l’argent", a expliqué le cadre de la Séléphanto. "Mais nous avons joué et nous avons gagné, donc il faut qu’on nous donne ce qui nous a été promis."

Les primes des Eléphants : Après le titre de champion d’Afrique décroché à la CAN 2015, il était prévu que chaque joueur de la sélection ivoirienne reçoive du président Alassane Ouattara l’équivalent de 90 000 euros. Somme répartie comme suit : une maison d’une valeur de 46 000 euros et le reste remis en espèce à chaque Eléphant. De son côté, le sélectionneur Hervé Renard devait recevoir 114 000 euros, et son staff technique 460 000 euros à se partager.

Révélation qui vient discréditer la version du discours ministériel faisant état le 17 avril d’une saisine de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) "aux fins de vérifier l’information sur le non-versement de primes et d’obtenir d’elle la liste des concernés et les montants dus". Courrier resté sans réponse de la part de la FIF, "au point qu’il conviendrait de s’interroger sur les motivations réelles des instigateurs de ces rumeurs", précisait le communiqué du ministère.

Lobognon réplique... et mène l’enquête

Or, des dires de Serey Dié, plusieurs approches ont été tentées par les joueurs afin de récupérer leur dû. "Tantôt on nous dit que les virements ont été faits, tantôt on nous dit que ça va être fait dans quelques jours", a-t-il déploré. "Le Président de la République avait déjà décaissé l’argent, donc il faut qu’on nous paye (...) J’avoue que c’est frustrant. Entre nous, on en parle et ce n’est pas juste que nous ne recevions pas notre prime alors que l’avons méritée."

Accusations battue en brèche par le ministre des Sports en personne, Alain Lobognon, pris à partie sur les réseaux sociaux par les supporters des Eléphants. "Ah que si ! Les récompenses présidentielles ont été remises à tous les joueurs", a notamment posté le membre du gouvernement depuis son compte Twitter, regrettant par la suite : "Apparemment notre volonté de récompenser ceux qui gagnent pour la Côte d’Ivoire n’est pas acceptée. Pourtant ce sera ainsi désormais."

Reste à savoir quel intérêt aurait un joueur d’une sélection nationale à exprimer publiquement le fait qu’il n’a pas perçu sa prime si tel n’était pas le cas ? D’autant plus que dans cette affaire, la Fédération ivoirienne qui devait se charger de faire le point sur la question du versement des primes aux vainqueurs de la CAN 2015, reste pour l’heure muette. Un silence coupable ?

A cette dernière question, le ministre des Sports tente de trouver une réponse. "La vérité sera sue de tous. Pour l’heure je compile les infos utiles. Les chiffres savent parler. Ce sera la fin d’un système", prévient-il.

Afrik.foot.com

Afrik53.com : Infos 7J/7
Vendredi 24 Avril 2015
Vu (s) 560 fois



1.Posté par GOUE GUY PACOME le 24/04/2015 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUE TOUTE LA LUMIERE SOIT FAITE SUR CETTE SCABREUSE AFFAIRE DE PRIMES IMPAYEES AUX ELEPHANTS DE CI APRES LEUR BRILLANTE VICTOIRE A LA CAN ET LE DECAISSEMENT PHARAONIQUE DE 3.5 MILLIARDS DE L'ARGENT DU CONTRIBUABLE POUR LA CAN 2015.LES ELIMINATOIRES DE LA CAN 2017 N'ETANT PLUS LOIN JE SOUHAITE VIVEMENT QUE LES JOUEURS RENTRENT EN POSSESSION LE PLUS TOT POSSIBLE DE LEURS PRIMES QU'ILS ONT MERITE PAR LEUR VICTOIRE ET CELA POUR NE PAS LES DEMOTIVER ET GARDER LA CREDIBILITE NATIONALE ET INTERNATIONALE DE L'ETAT DE CI DANS LE MILIEU SPORTIF EN GENERAL ET LE MILIEU FOOTBALLISTIQUE EN PARTICULIER.N'OUBLIEZ PAS DE DECAISSER DES FONDS CONSEQUENTS AUSSI POUR LA PREPARATION DE NOS ELEPHANTES POUR LE COUPE DU MONDE FEMININE AU CANADA.POUR FINIR JE SALUT LA CONSTRUCTION PROCHAINE A PARTIR DE JNAVIER 2016 PAR L'ETAT CHINOIS DU STADE OLYMPIQUE D'EBIMPE DE 60.000 PLACES ENTRE ABOBO ET ANYAMA.JE SOUHAITE QU'ON BAPTISE CE STADE: "STADE INTERNATIONAL DIDIER DROGBA" POUR RENDRE HOMMAGE A NOTRE HEROS NATIONAL QUI AU PLUS FORT DE LA CRISE MILITARO-POLITICO-SOCIAL DU 19 SEPTEMBRE 2002 AU 11 AVRIL 2011 A POSER DES ACTES EN ALLANT JOUER A BOUAKE AVEC SES AMIS DE L'EQUIPE NATIONAL POUR LA RECONCILIATION ENTRE LES FILS DU PAYS.MAIS AUSSI ET SRTOUT POUR SES EFFORTS ENGAGEMENTS ET EXPLOITS SPORTIFS POUR L'EQUIPE NATIONAL DE CI DEPUIS 2004 MEME S'IL N'AS PAS PU GAGNER LA CAN AVEC SES AMIS IL FAUT RECONNAITRE QU'IL Y A CONTRIBUE ENEORMEMENT.HONNEUR ET GLOIRE A TOI DIDIER DROGBA LE DAHIZOKO NATIONAL GBAGBADEH.NOUS LES FIERS IVOIRIENS NOUS NE T'OUBLIERONS JAMAIS.TU ES RENTRE DANS L'HISTOIRE SPORTIVE ET L'HISTOIRE TOUT COURT DE LA CI DE L'AFRIQUE ET DU MONDE PAR LA GRANDE PORTE.MERCI CAPITAINE ETERNEL DES ELEPHANTS.YOU'LL BE AT THE HEIGHT OF FAME FOREVER.THANK YOU FOR ALL YOU'VE DONE FOR YOUR COUNTRY.WE'LL NEVER FORGET YOU AND YOU'LL NEVER WALK ALONE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !