Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire « Les balles qui ont tué Guéi n’existaient pas dans l’arsenal militaire ivoirien »

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Jeudi 18 Février 2016 à 07:20 | Lu 656 fois



PROCES GUEI

Après le réquisitoire salé du procureur Ange Kessy mardi, les avocats de la Défense sont montés au créneau mercredi pour démonter les thèses avancées par celui-ci. Me Dadjé et son équipe ont démontré que les assassins de guéi sont les assaillants du 19 septembre 2002 au regard du rapport médical. Les balles découvertes ne sont pas dans la dotation des Fanci à l’époque, font savoir ces avocats.

«Ce n’était pas difficile pour le commissaire du gouvernement de trouver les auteurs. En 2002, l’arsenal militaire ivoirien, ne contenait pas de fusils qui prenaient des balles de 7, 62 mm au moment où la Côte d’Ivoire était attaquée. D’où viennent ces 7,62 mm ? », argumente-t-il avant de répondre à sa propre question « Elles ont été introduites dans le pays par les assaillants en provenance du Burkina Faso ».
« Le rapport médical indique que Mme Guei a été tuée par des balles de calibre 7,62 mm qui ne sont pas des balles de pistolets mais de fusils qui n’existaient pas dans l’arsenal militaire ivoirien avant le 19 septembre », a-t-il encore argumenté.

Prenant la défense du capitaine Séka Anselme, il se dresse contre le portrait sombre que ses détracteurs ont toujours dressé de lui. « M. Séka à qui on peut reconnaître beaucoup de défauts mais aussi des qualités n’a jamais tiré sur le général Robert Guei, n’a jamais tiré sur sa femme ni sur sa garde rapprochée, vous voudriez bien en tirer les conséquences pour les autres personnes poursuivies pour complicité d’assassinat », a plaidé Me Dadjé.

Tour à tour Me Dirabou, Me Dadjé et bien d’autres ont plaidé pour la relaxe de leurs clients. « On s’est attelé à nous fabriquer des témoins. Leurs déclarations sont divergentes ou contradictoires pour les mêmes faits et les mêmes lieux et les mêmes périodes de temps », ont-ils dénoncé.

source : Par Connectionivoirienne.net

Afrik53.com : Infos 7J/7
Jeudi 18 Février 2016
Vu (s) 656 fois



1.Posté par Telson le 18/02/2016 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce n'est pas difficile à comprendre ce qu'il s'est passé. un homme qui incarne le mal dans sa forme la plus achevée et qui s'est tjrs appuyé sur des amis aussi diaboliques que lui même dans tout ce qu'il fait. renier sa propre genetrice, ses origines; trafiquer ses propres documents, tuer les gens pour attribuer aux autres, préférer la guerre au comptage des voix et se proclamer super démocrate. c'est là le paradoxe de ce type là. a t-il une conscience ? que lui dit elle ?
pitié pour les gens sans honneur qui se laissent acheter par lui. et surtout pour ces gradés de notre armée. l'honneur est passé où mm les colonnels et généraux ?

2.Posté par kouadio le 18/02/2016 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CE SONT DES RIGOLO CES SOULARDS ,VOYOUS ET REBELLES D'UN CERTAIN TEMPS QUAND DEVANT NOUS CES GENS AVAIENT TUE BALLA KEITA POUR NE PAS QUE CE DERNIER N'ARRIVE A PREVENIR SON MENTOR GUEHI PAR RAPPORT AU DEROULE DE LEUR REUNION QUI DEVRAIT ELIMINER GUEHI ,MAIS QU'AUJOURD'HUI CES VOYOUS CRIMINELS FRANCAIS ET ALLIES IVOIRIENS QUI CHERCHENT A SE DECULPABILISER DE CE CRIME QU'ILS AVAIENT COMMIS POUR LE FAIRE ENDOSSER AUX VICTIMES DE LEUR BARBARIE .
CECI ETANT DIEU VOUS JUGERA ET CELA SE VOIT DEJA CHERS BANDITS ET GANGSTERS ASSOIFES DE SANG.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !