Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : Maigre moisson dans l’opération de dépôt volontaire des armes

le Vendredi 11 Mai 2012 à 08:44 | Lu 522 fois



ABIDJAN (Xinhua) - L’opération de dépôt volontaire des armes et munitions par les ex- combattants lancée en octobre dernier enregistre, un an après la fin de la meurtrière crise post- électorale en Côte d’Ivoire, une moisson plutôt maigre avec 1 500 armes collectées par la Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (Comnat-Alpc).

"A ce jour, la Comnat-Alpc a collecté 1 500 armes toutes catégories, 1 334 grenades et 290 661 munitions", a relevé jeudi à Abidjan le sous-secrétaire de la commission opération sécurité de la Comnat-Alpc, Léon Djokouéhi, présentant le bilan de la Commission lors d’une "Journée d’échanges" avec les journalistes sur le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion ( DDR) organisée par l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci).

L’opération de dépôt volontaire des armes et munitions est organisée avec l’appui de l’Onuci.

"Le Comnat-Alpc espérait récupérer 5000 armes d’ici octobre prochain", selon Léon Djokouéhi.

Il a insisté notamment sur le contrôle des armes légères aux frontières et "l’impératif de la réinsertion".

"Si le programme de la réinsertion est opérationnel, cela va booster la collecte d’armes", a estimé Léon Djokouéhi.

Plusieurs milliers de jeunes ont rejoint les rangs des forces pro-Ouattara et pro-Gbagbo lors des affrontements post-électoraux et la question de leur désarmement, démobilisation et réinsertion constitue une véritable gageure pour le gouvernement du président Ouattara confronté à une insécurité galopante dans le pays.

Des chiffres du ministère ivoirien de la Défense estiment à environ 30 000 les ex-combattants à désarmer et à démobiliser.

Selon une autorité préfectorale, 80% des "coupeurs de route", ces bandits opérant sur les axes routiers à l’intérieur du pays, sont des ex-combattants.

Vendredi 11 Mai 2012
Vu (s) 522 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !