Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : Le 17è arrondissement de police attaqué hier par un commando armé

le Mardi 9 Avril 2013 à 15:54 | Lu 1343 fois



Côte d'Ivoire : Le 17è arrondissement de police attaqué hier par un commando armé
Une base de police d’Abidjan attaquée par un commando armé

ABIDJAN (Xinhua) – Des inconnus lourdement armés ont attaqué lundi nuit le commissariat de police de Yopougon-Niangon 17e arrondissement (ouest d’Abidjan), ont indiqué mardi des témoins à Xinhua.

A en croire ceux-ci, les hommes armés arrivés à bord d’un véhicule ont pris d’assaut la base de police et ont libéré des tirs nourris.

Les crépitements d’armes ont semé un vent de panique au sein des habitants qui se sont terrés chez eux.

Les forces de sécurité commises à la sécurité de leur site ont tenu à défendre leur position, et leur réaction a contraint les assaillants à prendre la fuite.

Aucun bilan de l’attaque n’a encore été donné par les autorités sécuritaires.

Il s’agit de la deuxième attaque perpétrée sur cette base de police par des individus armés non identifiés.

En août dernier, une dizaine d’hommes encagoulés et armés de kalachnikov avaient attaqué le commissariat de police de Yopougon-Niangon, faisant quatre morts parmi les policiers.

Yopougon: le commissariat du 17ème attaqué hier nuit

Dans la nuit du lundi 8 avril 2013, des tirs nourris ont été entendus dans les environs du commissariat du 17è arrondissement à Yopougon–Niangon. En effet, c’est le commissariat du 17è arrondissement qui a subi une attaque armée. Selon les riverains, ces tirs à l’arme automatique ont duré un peu plus d’une quinzaine de minutes, entre 21h et 21h17 minutes. Certains riverains joints au téléphone ont indiqué qu’il s’agissait d’une attaque contre le 17è arrondissement de Niangon. Une information confirmée par une source policière, qui a expliqué que quatre individus à bord d’un taxi, et armés de kalachnikovs (armement identifié au son de la cadence des tirs, selon la source policière), ont «rafalé» pendant environ une dizaine de minutes le commissariat et ses environs. Avant de prendre le large, toujours à bord du même véhicule. Les impacts de balles consécutifs à cette attaque sont encore visibles sur la clôture et le mur du commissariat, selon notre source.

Très vite, les populations des environs ont déserté les rues et aucun bruit de moteur ne se faisait entendre. Mais le calme est revenu quelques minutes plus tard. Jusqu’à ce que nous mettions sous presse hier, aucun bilan de cet assaut digne des films western n’était disponible. A l’approche des élections municipales et régionales, ces violences n’augurent rien de bon. Par ailleurs, des observateurs qui s’interrogent sur l’origine de ces tirs – qui rappellent d’autres attaques ou supposées telles – craignent déjà qu’ils ne servent d’alibi au régime pour s’adonner à son hobby favori : arrêter les partisans de Gbagbo sans preuve et les mettre au frais à la MACA. Sans aucune autre forme de procès.

Gérard Koné
peuples-observateurs.org

Mardi 9 Avril 2013
Vu (s) 1343 fois



1.Posté par Hermann N'da le 09/04/2013 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES AUTEURS DE CETTE ATTAQUE S'APPELLENT FRCI

Pour distraire sa communauté internationale dont les organisations de défense des droits de l'homme, Dramane OUATTARA a tenté de lever un certain nombre de barrages FRCI sur certains axes à Abidjan.

Or, ces barrages sont le lieux privilégié du RACKET organisé par le MPCI, pardon, les FRCI.

Comment prouver l'importance de ces barrages afin d'emmener Dramane à revenir sur sa décision en les réinstallant dans la perspective d'une sécurisation plus accrue?

Voilà la nouvelle trouvaille des zozo pompeusement baptisés "FRCI ". En effet, disposant d'armes en quantités suffisantes au détriment de la Police et de la Gendarmerie, la milice tribale a désormais choisi d'organiser des attaques de toutes sortes afin de voir, dans l'immédiat, LE RETOUR DES BARRAGES, leurs gagne-pains quotidiens.

Telles sont les vraies origines de ces attaques. A moins que le procureur Hamed BAKAYOKO y voit à nouveau les mains de pro GBAGBO venus du Ghana.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !