Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire – Le parti de Gbagbo appelle à « la retenue » après des manifs d’étudiants

le Samedi 1 Mars 2014 à 07:47 | Lu 568 fois



Par Edwige Fiendé

Le Front populaire ivoirien (FPI, opposition), parti de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo appelle « les protagonistes de la crise dans les universités à la retenue », accusant « les autorités » d’être à l’origine des violences constatées « ces derniers jours », dans une note dont Alerte info a reçu copie.
Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien(FPI)
« Ces évènements ont été provoqués par les autorités en charge de l’Enseignement supérieur » avec « la mise en péril des libertés syndicales », par l’utilisation de « la police universitaire pour terroriser les étudiants ». Ce qui « suscite de sérieuses inquiétudes », estime le principal parti de l’opposition ivoirienne, dans un communiqué.

Le 17 février, des étudiants se réclamant de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), le principal syndicat de défense des droits des élèves et étudiants, avait manifesté à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Est Abidjan) pour protester, selon eux, contre une décision du ministère de tutelle de « dissoudre » leur mouvement, ce que le FPI qualifie d’ »attaque à la liberté syndicale ».

Le ministère ivoirien de l’Enseignement supérieur a démenti cette information après cette manifestation des étudiants sur le campus.
Les 20 et 21 février, des heurts avaient éclaté entre la police universitaire et des étudiants en médecine, faisant « plusieurs blessés » parmi les seconds à l’université Félix Houphouët Boigny de Cocody.

A la suite de ces violences, des étudiants ont exigé le départ des agents de la police universitaire avant toute reprise des cours.

Le FPI « exhorte tous les protagonistes de cette nouvelle crise universitaire à la retenue, à la sagesse et à la responsabilité, invitant le gouvernement à l’ouverture diligente d’un dialogue franc et sincère avec les partenaires sociaux », poursuit le texte.
Le Conseil de l’université Félix Houphouët-Boigny a décidé vendredi de suspendre la police universitaire, après une réunion.

EFI/GBK
alerte-info.net

Samedi 1 Mars 2014
Vu (s) 568 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !