Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire – Le Comité Central du FPI désavoue Affi: Un Congrès avant fin 2014.

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Samedi 16 Août 2014 à 08:28 | Lu 796 fois

Par IVOIREBUSINESS - Rebondissement crise au FPI. Le Comité Central désavoue Affi. Un Congrès avant fin 2014. Priorité à la libération de Gbagbo. La participation du FPI à la CEI remise en cause.



Côte d’Ivoire – Le Comité Central du FPI désavoue Affi: Un Congrès avant fin 2014.
Communiqué final

1. Sur convocation du président du Parti, à la demande du Comite de Contrôle, le Comité Central du Front Populaire Ivoirien (FPI) s’est réuni en session extraordinaire élargie aux Secrétaires Généraux de Fédération et aux bureaux nationaux des Structures Spécialisées et d’activité, le jeudi 14 août 2014, de 10h00 à 18h00, à son siège provisoire, sis à Cocody les II Plateaux, 7èmeTranche, sous la présidence effective du Président du Parti, le camarade Pascal AFFI NGUESSAN.

2. L’ordre du jour unique de cette session a porté sur le compte rendu du Comité de Contrôle sur le règlement de la crise au sein du Parti.
3. Abordant cet ordre du jour, le Comité Central a entendu les propos liminaires du Président Pascal AFFI NGUESSAN qui a mis l’accent sur la nécessité de maintenir la cohésion dans le Parti quelque soit les différentes appréciations de point de vue.

4. Le Comité Central a ensuite entendu une importante intervention du 1er Vice-président, le camarade Sangaré Abou Drahamane, en sa qualité de membre fondateur du Parti, pour présenter à l’ensemble des militants ses excuses pour n’avoir pas pu empêcher la survenance de la crise actuelle. Cette crise a malheureusement donné une image peu honorable du FPI dans la conscience collective. Il a particulièrement présenté ses vifs honneurs au président Laurent Gbagbo, à Simone Gbagbo, à feu Boga Doudou, à Pascal Kokora, tous membres fondateurs du FPI. Il a enfin demandé de rendre à Gbagbo et aux démocrates ivoiriens l’outil de lutte qu’est le FPI et appelé au rassemblement.

5. Le Comité Central a aussitôt entendu la communication du Comité de Contrôle relative au compte rendu sur le règlement de la crise au sein du Parti. Il ressort de cette importante communication les points suivants :
- Le 4 juillet 2014, le président du FPI, Pascal AFFI N'Guessan, a pris une décision, réaménageant profondément le Secrétariat Général du FPI. Cette décision du président du Parti a aussitôt été contestée par certains membres du Secrétariat Général à travers la saisine du Comité de Contrôle, par le biais d'une pétition adressée à cet organe interne de contrôle, chargé de vérifier la conformité des actes avec les textes du Parti. La déclarant recevable, le Comité de Contrôle a donc instruit le dossier et vidé son délibéré au cours de cette session.

- Les requérants ont énoncé des irrégularités, facteurs de frustrations et de tensions graves, menaçant réellement la cohésion du Parti qui portent entre autres sur :
o La suppression de postes ;
o Le « saucissonnement » des postes en affectant la cohérence ;
o La rétrogradation de membres du Secrétariat Général à des fonctions inférieures ;
o L’exclusion de certains camarades du Secrétariat Général ;
o La nomination de nouvelles personnes ;
o Les changements de fonction, notamment pour le Secretaire Général du Parti.
- Le Comité de Contrôle, statuant sur la question, a vidé son délibéré dont les pièces sont jointes en annexe du présent communiqué et qui en font partie intégrante.

FRONT POPULAIRE IVOIRIEN

Le Comité Central
Page 2 sur 3
- Le Comité de Contrôle ayant par ailleurs participé à la Table Ronde initiée à cet effet fait siens les résultats et recommandations faits par le Groupe de Médiation.
6. Le Comité Central, après avoir entendu l’ensemble de la communication du Comité de Contrôle, se félicite de ce que le Parti, en tout état de cause, s’est donné les ressorts essentiels à travers ses structures pour connaître de tous les sujets et d’y apporter les réponses idoines.
7. Le Comité Central apprécie à sa juste mesure, le travail accompli par Groupe de Médiation dans cette période de perturbation du Front Populaire Ivoirien, salue avec déférence toutes les personnalités qui ont contribué au dénouement de la crise et leur exprime sa totale reconnaissance.

8. Le Comité Central, prenant la pleine mesure de la volatilité de la cohésion au sein du Parti, endosse entièrement les conclusions de ce rapport. Notamment :
- Le rétablissement de la Vice-présidente Simone Ehivet Gbagbo dans ses charges initiales;
- L’acceptation du camarade Laurent Akoun de ses nouvelles attributions de Vice- président ;
- La réhabilitation de tous les cadres du Secrétariat Général rétrogradés ;
- La réintégration de tous les cadres du Secrétariat Général précédemment exclus ;
- Le maintien des 42 cadres nouvellement promus dans le nouveau Secrétariat général du 4 juillet 2014.

9. Le Comité Central, soucieux de préserver l’esprit démocratique et l’unité du Parti par la solidarité, la discipline, la critique, l’autocritique et la tolérance, décide :
- De réaffirmer à chaque occasion, la volonté et l’engagement du Parti auprès de l’opinion nationale et internationale, pour la priorité que constitue pour le FPI, la libération du Président Laurent Gbagbo, comme résolu en ses différentes sessions antérieures,
- De définir et mettre en oeuvre, par un large débat démocratique dans les organes du Parti, une stratégie de lutte appropriée pour la libération du Président Laurent Gbagbo ;
- De mettre en place une politique lisible de solidarité du Parti en faveur des camarades en détention, des exilés et des réfugiés.
- De s'abstenir de toute attitude et comportement en parole et/ou en acte, susceptibles de porter atteinte à l’unité du Parti ou de la fragiliser ;
- D'observer la confidentialité des délibérations au sein des organes du Parti ;
- D'éviter d’instrumentaliser la presse et les réseaux sociaux, en cas de divergence au sein du Parti ;
- De renforcer la pratique de la confiance dans les actes et les paroles de chaque militant;
- D'éviter la formation de groupes et mouvements politiques à l’intérieur du Parti, en dehors des dispositions statutaires en la matière, notamment l’article 5 des Statuts ;
- De mettre en place des critères objectifs et concertés pour la promotion des militantes et militants au sein des organes du Parti, afin de garantir la justice, la transparence et la cohésion ;
- De procéder à des consultations appropriées au sein de la Direction du Parti, avant tout réaménagement et nomination dans les différents organes, surtout lorsque ces mouvements sont de grande ampleur ou concernent des postes sensibles ;

FRONT POPULAIRE IVOIRIEN

Le Comité Central
Page 3 sur 3
- De suspendre toute nomination susceptible de diviser, d'ici la tenue du Congrès, pour l'apaisement et la consolidation de la cohésion;
- De renforcer l’observance du principe socialiste de la résolution des contradictions internes par des débats démocratiques, ouverts et responsables ;
- De mettre à débat, prestement, avant l'échéance du Congrès, au sein des instances compétentes, les grandes questions qui engagent le Parti, notamment les élections, la CEI, les négociations avec le Gouvernement et la politique en matière de relations extérieures.

- De concilier l’exigence de l'efficacité et la cohésion du Parti, notamment par l’action concertée ;
- De promouvoir le bon fonctionnement démocratique à l'intérieur des différents organes, notamment par le respect de la règle de la majorité, aux dépens de stratégies pouvant prêter à confusion.
10. Le Comité Central, note que la non-tenue du Congrès depuis 13 ans après celui de 2001, n'est sans doute pas étrangère aux tensions actuelles et à la crise interne au Front Populaire Ivoirien et que ce fait n’a certainement pas permis d'absorber et de réguler toutes les tendances et les mouvements internes, qui au demeurant, sont une réelle expression de sa vitalité et de son dynamisme.

11. Le Comité Central décide en conséquence de l’organisation d’un Congrès ordinaire avant la fin de l’année 2014. Il instruit instamment le Secrétariat Général d’en fixer la date de sa tenue au cours du mois d'août 2014 et de proposer au Comité Central un Bureau de séance du Congrès à l'issue d'une large concertation, associant toutes les sensibilités au sein des organes du Parti.

12. Le Comité Central, conscient que la préparation d’un Congrès en cette période de grandes difficultés de tous genres du Parti et pour que ces assises connaissent un succès certain, décide de faire élire exceptionnellement le Président du Parti par le Congrès in situ et non par les Assemblées fédérales comme prévu par les textes fondamentaux.

13. Le Comité Central ayant pris acte du fait qu’une forte majorité des intervenants ait demandé le retrait du FPI de la CEI, décide d’inscrire ce point à l’ordre du jour de la prochaine session ordinaire du Comité Central qui aura lieu le 30 août 2014, pour décision.

14. Le Comité Central, considérant l’urgente nécessité pour le FPI de mettre en place un outil efficace et solide de gestion de la crise actuelle afin de relever en toute sérénité les différents défis qui se présentent à lui, après en avoir délibéré, a adopté les termes de la communication du président du Parti et validé les propositions relatives à la mise en place d’un nouveau Secrétariat Général. Ainsi, sont désignés membres du Secrétariat Général au terme de la décision n° 005-2014/PP/FPI du 14 août 2014, les camarades dont les noms figurent sur la liste en annexe du présent communiqué et qui en fait partie intégrante.

15. Le Comité Central invite les organes dirigeants du Parti, les structures de base, les représentations à l’extérieur, les structures spécialisées et d’activités et l’ensemble des militantes et militants du FPI, à cultiver la confiance, la persévérance, la perspicacité et à se tenir toujours mobilisés, à l’écoute des mots d’ordre imminents, pour gagner la bataille de la libération du Président Laurent Gbagbo, celle des libertés démocratiques et de la reconquête du pouvoir d’Etat.

Fait à Abidjan, le 14 août 2014

Le Comité Central


Afrik53.com : Infos 7J/7
Samedi 16 Août 2014
Vu (s) 796 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !