Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : La cocaïne vendue sous le nez de la police

le Dimanche 1 Septembre 2013 à 15:10 | Lu 807 fois



Côte d'Ivoire : La cocaïne vendue sous le nez de la police
Convoi des forces de l'ordre stationnées devant une discothèque d'Abidjan dans la nuit de samedi à dimanche (ph Akkou) -

Abidjan - Le 1er septembre 2013 © koaci.com -La scène qui s'est passée ce samedi soir pourrait être qualifiée de dantesque tant elle interpelle par sa dimension "pas possible".

KOACI.COM apprend qu'une vente de plus de 200g de Cocaïne s'est déroulée ce samedi soir sous le nez du CCDO devant un établissement de la nuit ivoirienne située à Marcory.

Tel un défis, nous apprenons, suite à l'appel d'un koacinaute (+225 08 85 52 93, numéro d'appel à KOACI.COM, ndlr) que les dealers auraient pris plaisir à effectuer la transaction criminelle au moment où les forces de l'ordre stationnaient devant la discothèque par ailleurs réputée pour être un véritable "drogue store" à ciel ouvert.

Sur place, à notre arrivée sur les lieux aux alentours de 2h du matin, nous constaterons un climat de fierté émanant des propos des stationnés devant l'établissement comptant l'exploit d'une bande de trois dealers réputés et pour l'heure jamais inquiétés par les autorités du pays.

Après leur vente effectuée à quelques mètres d'un pick up de l'armée, comme constaté par une vidéo vue sur place mais que l'on refusera de nous transmettre, vidéo dans laquelle sont clairement visibles les faits rapportés avec enthousiasme, les dealers dont un métisse et un autre qualifié de "mazo" par les commentateurs, ont fait le tour de plusieurs discothèques d'Abidjan et versés des billets de 10 000 fcfa sur certains danseurs.

L'occasion nous aura été par ailleurs de constater un autre stationnement de forces de l'ordre devant l'établissement sans que ce dernier ne se suive d'une quelconque descente.

Alors que certains observateurs crieront à la complicité, si Abidjan est un paradis africain pour les homosexuels, il semblerait l'être également pour les dealers de drogue.

Akissi Kouamé

Source : Koaci

Dimanche 1 Septembre 2013
Vu (s) 807 fois



1.Posté par yao le 01/09/2013 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ils sont dedans ces autorités c'est un deal entre eux et les flics Dieu nous garde donnez des conseils a vos enfants c'est tout pas suivre de mauvaises personnes sinon pour de l'argent facile notre pays est entrain de prendre une mauvaise tournure

2.Posté par Sily Camara le 01/09/2013 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Y a-t-il encore une police dans ce pays ? Le Mossi Ouattara a bousillé les fondements de l'Etat. Tout le pays est à l'image du nord, un pays informel.

3.Posté par zoumana alassane le 01/09/2013 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La CI existe-t-elle encore ? Unpays où on paye les fonctionnaires d'Etat le 20 du mois , C'est cela l'anarchie, le desordre, la cacophonie gouvernementale.
WALACE, les gros consommateurs de la cocaine, ce sont tes parents.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !