Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d’Ivoire-Le COFED, parents des détenus politiques, manifestent,

le Mardi 17 Décembre 2013 à 09:16 | Lu 1184 fois



ABIDJAN – lundi 16 décembre 2013, à 7h30mn, le tribunal du Plateau a été secoué par une manifestation surprise du Collectif des Femmes des Détenus de la crise postélectorale(COFED). Des Femmes, des enfants et des parents de détenus politiques avec des sifflets et des pancartes ont bravé la dictature de Ouattara pour réclamer la libération des leurs qui sont emprisonnés par le régime Ouattara.

« La prison est-elle un programme de Gouvernement » pouvait-on lire sur les pancartes du COFED. Ou encore « Libérez nos pères, nos mères et nos amis ». Des pancartes qui dévoilent la laide nature du régime totalitaire du geôlier Ouattara.
Les minutes qui ont suivi, le régime Ouattara a déployé plus de 5 cargos bourrés d’hommes lourdement armés en tenues militaires pour charger et disperser les parents des détenus politiques venus réclamer justice. Lors de cette opération, les hommes aux ordres de Ouattara ont enlevé la Secrétaire Générale et la Secrétaire à la mobilisation du Collectif des Femmes des Détenus de la crise postélectorale(COFED) pour une destination inconnue.

Au moment où nous mettions en ligne cet article, un (01) véhicule de type 4x4 Acmat et un (01) cargo bourrés d’hommes en armes sont garés devant la Cathédrale Saint-Paul d’Abidjan-Plateau vis-à-vis du Tribunal. Pendant ce temps, deux (02) autres cargos sont déployés à quelques pas de là, sous les manguiers en face de l’Office National d’Identification (ONI) du Plateau et un autre cargo bourré d’hommes en tenues militaires font le tour du tribunal du Plateau pour empêcher un autre regroupement du COFED. C’est ce triste spectacle qu’offre le régime Ouattara face au COFED venu réclamer justice aux mains nues, ce lundi matin.

Pour rappel, la Côte d’Ivoire compte, à ce jour, plus de 759 détenus politiques emprisonnés dans les goulags du régime Ouattara, dont 459 à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan. Ces prisonniers ont été pour certains enlevés sur dénonciations calomnieuses et emprisonnés avec des accusations farfelues. Des détenus politiques ont fait 2ans de prison sans être auditionnés dans une exécrable parodie de justice du régime Ouattara. — à Abidjan Plateau.

Alain Doh Bi

Mardi 17 Décembre 2013
Vu (s) 1184 fois



1.Posté par ABRAHAM le 18/12/2013 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes dans un monde où les droits de l'homme n'existe pas. ceux qui pensent le contraire sont des rêveurs et des ignares Nous vivons dans un monde dominé par la force, la raison du plus fort. Les hommes politiques Français n'ont aucune.considération pour l'homme noir. Si le cacao et le café sont les mamelles de notre économie, le braquage, le pillage, les coups d'Etat en Afrique noir sont les mamelles de l'économie française. Si la France arrête de braquer ses ex colonies, elle tombera plus bas que le Portugal parce que la France est Etat pauvre, sans matière première significative. Pis, elle est incapable de soutenir une concurrence en Europe où règne Angela merkel et sa NATION digne qu'est L'Allemagne, l'Angleterre de la digne REINE ELISABETH.
NOUS Africains, ex colonisés par contrainte de cette France là, si nous voulons être libres et respectés, l'Algérie nousa montré le chemin à suivre. Tout autre voie est un échec.

2.Posté par Abel EBESSE LUMBALA le 18/12/2013 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ainsi va la vie !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !