Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : Les raisons du malaise des Universités publiques

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mercredi 29 Juin 2016 à 07:00 | Lu 260 fois

Les raisons du mal-être des Universités publiques de Côte d’Ivoire sont liées aux conditions de vie et de travail des Enseignants-Chercheurs. Présent à l’AG Extraordinaire de la CNEC, le redoutable syndicat des Enseignants du Supérieur public, le jeudi dernier à l’Amphi B du District à l’Université Félix Houphouët-Boigny, les points de revendications étaient d’une précision montrant la profondeur du malaise que traverse l’Enseignement Supérieur en Côte d’ Ivoire et en Afrique.



D’abord, les Enseignants-Chercheurs n’ont jamais obtenu leurs dus (primes de recherches (PR), heures complémentaires (HC)…) sans faire grève auparavant. Et, tout le temps, sous tous les pouvoirs, c’est le même calvaire que vivent les Enseignants. Sous la présidence du SG de la CNEC, le Professeur JOHNSON Kouassi Zamina, l’Assemblée Générale Extraordinaire de la CNEC a débattu de 14h35 à 16h45.

Il est ressorti que » Les collègues de l’INSAAC, de l’IPCI n’ont pas encore perçu leurs PR. Alors qu’un accord a été pris d’accepter dans les différentes universités les choix d’orientation des cas sociaux, 21 étudiants ont été refoulés à l’UAO à Bouaké (sans donner de raison). La régularisation des émoluments des promus au CAMES 2015. Malgré la constitution des dossiers en vue de la prise en compte dès août, la réunion de mise en route n’a pas pu se tenir. Améliorations des rétributions au baccalauréat.

Voici une décennie que la première amélioration des émoluments sous la férule du Professeur Traoré Flavien a été faite. Cela a provoqué un engouement qui a donné naissance à une forme de business non seulement de la part de certains agents de la DECO, mais également de certains dirigeants de nos UFR qui substituent les propositions de nom de Présidents et Vice-présidents de Jury par d’autres. Par ailleurs, il est temps que dès l’an prochain, la CNEC rediscute du niveau des émoluments des Présidents et Vice-présidents de Jury du bac avec les autorités compétentes «.

Ensuite, le SG JOHNSON Kouassi Zamina a abordé les questions de sécurité sur les Campus : » Pouvons-nous rester sans réagir face à la montée de la violence sur les campus notamment celui de Cocody ? Concernant les affrontements entre étudiants (par syndicats interposés) d’une part et entre étudiants et policiers de l’autre sont légions et finissent souvent dans le sang : les étudiants réunis en syndicat dictent leur loi sur l’espace universitaire et se montrent de plus en plus discourtois et menaçant à l’endroit de leurs maîtres (les enseignants).

Ils procèdent à des prélèvements de taxes/impôts sur les petits commerces qui exercent sur le campus. Les syndicats sont suspendus de leurs activités sur le campus par le Conseil de l’université et ils ne sauraient avoir des souhaits encore moins dicter leur loi (« opération police dehors ») ni se rassembler sur l’espace universitaire. C’est pourquoi la CNEC a décidé du maintien de la police sur le campus malgré les franchises universitaires » pour la protection des personnels enseignants, administratifs et techniques. « La CNEC refuse d’être complice de ce qui se passe sur le campus ».

Puis, au sujet des Heures Complémentaires (HC), la CNEC réclame le paiement effectif dans toutes les Universités publiques sans voler les Enseignants en prélevant des sommes sans aucune trace au trésor ivoirien. « Face à tous ces prélèvements, la CNEC a réaffirmé son désaccord et a décidé d’un seul prélèvement l’impôt sur le revenu comme l’ont suggéré les experts économiques présents à l’amphi B «.

Enfin, vu que les universités, les centres de recherches ne fonctionnent pas selon aucune norme, “La CNEC demande le renouvellement des responsables universitaires dans un délai de deux semaines à compter de ce jour”. « Plusieurs parmi nos dirigeants sont à la retraite depuis plusieurs années (en criminologie, en sciences économiques, en communication, etc.). Des nominations sont faites mais les passations ne sont pas mises en application.

Certains poussent le toupet jusqu’à être les seuls à encadrer les étudiants (plus de 200 encadrements) voire à gérer les ressources des parcours de formation (Master Professionnel) « . Les enseignants “souhaitent une élection pour ce renouvellement et non une nomination du gouvernement”, a ajouté M. Kouassi.

Comme mot de fin, le SG de la CNEC a reconnu que “ l’université traverse une léthargie jamais égalée en Côte d’Ivoire”. Et cela, sans parler des difficultés pour les Enseignants d’obtenir un logement décent, le profil de carrière à l’INJS, les taux horaires vétustes, les arriérés de salaires, de primes, de HC, le manque de salles pour dispenser les cours en temps réel, les laboratoires non équipés pour les Travaux Pratiques des étudiants en sciences…

L’AG avait débuté après l’observation d’une minute de silence en la mémoire de l’étudiant Allaba Roland percuté mortellement par un 4×4 de la police nationale.


Christ Boli avec Afriquesur7.com



Afrik53.com : Infos 7J/7
Mercredi 29 Juin 2016
Vu (s) 260 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !