L'info Réelle...
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Menacé par les populations, un sous-préfet abandonne son poste

le Mardi 11 Juin 2013 à 07:32 | Lu 1020 fois



Le sous préfet de Sominassé (département de Nassian), M. Blai Kpan Jonas, s'est vu contraint

Le sous préfet de Sominassé (département de Nassian), M. Blai Kpan Jonas, s'est vu contraint d'abandonner son poste en raison de menaces qu'il reçoit régulièrement des populations locales, a annoncé à l'AIP le concerné, lundi.

"J'ai reçu un appel anonyme dans lequel mon interlocuteur me disait qu'une descente musclée à mon domicile se préparait. Ayant pris la menace au sérieux, j'ai aussitôt saisi le Préfet de Nassian", a confié M. Blai Kpan, qui a trouvé refuge à Nassian.

L'administrateur civil explique que certains villageois l'accusent d'être à la base de l'affectation des enfants en classe de CM2 de Sominassé vers un nouveau centre d'examen pour prendre part aux épreuves écrites du CEPE et du concours d'entrée en 6ème le 30 mai. Une situation que les habitants de ce village avaient réfutée en empêchant leurs enfants de se présenter audit examen.

Joint au téléphone par l'AIP, le préfet de Nassian, Koné Sonan Jacques, a souligné qu'il a "autorisé M. Kpan à replier sur Nassian pour des raisons de sécurité, en attendant qu'une solution soit trouvée".

Environ 120 candidats au CEPE de Sominassé n'avaient composé, leurs parents les ayant empêchés de le faire pour protester contre le rattachement de leur école au nouveau centre d'examen de Banvayo, un village de Nassian.

Depuis lors, l'on assiste à une montée de tension au sein des populations locales.

SOURCE :
AIP

Mardi 11 Juin 2013
Vu (s) 1020 fois



1.Posté par Ousman le 11/06/2013 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand tu n'est pas l' élu de Dieu, la cause des tensions ne tiennent pas sur une raison fondamentale. suivez mon regard, tous chamboulent autour de lui.
Dans l'affaire de l'administration, quand tu nomme une personne qui se voit refusé par la population de cette localité, cela veut dire que c'est bien de toi qu'ils ne veulent pas.
Aujourd'hui, la justice est mise de côté. C'est le règne des armes. Il va beau arrêter les gens, mais ne pourra jamais arrêter tous le peuple. Quand la trompette sonnera, même les morts l'entendront.

2.Posté par mèh le 12/06/2013 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
EEEEEEEEEEEH! ON VERRA DE TOUT.

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Communiqué | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements | Les syndicats / Grève










Les Articles les plus lus



Incroyable !