Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : « La réconciliation ne doit pas être prise en otage »

le Samedi 21 Juillet 2012 à 00:39 | Lu 751 fois

Au Front populaire ivoirien qui réclame des pourparlers directs avec le pouvoir, le porte-parole du Rassemblement des républicains, a répondu, dans une déclaration écrite. « Nous restons convaincus que la réconciliation entre les Ivoiriens ne doit pas être prise en otage par des hommes politiques qui n'ont pour seule existence actuellement que le déni », s’exprime Joël N’guessan, ancien ministre des Droits de l’Homme, porte-parole du Rdr.



Joël N’Guessan, ancien ministre des Droits de l’Homme et porte-parole du RDR.
Joël N’Guessan, ancien ministre des Droits de l’Homme et porte-parole du RDR.
Il poursuit : « Les Ivoiriens, dans leur majorité, souhaitent ne plus vivre ce que nous avons connus. Ils aspirent à scolariser dignement leurs enfants, à se soigner, à se nourrir et à accéder à en environnement de vie régulièrement améliorée. Ce sont les solutions que le président Alassane Ouattara met actuellement en œuvre. Qu'une petite minorité de cadres de l'ex- parti au pouvoir ne nous éloignent de ce que les Ivoiriens attendent de nous. Laissons le Fpi dans son jeu favori: s'opposer ». Le parti de Pascal Affi N’guessan avait, dans une précédente déclaration, estimé que les autorités n’avaient « nullement l’intention d’avoir des pourparlers directs avec le Fpi en tant que contre-pouvoir institutionnel ».

Le Vendredi 13 juillet 2012, le premier ministre Ahoussou-Kouadio Jeannot avait demandé à Miaka Oureto, président par intérim du Fpi et ses camarades, de rejoindre le Cadre permanent de dialogue (Cpd) où coexistent déjà plusieurs partis d’opposition en pourparlers avec le pouvoir. Le parti à la rose ne paraît pas disposé à rejoindre ce cadre de dialogue, si on s’en tient à sa déclaration en date du 16 juillet, et réitère son souhait d’un dialogue direct. Le Rdr y voit une attitude peu encline à favoriser la réconciliation et demande que le mouvement ne soit pas pris en otage.

Kisselminan COULIBALY
Soir Info

Samedi 21 Juillet 2012
Vu (s) 751 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !