Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire – Le Dg de la radio-télé publique accusé de faire des nominations sur base ethnique

le Mardi 30 Juillet 2013 à 08:18 | Lu 1196 fois



Côte d’Ivoire – Le Dg de la radio-télé publique accusé de faire des nominations sur base ethnique
Ahmadou Bakayoko, DG de RTI, procède à des nominations en mode rattrapage ethnique

Cinq (5) nouvelles nominations à la Radio Télévision Ivoirienne (RTI), tous des agents provenant des ethnies proches de Ouattara. Le Nouveau DG de la RTI, M. Ahmadou Bakayoko est lui-même un rattrapé ethnique ayant bénéficié des retombées de la politique de rattrapage ethnique, qui l’a récemment parachuté à la Direction Générale des chaînes publiques ivoiriennes.

Ainsi donc dans la continuité du clanisme béant de son mentor Dramane Ouattara, le DG de la RTI vient de procéder fraichement à de nouvelles nominations. Les rattrapés ethniques élus sont :

1-Touré Sanga, Directeur de RTI1 et RTI2.

2-Koné Lanciné, précédemment Directeur de RTI2, est nommé Directeur de l’information.

3-Traoré Abou, Directeur de RTI Bouaké.

4-Cissé Mohamed Lamine, Directeur chargé des magazines et des sciences-fictions à la RTI.

5-Mme Da Chagas Mariama (photo), Directrice de la publicité.

Ainsi va la Côte d’Ivoire au rythme de la politique de rattrapage ethnique, où le clanisme l’emporte sur les compétences requises pour des postes de responsabilité. Ceux qui justifiaient la prise des armes au MPCI parce qu’ils étaient exclus, font de l’exclusion leur mode de gouvernance. Ils diront que le pays avance. Bien sûr, ethniquement.

Avec Alain Doh Bi

Bakayoko, Touré, Cissé, …… : Le rattrapage bat son plein à la RTI depuis le départ d’Aka Sayé

Clair Amon-Douah – Source: Lebanco.net

Le journal Le Patriote a publié le samedi dernier un article sur les nouveaux responsables de la RTI qu’il a présenté comme les hommes et les femmes du nouveau directeur général Ahmadou Bakoyoko, parent dit-on de l’autre Bakayoko, super flic de Côte d’Ivoire. Le moins qu’on puisse dire c’est que la compétence au sein de la Radio télévision ivoirienne a une seule couleur.

Voici les nouveaux dirigeants de la RTI à en croire Le Patriote, journal fondé par Hamed Bakayoko et très introduit dans les milieux du pouvoir. Le directeur général est bien sûr Ahmadou Bakoyoko. Selon le journal, « depuis mercredi, son nouvel organigramme se dessine et les hommes et les femmes forts de son « système » se dévoilent. Premier changement notable opéré par Ahmadou Bakayoko, la nomination de Koné Lanciné, précédemment directeur de RTI2, au poste de directeur de l’information de RTI 1 et RTI2 ».

La deuxième nomination est celle de Touré Sanga, anciennement directeur des programmes de RTI1, qui devient désormais directeur des chaînes TV. Il va s’occupera du contenu de RTI1, RTI2 et de RTI Bouaké.

« Ce n’est pas tout, renchérit le journal, Ahmadou Bakayoko a également décliné quelque peu l’ancienne Direction Marketing et Commerciale, pilotée par Mme Mariama Da Chagas, en deux pôles majeurs. D’un côté, il y a RTI Publicité, dont la direction a été confiée justement à Mme Mariama Da Chagas… Enfin, Cissé Mohamed Lamine, anciennement directeur de la production de RTI1 devient directeur de la Production des Magazines et Fictions de RTI1 ».

Selon toujours le journal, le nouveau patron va supprimer le poste de DGA détenu justement par Yéo Adama. Ce dernier devrait être nommé directeur de la future Société de Diffusion de Côte d’Ivoire, qui sera créée en vue de la très incertaine libéralisation de l’espace audiovisuel.

Il faut noter que les autres patrons de la RTI tels Touré Aboubcar (directeur des ressources humaines), Abou Hogo (directeur de la comptabilité), Habiba Dembélé (directrice des reportages), Koné Lanciné (directeur des programmes), Siédou Coulibaly (directeur de la diffusion), Traoré Abou (directeur de l’information par intérim, qui sera confirmé), Saly Silué (directrice de Radio Côte d’Ivoire) et. Didier Bléou (directeur de Fréquence 2), seront maintenus à leurs postes.

On comprend mieux pourquoi Aka Sayé Lazare gênait. Vive le rattrapage, pardon la compétence !

Clair Amon-Douah

Mardi 30 Juillet 2013
Vu (s) 1196 fois



1.Posté par Sily Camara le 30/07/2013 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En quoi cela étonne-t-il ? Leur chef, le burkinabè Ouattara a donné autorisation et encouragement dans la voie du "rattrapage". C'est la pratique depuis 2011.

2.Posté par Abel EBESSE LUMBALA le 30/07/2013 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ainsi va notre Afrique !

3.Posté par WALACE le 30/07/2013 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais vous les Bété Là HOOO
comment les emplois se faisant au temps de votre frère Bété GBAGBO?????
Vous avez fait 10 ans de pouvoirs avec des incapables , des incompétents , des gens nommés par affinité ou par loyauté au parti satanique FPI ou à SATAN GBAGBO voir même le poison SIMONE EHIVET et aujourd'hui c'est vous qui pleurnichez , quelle honte d'être Bété?

4.Posté par Hermann N'da le 30/07/2013 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est "juste". Au temps du President Laurent GBAGBO,le DG de la RTI, M.BROU AMESSAN Pierre était BETE.

Les Chefs d'Etat Major Mathias DOUE puis Phillippe MANGOU étaient BETE

Le Président du FPI, Pascal AFFI N'GUESAN était BETE

Le Président de l'Assemblee Nationale KOULIBALIY MAMADOU était BETE

Le Premier Ministre AFFI N'GUESAN était BETE

Le Grand Chancelier, Feu YOUSSOUF KONE était BETE

Le Président du Conseil Économique et Social, Laurent DOÑA FOLOGO était BETE

Le Président de la Cour Suprême , YANON YAPO était BETE

Le Procureur de la République, TCHIMOU Raymond était BETE

Le Directeur de Cabinet du PR, NZI Paul David était BETE

Le Directeur Financier à la Présidence, Jacques Bernard ANOMA, était BETE.

Le DG du Port Autonome d'Abidjan, Marcel GOSSIO était BETE

Le DG de la SOTRA, ATTEY Philippe était BETE

Le DG du BNETD, AHOUA Don Mello était BETE

GBAGBO lui-même, BETE, était ministre de la Défense

Le petit frère de GBAGBO était Directeur de Cabinet à la Présidence avec rang de ministre

La niece de BGABGO était Conseiller en Communication à la Présidence.

NB: À l'exception du Conseil Économie et Social et a quelques nuances pres pour la Grande Chancelerie, toutes les autres fonctions ci-dessus citées sont aujourd'hui tenues par des "rattrapés ".

REMARQUE:
L'une des différences fondamentales entre les ADOMOUTONS et les membres de la RP, c'est que les seconds parlent avec des PREUVES IRRÉFUTABLES, avec des EXEMPLES PRÉCIS., pendant que les analphabètes sortis par la fenêtre des écoles coraniques continuent d'amuser la galerie.

Quelle HONTE pour cette république bananière ?

5.Posté par agent007 le 30/07/2013 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Hermann N'da!

6.Posté par agent007 le 30/07/2013 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Hermann N'da!

7.Posté par andy007 le 31/07/2013 00:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vraiment merci de rappeler aux ADOmoutons la difference entre leur republique bananière et l'Etat de Gbagbo

8.Posté par Yuotam le 31/07/2013 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mille Mercis Mon CEMA N'DA HERMANN, dans cette République des Dioulas Révoltés « RDR », dont les plus instruits ont fait seulement l'école «CORANIQUE», tu m'étonne par dit qu'ils ont tous le même raisonnement terre à terre, comme dirait l'autre y' a pas match entre les membres de la RP et les ADO-MOUTONS.

Y’a qu’à voir la tête de ce fleuve du Bas CONGO, qui à trouvé le moyen de nous faire la peinture et une fontaine à l’Université HB, que je signale au passage de la peinture frelatée aux plombs bonjour le saturnisme pour nos braves étudiants.

Avec 175 milliards de francs des Colonies FranSSaise d’Afrique «CFA», alors qu’avec cette somme moi je vous construis 10 universités avec le dernier crie de la technologie de quoi à faire pâlir les meilleurs universités occidentales, que voulez vous dans la république des Voleurs, des fossoyeurs, des criminelles, des génocidaires, des tortureurs, des squatteurs, de petites trempes.

Déjà le Mossi est voleur comme ça de là à lui remettre la clef du coffre fort bonjour les dégâts, vous n’avez pas remarquer voici des gens qui font la générosité avec l’argent volé a la république surtout l’émir du golf hôtel sous lagune ébrié avec sa pute JUIVE, moi aussi je peux être généreux avec l’argent volé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !