Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : Le FPI reconduit le boycott du recensement électoral

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mercredi 8 Juillet 2015 à 07:06 | Lu 659 fois

Le mot d’ordre lancé par le FPI, le 15 juin 2015 pour le boycott du recensement électoral, a connu un franc succès. Ce succès a amené le gouvernement à prendre un décret, le mercredi 24 juin, en vue d’un prolongement de douze (12) jours de la révision de la liste électorale, à compter du 30 juin 2015.



•Considérant que, même un prolongement de trois mois produirait les mêmes effets en termes de révision biaisée ou de façade de la liste électorale;
•Vu que dans sa volonté de piéger et d’écarter la majorité des électeurs, le régime Ouattara s’est contenté de deux mille (2000) sites au lieu des onze (11000) mille sites mis en place par le régime Gbagbo;
•Sachant que, hormis dans les régions du Nord et dans la commune d’Abobo à Abidjan, le régime n’a mis en place aucune condition favorisant objectivement le recensement du plus grand nombre d’électeurs;
•Sachant qu’en toute responsabilité, le FPI a rejeté et fait boycotter avec succès le Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH-2014) pour la bonne raison qu’il n’a respecté aucun critère et aucune procédure en la matière ;

•Attendu que l’opération de révision et d’inscription sur la liste électorale en cours, prolonge le cynisme du RGPH-2014 parce qu’il entérine le diktat de Linas Marcoussis selon lequel trois millions (3.000.000) d’étrangers devraient être naturalisés pour avoir « longuement contribué à la richesse nationale et aidé à conférer à la Côte d’Ivoire une place et une responsabilité particulières dans la sous-région » ;

•Considérant que le lundi 1er juin 2015, lors de la cérémonie de lancement officiel de l’opération de révision et d’inscription sur la liste électorale de 2010, M. Youssouf Bakayoko, le président controversé de Commission Electorale Indépendante (CEI), a affirmé que « ce sont environ 3.000.000 de personnes qui sont concernées par cette opération qui prendra fin le 30 juin 2015 ;

•Sachant qu’engagé, de manière unilatérale, le processus électoral en cours est déjà pipé par des pratiques anti-démocratiques telles que le verrouillage en amont et en aval des Institutions en charge des élections, la recrudescence des dérives autoritaires avec pour conséquence la répression dans le sang des manifestations de l’opposition, la poursuite des arrestations arbitraires qui s’ajoutent à la détention dans les goulags du régime de centaines de prisonniers politiques, la monopolisation des médias d’Etat par l’Etat-RDR (Rassemblement des Républicains) ;
•Vu la fraude massive constatée ici et là avec, par exemple, des centaines de milliers de Cartes Nationales d’Identité (CNI) en libre circulation dans le pays (500.000 cartes nationales d’identité frauduleuses ont été saisies au corridor de Gagnoa) et les multiples inscriptions frauduleuses sur la liste électorale 2015 ;

•Considérant que le processus électoral en question est en réalité une opération de masquage, surtout qu’avec les résultats fictifs du 4e RGPH, le RDR, parti dictatorial qui gouverne par les armes, est sur le point de s’octroyer les résultats de son choix ;

•Considérant que le processus ainsi biaisé ne permettra jamais aux régions présumées défavorables à Ouattara de se faire recenser le plus aisément possible à l’instar des zones du Nord et du quartier Abobo à Abidjan, privilégiées dans le climat socio-politique actuel ;
•Attendu que ce schéma, parfaitement cynique, a pour but de confiner les adversaires de Ouattara dans un rôle d’accompagnement et de légitimation d’une dictature.
• Le Front populaire ivoirien (FPI) :
•Exprime sa vive indignation face au refus du régime de mettre en place un processus électoral démocratique et consensuel ;

•Rappelle à Alassane Ouattara que, quoique n’étant pas concerné par l’élection présidentielle, parce que frappé par l’arrêt de la Cour suprême de 2000, il doit veiller, en tant que chef de l’Etat, à ce que les conditions d’élections justes, démocratiques, transparentes et consensuelles soient réunies ;
•Remercie et félicite vivement ses militantes, militants et les démocrates de tous bords qui ont suivi, dans la discipline, le mot d’ordre du Parti ;

•Appelle en conséquence ses militantes et militants, les patriotes et les démocrates de tous bords, en un mot, le peuple de Côte d’Ivoire, à poursuivre le boycott de toutes les activités initiées et entreprises par l’actuelle CEI ;
•Exige la mise en place d’une Commission Electorale Indépendante consensuelle, équitable et impartiale, ainsi que l’établissement d’une nouvelle liste électorale consensuelle ;

•Réitère qu’il entend utiliser tous les moyens démocratiques et légaux pour mener à bien l’exécution de ce nouveau mot d’ordre de boycott sur l’ensemble du territoire national ;
•Appelle enfin ses militantes, militants et sympathisants à rester vigilants, sereins, mobilisés, déterminés et disciplinés dans l’exécution du présent mot d’ordre de boycott.

Fait à Abidjan, le 07 juillet 2015

Pour le Front Populaire Ivoirien

Le Secrétaire Général Adjoint,

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mercredi 8 Juillet 2015
Vu (s) 659 fois



1.Posté par atoucasser le 08/07/2015 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ok, message entendu et aussitôt executé

2.Posté par Sylvain kouassi le 08/07/2015 11:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mot d'ordre reçuet suivi à 100 pour 100... On avence seulement.

3.Posté par Morifitini TRAORE le 09/07/2015 04:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mot d''ordre reçu 5/5. Que la cei donne le nombre de voix qu'' elle veut à dramane et que le conseil constitutionnel entérine cette forfaiture, nous on s''enfout. Nous sommes tjrs à l''écoute des mots d''ordre du parti, le FPI de Sangare. Fitini a parlé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !