Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Le Fpi veut-il de la réconciliation ?

le Mercredi 27 Juin 2012 à 00:50 | Lu 553 fois

Le récent coup de gueule du conseil spécial de Charles Konan Banny, Karim Ouattara, contre les entraves au processus de réconciliation, a laissé le sentiment que le régime Ouattara scie l'arbre sur lequel est assis Banny.



Cote d'Ivoire : Le Fpi veut-il de la réconciliation ?
D'ailleurs, les pro-Gbagbo ont bruyamment salué cette véhémente dénonciation de la vague d'arrestations opérées par le pouvoir en leur sein et ont, par ricochet, présenté Ouattara et son régime comme des fossoyeurs de la réconciliation. Ne nous voilons pas la face : la pression exercée par le pouvoir sur les partisans de l'ancien régime, présumés responsables de crimes durant les violences post-électorales, n'est pas de nature à créer les conditions favorables d'une réconciliation effective et durable.

Mais, les pro-Gbagbo donnent-ils, eux aussi, des gages d'un engagement sincère pour la restauration de la cohésion sociale ? En d'autres termes, veulent-ils vraiment de cette réconciliation ? On peut en douter, si l'on s'en tient à certains faits tendant à faire croire qu'ils n'ont pas le cœur à cette chanson. Des signaux font en effet penser que les pro-Gbagbo rusent avec le processus conduit par Banny. Or, pour faire la paix, il faut être deux. En effet, à quoi assistons-nous depuis qu'ils peuvent à nouveau donner de la voix, passé la bourrasque de mars-avril 2011 ? Invité au dialogue républicain des 27 et 28 avril à Bassam, censé créer les conditions d'une décrispation sociale, le Front populaire ivoirien(Fpi) s'y est livré à un jeu trouble.

Présent le premier jour, il a brillé par son absence au deuxième jour. Au premier jour des travaux, il s'est borné à jouer les spectateurs, subordonnant sa participation active à la polémique dépassée alimentée par la fameuse question « qui a gagné l'élection présidentielle ? ». En conséquence, il n'a pas daigné apposer sa signature au bas du communiqué final ayant sanctionné les travaux. Une seule explication à ce louvoiement de l'ex-parti au pouvoir : le préalable qu'il pose inlassablement, à savoir la libération de tous ses responsables et partisans emprisonnés, le retour des exilés, le dégel des avoirs de ses barons. Faute d'avoir obtenu satisfaction à toutes ces exigences, le Fpi a choisi de ruser avec la réconciliation.

Ils se livrent à un double jeu, à une adhésion trompe-l’œil. Mieux, l'ancien parti au pouvoir profère à tout-va des propos qui jurent avec l'élan de réconciliation. Ses animateurs actuels ne ratent aucune occasion de faire feu, verbalement s'entend, entretenant ainsi la flamme de l'animosité avec le pouvoir. Justin Koua, Laurent Akoun et autres Amani N'guessan ont souvent tiré à boulets rouges sur le régime, versant parfois dans des propos à relent séditieux. Retenons seulement deux exemples. Ces propos de Laurent Akoun dans une récente déclaration signée de ses mains : « Le Fpi rappelle aux autorités politiques du moment que, quiconque gouverne avec et par la force, finit par trouver sur son chemin plus fort que lui.

Ce n'est qu'une question de temps ». De tels propos laissent penser que les anciens dirigeants balayés par la guerre de mars-avril ruminent l'idée de donner une réplique énergique au régime le moment venu. Et ne peuvent que susciter le durcissement de la position des pro-Ouattara, aujourd'hui en position de force. Les derniers propos du genre sont ceux tenus le week-end dernier par l'actuel leader de la jeunesse du Fpi, Justin Koua. Réagissant à la vague d'arrestations de leurs partisans, il a déclaré : « Pour que ces enlèvements cessent, il faut qu'on s'organise sérieusement pour apporter la réplique. Si on reste les bras croisés, ils vont marcher sur nous et nous écraser ».

Justin Koua voudrait appeler au recours à la force qu'il ne s'y prendrait pas autrement. Il ne faut pas s'étonner alors que le pouvoir crie à des manœuvres de déstabilisation. Et se lance aux trousses des déstabilisateurs qu'il croit voir derrière les propos jugés subversifs des animateurs actuels du Fpi. Des allégations de coup d'Etat confirmées par l'Ong International Crisis Groupe, selon laquelle, des dignitaires de l'ancien régime et des officiers pro-Gbagbo en exil préparent un coup depuis plusieurs mois. Peut-on prétendre adhérer au processus de réconciliation tout en fomentant, secrètement, un coup contre le régime Ouattara ? Au total, l'ancien parti au pouvoir joue, à la vérité, à un jeu de poker menteur avec Banny et tous ceux qui appellent de leurs vœux le retour à une stabilité durable.



Assane NIADA
L'Inter

Mercredi 27 Juin 2012
Vu (s) 553 fois



1.Posté par yapo le 27/06/2012 01:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
assane oublie que kan tu par les armes tu péri par les armes tu veux ,tu ne pas ALLASSAN DERMANE ira par la force pauvre journaleux

2.Posté par yapo le 27/06/2012 01:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
assane,veux-tu k ce DERMANE nous écrase pitié pour toicher journaleux alimentaire

3.Posté par Xerces le grand le 27/06/2012 02:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Assane Niada du torchon de l'Inter tu est véritablement un pauvre type qui écrit n'importe quoi pour plaire a 1regime sanguinaire et génocidaire grande honte a toi mais vois tu la honte tu ne la connais même pas car tu manque d'envgure et de dignité

4.Posté par Xerces le grand le 27/06/2012 02:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Assane Niada du torchon de l''Inter tu est véritablement un pauvre type qui écrit n''importe quoi pour plaire a 1regime sanguinaire et génocidaire grande honte a toi mais vois tu la honte tu ne la connais même pas car tu manque d''envgure et de dignité

5.Posté par cooper de bakou le 27/06/2012 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pitié !

6.Posté par DUBHOI le 28/06/2012 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alassane Dramane O oublies tu peut être que hier ceux que tu tues aujourd'hui ont été quelque fois la clé de voûte de ton existence politique?
Attention dèh frère Mossi tu finiras comme eux c'est la loi de l'histoire et elle se nourrit de cela.

7.Posté par atsekoe le 13/07/2012 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
de quelle réconciliation parle-t-on? si le rdr continue de savourer avec excès sa victoire du 11 avril 2011 en traquant tous ceux qui ont un avis contraire de leur façon de diriger la cote d'ivoire...cher journaliste ayez le courage de dire ce qui est vrai car le rdr ne pourra pas se reconcilier avec le fpi si il veut le museler ..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !