Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : Les dozos prennent d'assaut les cités universitaires d'Abobo

le Dimanche 10 Mars 2013 à 20:24 | Lu 1746 fois



Côte d'Ivoire : Les dozos prennent d'assaut les cités universitaires d'Abobo
Ce dimanche 10 mars à Abobo des étudiants très peu ordinaires se sont invités dans les cités universitaires Abobo 1 et 2.

Et ce sont pour l'occasion des étudiants des sciences occultes. Puisqu'en lieu et place des encyclopédies et des formules en chiffres inscrites sur les tableaux noirs ce sont plutôt des gris-gris, des fusils de chasse et des queues de cheval que plusieurs tenaient à la main une fois à l'intérieur des deux cités. Et ce sont bien évidemment les dozos, ces chasseurs traditionnels venus directement du nord.

En effet sur les lieux cette visite inopinée survenant très tôt ce dimanche matin à Abobo près du camp commando répond à la foire annuelle organisée par les dozos. C'est un peu le moment choisi pour les grands retrouvailles ainsi que pour revaloriser la vocation dozo. Et les deux cités universitaires Abobo 1 et 2 ont manifestement été choisies par ces derniers pour à la fois y séjourner et exposer aussi leur savoir faire. C'est du coup un véritable foutoir ce matin sur la place devant les entrées des deux cités et même à l'intérieur. Certains brandissent avec ostentation leurs dynamites mystiques tandis que d'autres font des incantations en plein jour pour prouver la puissance de leurs génies.

Et ces faits portent en ce moment ces conséquences sur le terrain. Les habitants sont désorientés face à une telle présence massive. Les petits enfants tous apeurés refusent de sortir et se sont abrités dans les creux des mains de leur mère. Et en général au sain de la population c'est directement le débat de la suprématie des nordistes qui est relancé.

Rappelons pour l'occasion que les deux cités universitaires d'Abobo sont officiellement fermées pour travaux de réhabilitation qui attendent toujours.


SOURCE :
A P

Dimanche 10 Mars 2013
Vu (s) 1746 fois



1.Posté par gombo le 10/03/2013 21:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ouais c est l armée du mossi.Au fait pendant k on y est pourquoi ne pas les envoyer au Mali ? Ou bien même en Afghanistan?

2.Posté par kone cote divoire* le 10/03/2013 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BANDE DE MISERABLES...CES SOIT DISANTS DOZOS INVUNERABLES OU JE NE SAIS QUOI ENCORE NE VIENNENT TOUS PAS DU MALI BURKINA FASO...C'EST PAS A TOMBOUCTOU QU'ILS VONT PRENDRE TOUS LEUR PUISSANCE...OU EST CETTE VILLE AUJOURD HUI...TOUS DES LACHES.....................................................................................................
MON DIEU QU EST CE QU'IL SE PASSE DANS MON PAYS?
A QUAND CE GRAND NETTOYAGE?
QU'ATTENDS-TU ENCORE?
ON SOUFFRE CHAQUE JOUR.................................................................................................................
ON PLEURE CHAQUE JOUR...................................................................................................................
A QUAND?

3.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 10/03/2013 23:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alpha Blondy, Tike Jah, voici votre nouvelle Côte d'Ivoire, complètement dépouillée de l'ivoirité pour laquelle vous avez lutté aprement, appelé à la Charte du Nord : une Côte d'Ivoire sans règles, sans étrangers, où tout est permis, où n'importe qui fait n'importe quoi. Où des dozos font la loi. Où dozos du Mali = dozo de C.I = dozo de Guinée = dozo du Burkina = Dozo tout court. Youpi ! Blondy et Tiken.

Vous avez travaillé à l'avènement d'un pays sans concurrent au monde : un pays véritablement submergé, pardon "émergent", façon Dramane Ouattara.

Mais comme le combattant Gombo qui m'a précédé y exhortait Dramane, avec toute cette batterie de puissance imparable, la France cherche quoi encore au Mali ? Les autres pays africains se fatiguent pour rien : Notre indéboulonnable Président de la CEDEAO n'a qu'à déployer, ne serait-ce que quelques 100 dozos ( il semble qu'ils sont environ près de 18.000 en C.I), pour mettre en quelques secondes les Jihadistes au pas.

Je ne sais pas pourquoi, " on veut long ce qui est court...".

Envoyez-les là-bas, et on verra s'ils sont vraiment garçons. Ce n'est aux yeux des pauvres ivoiriens désarmés que le prodada tient.

Il y agarçons au Mali. Draamane, dénombre-les bien avant de les envoyer, et après 1 jour de combat avec les Jihadistes, dis-nous combien de dozos ont pu survivre. Gnrin-porte quoi !

4.Posté par fatim.1. le 11/03/2013 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avec ce fils indigne et assoiffé de sang humain au "pouvpir"on aura tout vu et tout entendu dans ce pays.Sûrement tout ce bordel prendra fin un bon matin.
Coucou TCHEDJOUGOU OUATTARA, KONE´COTE D IVOIRE ET GOMBO.

5.Posté par KOUTOUA éhié barthe le 11/03/2013 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est ça la nouvelle cote d'ivoire ; la cote d'ivoire que veut nicolas sarkozi avec son petit préfet DRAMANE ouattara alassane.
la cote d'ivoire est desagrégéé avec l'arrivée de ouattara DRAMANE dans ce paye .
NON connu dans nos fichiers sans village ni de ville cet bourguinabé, pour son entetement à etre président, a permis à ces dossos de massacrér les ivoiriens.
DIEU nous sauvera un matin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !