Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : Lettre ouverte à François Hollande, par Bernard Dadié

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mardi 21 Avril 2015 à 11:53 | Lu 1280 fois



MONSIEUR LE PRESIDENT,

C’est avec le cœur lourd et l’âme pleine d’amertume que je vous écris.

En effet dans ma tendre enfance, on m’a appris à chanter la douce France, la France de la liberté, de l’égalité et de la fraternité ; et malgré les coups de chicottes qu’on assénait à nos parents victimes des travaux forcés, je chantais tous les matins « la Marseillaise ». J’en étais arrivé même à croire que j’étais un descendant des gaulois.

Et voici que dans mon vieil âge, je tombe de très haut. Toutes mes illusions se sont évanouies.

Aujourd’hui je vois une France dans toute sa laideur, tuant, assassinant, bombardant des peuples faibles aux mains nues, justifiant l’adage « à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ».

Aujourd’hui la France est devenue le bourreau de tous les peuples d’Afrique qui courageusement avec détermination sont montés à l’assaut des nazis qui voulaient la détruire.

Shakespeare disait : « celui qui répand son sang avec le mien sera mon frère ».

Non seulement la France ignore cette vérité profonde mais elle s’évertue à semer la souffrance et la mort dans ses anciennes colonies démontrant ainsi que la vie des noirs n’a aucune valeur à ses yeux.

Et quand elle ne le fait pas elle-même, elle charge ses « sous- préfets » de la sale besogne.

Nous avons cru un moment que tout cela était le fait de la droite française. Si votre arrivée au pouvoir avait donné de l’espoir aux peuples Africains, aujourd’hui ils ont tous déchanté.

Ainsi, que ce soit la droite ou la gauche, c’est toujours la même politique de la négation du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Tel le chien qui ne change jamais sa façon de s’asseoir, la France reste toujours le pays de conquête coloniale.

Aujourd’hui, « le sous-préfet » installé en Côte d’Ivoire à coups de bombe par SARKOZY au nom de la France, fait massacrer les populations ivoiriennes, violer nos sœurs, nos mères, fait enlever des enfants pour des sacrifices rituels, transformer certaines régions en régions de peuplement en exterminant les autochtones sans que cela ne vous émeuve.

La France sous votre règne est semblable à ses trois petits singes qui se ferment les yeux, se bouchent les oreilles et se ferment la bouche. Ainsi tel Ponce PILATE, la France se lave honteusement les mains devant la souffrance et le désespoir qu’elle a provoqué chez les ivoiriens.

Votre sous- préfet, monsieur le Président, joue bien son rôle à lui assigné par votre prédécesseur, Monsieur SARKOZY et entériné par vous.

Conformément aux consignes reçues de la France, pour conserver le pouvoir afin que le France continue de piller la Côte d’Ivoire, OUATTARA tente par tous les moyens de museler, voire, de tuer toute opposition. Et petit à petit, il finit par devenir allergique à toute l’opposition. Alors il ferme tout : propriétés privées, espaces privés. Tout ce qui peut servir de lieu de réunion pour l’opposition est systématiquement investi par sa police (QG de campagne du Président Laurent GBAGBO- la prestigieuse fondation Harris MEMEL FOTE- la résidence privée du Président GBAGBO).

Alors que nous pouvons sainement et fructueusement coopérer dans la dignité et le respect mutuel.

Réveillez-vous Monsieur le Président de la France des droits de l’homme car il ne vous reste plus beaucoup de temps pour essayer de marquer positivement l’histoire.

A moins que les droits de l’homme pour vous ne valent que pour la France. Si tel est le cas, nous en prendrons alors acte.

Mais, que OUATTARA se souvienne que le peuple de Côte d’Ivoire semble être son prisonnier, mais lui est prisonnier de ses propres turpitudes et avec lui ses parrains. Et quand le peuple se lèvera pour briser ses chaînes, ce qui ne saurait tarder. Lui il restera toujours prisonnier de ses crimes et de ses actes ignominieux, sans recours.

Loin de sombrer dans le désarroi, le peuple de Côte d’ivoire exprime son espoir pour dire :

Quel que soit la longueur de la nuit, le jour finit toujours par se lever.

Fait à Abidjan le 13 Avril 2015

POUR LE CNRD,

LE PRESIDENT

BERNARD BINLIN DADIE

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mardi 21 Avril 2015
Vu (s) 1280 fois



1.Posté par Zadi le 21/04/2015 13:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci mon papy je suis bete mais vous êtes mon papy aussi j ai eu les larmes aux yeux en lisant cette lettre

2.Posté par Morifirini Traore de Ouangolodougou, GBINSSO le 21/04/2015 16:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Mr BBDadie. Vs etes tres courageux. Pendant les jeunes (mamadou koulibaly, affi, gossio...) ont vendu la lutte, vs, vs etes restes constant ds la lutte. Allah vs donne encore beaucoup d''annees. Inchaalah, un jour il fera jour! AMINE!

3.Posté par Morifirini Traore de Ouangolodougou, GBINSSO le 21/04/2015 16:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je viens juste d''apprendre par le biais d''un ami douanier residant a Abengourou, qu''ils ont recu aujourd''hui meme un nombre impressionnant de douaniers qui sont venus prendre fonction. Aucun d''entre eux n''a subi de test d''admission. En un mot, draman

4.Posté par Morifirini Traore de Ouangolodougou, GBINSSO le 21/04/2015 16:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En un mot, dramane vient juste de deverser sur Abengourou une partie de ses chiens de guerre. Cher residants a Abengourou vous verrez bientot le taux de braquage s''''augmenter. Ces chiens de guerre legalises voudront vite faire fortune!

5.Posté par .... le 21/04/2015 19:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut cesser les courbettes les convences et fausse politesses...Un Africain serieux n'as plus à avoir de complexes envers qui que se soit. Il faut dire la véritée aux Français.

6.Posté par kkr le 21/04/2015 20:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Commentaire *climbie en colere ce pas bien pardon pepe

7.Posté par ZOE HUBERT a DIVO le 21/04/2015 21:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PAPA DADIE MERCI ET QUE DIEU LE CREATEUR JUSTE JUGE PAR EXCELLENCE TRANSMETTE CE MESSAGE DANS LE COEUR DU PRESIDENT HOLLANDE ET DE TOUS LES AUTRES DECIDEURS INTERNATIONAUX POUR LE BONHEUR DES IVOIRIENS

8.Posté par Franck Talk II Mansa Bongozo aka Chimurenga le 28/04/2015 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" Il y a eu une improvisation sur le Mali et la Centrafrique. Je ne dis pas qu'il ne fallait pas intervenir, mais je n'ai toujours pas compris ce qu'on allait y faire. Le Mali, c'est du désert, des montagnes et des grottes. Quand je vois le soin que j'ai mis à intervenir en Côte d'Ivoire... On a sorti Laurent Gbagbo, on a installé Alassane Ouattara, sans aucune polémique, sans rien", peut-on lire dans " Ça reste entre nous, hein ? Deux ans de confidences de Nicolas Sarkozy "de Nathalie Schuck et Frédéric Gerschel, paru chez Flammarion (2014).

Tonton,

C'est à Hollande de re-équilibrer le jeu: sortir Ouattara et re-instaurer l'Etat de droit en CI, en remettant les pions à leur place avant l'opération-commando de l'armée française.

Lorsqu'un nabot remplace un autre nabot (Napoléon en fut un), c'est bonnet blanc et blanc bonnet. N'a-t-il pas louer Ferry, le colonialeux raciste?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Novembre 2016 - 00:00 Du rattrapage ethnique au parti unique.

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !