Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : « Nous allons mettre en prison les parents des écolières excisées »

le Lundi 11 Février 2013 à 17:35 | Lu 855 fois



Côte d'Ivoire : « Nous allons mettre en prison les parents des écolières excisées »
« A partir de cette année 2013, nous allons demander à ma collègue de l’Education nationale de procéder à un contrôle médical systématique sur les petites écolières. Si on en trouve qui ont été excisées, nous allons jeter leurs parents et les complices de ceux-ci en prison », a annoncé la ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l’enfant, Anne-Désirée oulotto. A l’occasion de la cérémonie commémorant la Journée internationale de la lutte contre les mutilations génitales féminines, tenue le 10 février dernier, au palais de la Culture. «Je trouve que la loi N°98-755 du 23 décembre 1998 interdisant les mutilations génitales féminines n’est pas assez forte pour punir les auteurs de ces pratiques inhumaines et barbares. Il faut donc revoir cette loi et d’ailleurs, la stratégie nationale de la lutte contre les mutilations génitales féminines est en passe d’être adoptée par le gou-vernement», a indiqué la ministre.

Qui était visiblement remontée contre «ces pratiques qui datent d’un autre siècle» et qui brisent, à l’en croire, la vie et l’avenir des petites filles et des femmes. Selon les statistiques données, à cette cérémonie, par l’unfpa, les mutilations génitales féminines concernent, en Côte d’ivoire, les femmes qui ont entre 15 et 49 ans et qui sont reparties dans l’ordre de 70% au Nord du pays, 57% à l’ouest, 50% au Centre et 21% à l’est. pour l’imam Cissé Djiguiba, qui parlait au nom du Comité interafricain de lutte contre les mutilations génitales féminines, «La loi sur ces pratiques doit être appliquée dans son intégralité parce qu’elle n’est pas assez sévère». Il révèle que 100 à 140 millions de femmes sont touchées dans le monde par ce fait ancestral, pendant que 3 millions risquent de le subir en Afrique.

Quant à l’association des femmes juristes de Côte d’ivoire, elle a indiqué que cette pratique est assor-tie d’une peine d’emprisonnement allant de 1 à 5 ans, avec une amende de 360.000 à 2 millions F Cfa. une peine de 5 à 10 ans est prévue pour les médecins coupables, avec radiation.

Sylvain Takoué
Le Nouveau Réveil

Lundi 11 Février 2013
Vu (s) 855 fois



1.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 11/02/2013 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans quelle prison se trouve le père de celle qui se mastrube ainsi l'esprit, et pour combien de temps ?

Mme, la destrcution bruyante des maqis des pro-Gbagbo est-elle achevée ? N'importe quoi ?

2.Posté par Fati le 12/02/2013 00:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous même vous êtes excisée c’est pour cela vos vilaine chatte et grosse trou comme vos visage trouve que le plaisir a couché avec tout ces mecs qui vous baisent, donc il faut met vos parents en prison avant de met vos sale gueule de grosse pute sur les pauvres parents d’écolières qui s’en sort déjà pas avec vos stupidité en prison. En parlant de vos collègue il faut bien regarder la chatte de votre collègue de l’Éducation nationale car elle à une chatte bien couper au fond que celle des l’écolières. Bande de vieille pute que vous soyez. Nous savons et avons vu tout ce qui se passé au golf. Femme passe partout.

3.Posté par DJAFOUL le 12/02/2013 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Juste une question: "Quand vous mettrez en prison les assassins de TAGRO DESIRE?"

4.Posté par Yuotam le 12/02/2013 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Fati ce n’est pas une chatte qu'elle à cette OULOTTO BULDOZER, c'est le tunnel de la manche, n'es ce pas cette salope qui à servi de paillasse à l'hôtel du golf sous lagune ébrié à tous ces tirs ailleurs nègre BURKINABAIS, à force de Baiser de tort à travers, avec tous ces Apatrides ça lui monte à la tête, comme la moutarde monte dans le nez d'une pucelle.

@ TCHEDJOUGOU OUATTARA, te pose une question, Mme, la destruction bruyante des maquis des pro-Gbagbo est-elle achevée ? N'importe quoi ?, si tu réponds correctement tu auras droit à une sucette pour faire plaisir à ta chatte traumatisée

Et cette connasse pense que ton MOSSI na pas assez mis d'IVOIRIENS derrière les barreaux, c'est du Gninin porte quoi, venant de cette idiote de village.

5.Posté par yenonsonia le 12/02/2013 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Laissez cette sauvage de OULOTO qui a vu ses parents de l'Ouest se faire exterminés gueuler. Cette moins que rien qui faire la courbette devant des mossis, des étrangers qui s'en prennent à tes parents pour leur terre.

Pauvre de toi. jouer les leche-bottes pour quoi? Espèce de vendus.

6.Posté par Charlie Bronx le 16/02/2013 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Mettre les parents des filles excisées en prison."

Comment un ministre peut parler comme ça? Se rend elle compte qu'elle incite les parents des filles excisées à soustraire leur enfant de l'école et de l'hôpital.

Tout compte fait, Hassane Magued devait avoir raison quand il a dit que cette femme avait arraché la petite culotte de Simone GBAGBO pour la brandir en déambulant dans les couloirs de l'hotel du golf. Elle n'a pas l'air très équilibrée.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !