Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d’Ivoire: Laurent gbagbo homme de l’année 2012, pourquoi les ivoiriens préferent Gbagbo à ouattara

L'Afrique en mouvement - serge-pacome abonga le Mardi 8 Janvier 2013 à 11:15 | Lu 2485 fois



Cote d’Ivoire: Laurent gbagbo homme de l’année 2012, pourquoi les ivoiriens préferent Gbagbo à ouattara
A la question à moi posée par un ami sénegalais vivant à new york ” Comment laurent gbagbo peut-il recevoir un tel honneur après tout ce qu’on dit de lui?

Ma réponse fut precedée d’un sourire. Parce qu’ à la vérité, les ivoiriens savent mieux que quiconque qui est Laurent Ggagbo. Au delà de la diabolisation menée par les chaines internationales et les médias à la solde de Ouattara, malgré ce funeste procès à la cours penale internationale, l’image du leader populaire africain n’a nullement été écorchée aupres de son peuple. Ses actions et son combat pour la liberté bien qu’interrompus par les puissances impérialistes sont bien compris des ivoiriens et de nombreux africains.

Bien plus, il n’a pas fallu beaucoup de temps aux ivoiriens pour constater l’incapacité de Ouattara à oeuvrer à leur bonheur. Des ivoiriens sont mis au chomage pendant qu’on recrute sous leurs yeux des proches incompétents du pouvoir. Le fameux rattrapge ethnique dont Ouattara se fait chantre dans l’administration publique, entreprises du secteur public et privé depuis 2010 et qui bat toujours son plein. Des nominations fantaisistes et autoritaires, sans concours, et sans aucun critère de compétence tant dans l’armée que dans l’administration ivoirienne. Sous aucun regime en Cote d’Ivoire, l’on a tant fait le culte de la médiocrité.

Alassane Ouattara , bien que béneficiant du programme PPTE dont l’essentiel de l’oeuvre a été accompli par Laurent Gbagbo s’adonne à un endetement ultra rapide. Une pluie de milliards pour des retombés zero sur le terrain. Pis, les prix des denrées ne font que grimper avec en prime l’augmentation du prix du super et du gaz domestique. Parce que le regime de ouattara, passé l’heure de l’euphorie ne fait qu’afficher son incompétence vis à vis des préoccupations des ivoiriens. Des promesses electorales au bien-etre des populations, il y a un écart grand comme les deux bouts du nil.

Depuis 2010, des violations continuelles des droits de la propriété individuelle, vols, braquages , expropriations de biens,( maisons, plantations, terrains, entreprises, véhicules…) Une appropriation autoritaire de forêts ivoiriennes par des bandes armées proches du pouvoir au profit des burkinabes principalement dans l’ouest ivoirien, comme denoncé recemment par le journal le monde, et un climat d’insécurité permanent.

Certes le peuple ivoirien est embaillonné par ce regime militarisé mais ce peuple n’est pas dupe. Laurent Gbagbo qu’ils ont voulu faire passer pour dictateur, meutrier, et d’assassin est un homme attaché aux principes de justice et d’égalité. Les ivoiriens qui connaissent le parcours politique de l’ homme et ses projets en faveur de la Cote d’Ivoire ne n’ arretent pas au vilipendement entrepris à la solde de Nicholas Sarkozy en avril 2011. En cette période, Laurent Gbagbo n’avait demandé que le recomptage des voix pour sortir de l’impasse. On lui a servi, lui et son peuple du feu par des hélicos et autres canons suivis de pillages, viols, massacres et de la dérive dictoriale en cours sous Ouattara. Malgré la honteuse mascarade à la Haye, Laurent Ggagbo reçoit chaque jour l’amour de son peuple et la sympathie de nombreux citoyens du monde épris de justice et de liberté qui n’attendent que sa sortie de prison.

Les résultats de ce sondage réalisé en Cote d’Ivoire ne sont donc que l’ acte 2 du slogan ”gbagbo kafissa” entendez ”gbagbo est mieux” en langue malinké. Slogan suivi de tee-shirts à l’ éffigie de Laurent Gbagbo lancés par les militants d’Alassane Ouattara eux-memes aux premières heures du regime actuel à Abidjan.
Serge-Pacome Abonga

www.sergepacomeabonga.blogvie.com

serge-pacome abonga
Mardi 8 Janvier 2013
Vu (s) 2485 fois



1.Posté par STAICY le 08/01/2013 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le président gbagbo reviendra et des plus belle. lui seul peut sauver la côte d'ivoire. vive le président gbabo vive la côte d'ivoire et ses vrais fils et filles.

2.Posté par GOLAH le 08/01/2013 15:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le problème posé est le suivant. Ouattara a t il la légitimité? pour quoi na t il pas cette légitimité?
les tuteurs de Ouattara que sont l'onu, la france, les usa par un bombardement démocratique, suivi d'une investiture lui ont donné la légalité. mais, ils n'ont pas de solution quant à fédérer l'adhésion du peuple à la politique de ouattara et à sa personne.
Ouattara n'a pas la légitimité parce qu'il n'a pas gagné les élections. voici pour quoi bien qu'étant en prison il dame toujours le pion à ouattara.

3.Posté par Serge KONAN le 08/01/2013 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Laurent GBAGBO est un Homme d'Etat doublé d'un humaniste (Il a failli devenir prêtre).
OUATTARA est un imposteur doublé d'un criminel.
C'est là toute la différence.

4.Posté par Srika Blah le 08/01/2013 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oublions Koudou Gbagbo....... Notre pays n'est pas la propriété privée de Koudou Gbagbo.
Houhpouet Boigny n'est pas parti dans sa tombe avec notre pays !.
Nous savons dans quel état Gbagbo et le FPI ont laissé ce pays; tout simplement parce que :" ápres eux c'est eux..."

5.Posté par RODNEY le 08/01/2013 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un homme ou une femme qui veut du bien pour son peuple (ses fils et filles) n' est jamais oublié. Au contraire toute personne qui a l' amour de son prochain (donc intelligent) veut être comme cette personne-la. Ne parlons toujours pas du bien de Ghandi, MLK, Mandela, Lumumba, Sankara? Qui au monde refuserait de marquer son peuple par des actes humains? Un fou peut-être! C' est malheureusement qu' il en existe encore en Afrique, terre de toutes resources que l' on peut imaginer!

6.Posté par zoupa le 08/01/2013 23:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MOSSI DRAMANE VA PASSÉ comme si rien etait que Dieu tout puissant nous donne la force de resistez les MOSSIS veronz

7.Posté par traore le 08/01/2013 23:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
srika sache que la haine que tu porte a LAURENT KOUDOU GBAGBO c'est a toi même que tu le porte .dans tous les cas si le nom de gbagbo est dans vos gueule de vendeurs de noires aux colons c'est bien a cause de vos nombreuses tares .sachez que quoi que vous fassiez il viendra le jour ou vous boirez votre propre sang pour étancher votre soif car même si dieu n’existe pas la nature a ses lois.

8.Posté par Violette le 09/01/2013 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le président L.gbagbo est un humaniste,le pr L.Gbagbo est un légaliste, le pr L.Gbagbo a un sens très élevé du respect des institutions républicaines.Grand patriote, c'est lui qui a dit aux ivoiriens(nes) que la souveraineté de son pays n'est pas à négocier pour aller vers l'indépendance politique,économique et sociale de la C.I - Homme de paix ,du respect de la justice pour tous et des libertés pour chacun,il sait aussi se montrer solidaire des ivoiriens(nes) quand il le faut.Le pr L.Gbagbo aime son peuple qui en retour s'identifie et se reconnait en lui,Sous son mandat,l'osmose était indiscutable entre le peuple et son chèf.Le pr L.gbagbo est un homme simple,accessible,honnête,intellectuel,il est aussi un homme de Dieu,Un travailleur infatigable au service de ses concitoyens,un homme qui sait quand et comment prendre ses responsabilité,capable des plus grands sacrifices pour les ivoiriens(nes) et puis après tout le pr L.Gbagbo est un fils,un vrai fils d'Eburnie,la C.I actuelle.."Les ivoiriens préfèrent le PR. L.Gbagbo" : Comment pouvait-il en être autrement? dramane watra le moro-naba,sanguiniare et dictateur est tout le contraire du Woody de C.I : dramane magellan watra est un être inintéressant,inadapté,égoïste,méchant,voleur,menteur,adepte des rituels sataniques et des pratiques mafieuses,dramane le rattrapeur est un usurpateur de fonction,imbu de sa personne,arriviste dans l'âme,sans charisme,angoissé,soumis et bras armé de la pègre occidentale,traite parmi les traites comme son cousin du fasso,il est un véritable anti-héros.En fait au délà de la haine que le tyran-usurpateur inspire les ivoiriens(nes) dans leur ensemble demandent que dramane ouédraogo watra magellan disparaisse à jamais de leurs vues,qu'il retourne dans son pays natal le B.Fasso et la C.I retrouvera se portera très bien.

9.Posté par Beyonder le 09/01/2013 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sous le Président Laurent GBAGBO,
taux de cotisation à la caisse de retraite (CNPS): 8%.

Sous alassane dramane ouattara,
ce taux est passé à 12% et maintenant à 14%.

Dites moi des deux, lequel préférez-vous?

10.Posté par Hermann N'da le 09/01/2013 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si malgré la manipulation des chiffres (taux de participation aux présidentielles qui passe subitement de 70% à 83% alors que les bureaux de vote sont déjà fermés), la communauté internationale donne 46% au seul Laurent GBAGBO et 54% à partager entre DRAME et BEDIE, tirez-en vous mêmes les conclusions.

Le Président Laurent GBAGBO demeure la personnalité politique la plus adulée et la plus populaire en CI. Ce sont les chiffres qui le disent..

11.Posté par Violette le 09/01/2013 22:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’Afrique a t-elle un avenir?

Il arrive dans la vie qu’une conversation banale nous secoue pendant des heures voire des jours. J’attendais tranquillement un ami au terminus d’autobus de Montréal quand un monsieur d’un certain âge a pris place à mes côtés avant d’engager l’une des conversations les plus enrichissantes de ma vie. Professeur d’études stratégiques dansun institut international, l’homme connaît le continent africain comme le fond de sa poche. Son analyse, son point de vue sur notre avenir, donne froid dans le dos. Et s’il vous plaît, ne sortez pas la rancune du « colon nostalgique ». Lisez avec la tête et la raison ce qu’il dit. Je vous rapporte fidèlement ses constats : « Cela fait maintenant plus de 25 ans que j’enseigne la stratégie. Dans ma carrière, j’ai eu affaire à des dizaines d’officiers et de hauts fonctionnaires africains. Je suis malheureusement obligé de vous dire ceci : du point de vue des études stratégiques, de l’analyse et de l’anticipation, je leur donne un gros zéro pointé. Nos stagiaires africains sont très instruits, ils ont de belles tenues militaires ou manient le français de manière remarquable, mais, dans les cours, ils ne nous apportent rien. Tout simplement, parce qu’à ma connaissance, dans toutel’Afrique francophone, il n’y a pas un seul centre d’études stratégiques et internationales avec des vrais professionnels à leur tête. Je vais vous expliquer pourquoi je n’ai aucun espoir pour ce continent. Au moment où je parle, le monde fait face à trois enjeux principaux : l’énergie, la défense stratégique et la mondialisation. Donnez-moi un seul cas où l’Afrique apporte quelque chose. Rien !
Commençons par l’énergie et précisément le pétrole. Tous les experts mondialement reconnus sont nanimes à reconnaître que d’ici 15 à 20 ans, cette ressource sera rare et excessivement chère. En 2020, le prix du baril tournera autour de 120 dollars. C’est conscients de cette réalité que des pays comme les USA, la France, la Chine, le Royaume Uni, etc. ont mis sur pied des task force chargés d’étudier et de proposer des solutions qui permettront à ces nations de faire main basse sur les ressources mondiales, de s’assurer que quoi qu’il advienne, leur approvisionnement sera assuré. Or, que constate-t-on en Afrique ? Les dirigeants de ce continent ne sont même pas
conscients du danger qui les guette : se retrouver tout simplement privé de pétrole, ce qui signifie ni plus ni moins qu’un retour à la préhistoire ! Dans un pays comme le Gabon qui verra ses puits de pétrole tarir dans un maximum de 10 ans, aucune mesure de sauvegarde, aucune mesure alternative n’est prise par les autorités.
Au contraire, ils prient pour que l’on retrouve d’autres gisements.
Pour l’Afrique, le pétrole ne comporte aucun enjeu stratégique : il suffit juste de pomper et de vendre. Les sommes récoltées prennent deux directions : les poches des dirigeants et les coffres des marchands d’arme. C’est pathétique.
Ensuite, la défense stratégique. L’état de déliquescence des armées africaines
est si avancé que n’importe quel mouvement armé disposant de quelques pick-up et de Kalachnikov est capable de les mettre en déroute. Je pense qu’il s’agit plus d’armées de répression intérieure que de guerre ou de défense
intelligente. Pourquoi ? Parce que, comparées aux armées des nations développées, de la Chine, de l’Inde ou du Pakistan, les forces africaines rappellent plus le Moyen âge que le 21e siècle. Prenez par exemple le cas de la défense anti-aérienne.
Il n’y a quasiment aucun pays qui possède un système de défense équipé de missiles anti-aériens modernes. Ils ont encore recours aux canons antiaériens. Les cartes dont disposent certains états-majors datent de la colonisation ! Et aucun pays n’a accès à des satellites capables de le renseigner sur les mouvements de personnes ou
d’aéronefs suspects dans son espace aérien sans l’aide de forces étrangères. Quelle est la conséquence de cette inertie ? Aujourd’hui, des pays comme les Etats-Unis, la France ou le Royaume-Uni peuvent détruire, en une journée, toutes les structures d’une armée africaine sans envoyer un seul soldat au sol… Rien qu’en se servant des satellites, des missiles de croisière et des bombardiers stratégiques. A mon avis et je crois que je rêve, si les pays africains se mettaient ensemble, et que chacun accepte de donner seulement 10 % de son budget militaire à un centre continental de
recherche et d’application sur les systèmes de défense, le continent peut faire un pas de géant. Il y a en Russie, en Ukraine, en Chine, en Inde, des centaines de scientifiques de très haut niveau qui accepteraient de travailler pour 3000 dollars US par mois afin de vous livrer des armes sophistiquées fabriquées sur le continent et servant à votre défense.Ne croyez pas que je rigole. Il ne faut jamais être naïf. Si la survie de l’Occident passe par une re- colonisation de l’Afrique et la mainmise sur ses ressources naturelles vitales, cela se fera sans état d’âme. Ne croyez pas trop au droit international et aux principes de paix, ce sont toujours les faibles qui s’accrochent à ces chimères.Je pense qu’il est temps de transformer vos officiers (dont 90 % sont des fils à papa pistonnés qui ne feront jamais la guerre et je sais de quoi je parle) en scientifiques capables de faire de la recherche et du développement.Mais, je suis sceptique. Je crois que ce continent restera enfoncé dans le sommeil jusqu’au jour où le ciel lui tombera sur la tête.Enfin, la mondialisation. Malheureusement, comme dans tous les autres sujets qui ont fait leur temps, les stagiaires africains que nous recevons sont d’excellents perroquets qui répètent mécaniquement les arguments qu’ils entendent en Occident. A savoir, il faut la rendre humaine, aider les pays pauvres à y faire face. Vous savez, dans mes fonctions, il y a des réalités que je ne peux dire, mais je vais vous les dire. La mondialisation est juste la forme moderne de perpétuation de l’inégalité économique. Pour être clair, je vous dirai que ce concept a un but : garder les pays pauvres comme sources d’approvisionnement en biens et ressources qui permettraient aux pays riches de conserver leur niveau de vie. Autrement dit, le travail dur, pénible, à faible valeur ajoutée et impraticable en Occident sera fait dans le Tiers-monde. Ainsi, les appareils électroniques qui coûtaient 300 dollars US en 1980 reviennent toujours au même prix en 2006. Et puisque l’Afrique n’a toujours pas un plan cohérent de développement économique et
d’indépendance, elle continuera à être un réservoir de consommation où seront déversés tous les produits fabriqués dans le monde.Pour moi, l’indépendance signifie d’abord un certain degré d’autonomie. Mais, quand je vois que des pays comme le Sénégal, le Mali, le Niger, le Tchad ou la Centrafrique importent quasiment 45 % de leur propre nourriture de l’étranger, vous comprendrez qu’un simple embargo militaire sur les livraisons de biens et services suffirait à les anéantir.Pour terminer, je vais vous raconter une anecdote. Je parlais avec un colonel sénégalais venu en stage chez nous il y a quelques mois. Nous regardions à la télévision les images de millions de Libanais qui défilaient dans les rues pour réclamer le retrait des soldats syriens de leur pays. Je lui ai demandé ce qu’il en pensait.Il m’a répondu : « Les Libanais veulent retrouver leur indépendance et la présence syrienne les étouffe ». C’est la réponse typique de la naïveté emprunte d’angélisme. Je lui ai expliqué que ces manifestations ne sont ni spontanées ni l’expression d’un ras-le-bol.Elles sont savamment planifiées parce qu’elles ont un but. Israël piaffe d’impatience d’en découdre avec le Hezbollah et puisque Tel-Aviv ne peut faire la guerre en même temps aux Palestiniens, au Hezbollah et à la Syrie, son souhait est que Damas se retire. Une fois le Liban à découvert, Israël aura carte blanche pour l’envahir et y faire ce qu’elle veut. J’ai appelé cet officier sénégalais il y a deux jours pour lui rappeler notre conservation.
Malheureusement, il était passé à autre chose. Son stage ne lui a servi à rien. J’espère vraiment qu’un jour, les Africains auront conscience de la force de l’union, de l’analyse et de l’anticipation. L’Histoire nous démontre que la coexistence entre peuples a toujours été et sera toujours un rapport de force. Le jour où vous aurez votre arme nucléaire comme la Chine et l’Inde, vous pourrez vous consacrer tranquillement à votre développement. Mais tant que vous aurez le genre de dirigeants que je rencontre souvent, vous ne comprendrez jamais que le respect s’arrache par l’intelligence et la force. Je ne suis pas optimiste. Car, si demain l’Union Africaine ou la CEDEAO décide de créer un Institut africain d’études stratégiques crédible et fiable, les personnes qui seront choisies se précipiteront en Occident pour apprendre notremanière de voir le monde et ses enjeux. Or, l’enjeu est autre, il s’agit de développer leur manière de voir le monde, une manière africaine tenant compte des intérêts de l’Afrique. Alors, les fonctionnaires qui seront là, à statut diplomatique, surpayés, inefficaces et incapables de réfléchir sans l’apport des experts
occidentaux se contenteront de faire du copier-coller, ce sera un autre parmi les multiples gâchis du continent. Avant que vos ministères des Affaires étrangères ne fassent des analyses sur la marche du monde, ils feraient mieux d’en faire d’abord pour votre propre « intérêt ».O.S. (journaliste, Montréal) : Veuillez transmettre ce message aux amis et connaissances africains et à tous ceux qui se soucient du
réveil de l’Afrique.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !