Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire – L’honneur perdu de Soro Guillaume, par Bernard Houdin*

le Lundi 16 Juillet 2012 à 08:30 | Lu 1964 fois



Côte d’Ivoire – L’honneur perdu de Soro Guillaume, par Bernard Houdin*
Bernard Houdin dans le Nouveau Courrier

« Les hommes. Il faut aimer les hommes, les hommes sont admirables. J’ai envie de vomir-et tout d’un coup, ça y est, la Nausée. C’est donc ça la Nausée. Cette aveuglante évidence ? » (Jean Paul Sartre) Je viens de lire et de regarder les récentes interventions en Europe de Monsieur Guillaume Soro et j’ai brutalement ressenti cette « aveuglante évidence » : la Nausée. Sur France 24, sur RFI et dans une « rencontre » avec des ivoiriens à Bruxelles, Monsieur Soro a réécrit l’histoire de la Cote d’Ivoire et, particulièrement, la plus récente dont il a tenté, violemment, d’en modifier le cours démocratique. Monsieur Soro revendique « son combat pour la démocratie » dans les années 1990 et se prévaut d’être allé, de ce fait, et en plusieurs occasions, en prison. Mais qui étaient au Pouvoir à cette époque, sinon MM Ouattara et Bédié, et qui allait aussi en prison, sinon Laurent Gbagbo ?

Il reconnait dans une fulgurance de lucidité, avoir répondu favorablement à la main tendue du président Gbagbo pour engager le « dialogue direct » qui s’est concrétisé dans l’Accord Politique de Ouagadougou (APO).

Mais tout le reste n’est que falsification historique et mépris de la souffrance du peuple jusqu’à l’indicible quand Monsieur Soro évoque le massacre de Duekoué. Duekoué, ville-martyre, Oradour-sur-Glane ivoirien, où des centaines et des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants ont été horriblement massacrés en une SEULE journée par les « forces républicaines » sous les ordres de Monsieur Ouattara (Ordonnance présidentielle du 17 mars 2011) et où Monsieur Soro se justifie en prétendant avoir fait la guerre à « des miliciens liberiens à la limite du cannibalisme » ! Première Nausée….

Monsieur Soro manie le verbe avec la prétention des « intouchables ». Il se gargarise du mot « démocratie ». Je pense qu’il devrait imaginer que personne ne peut, impunément, se sentir « intouchable » éternellement et qu’il devrait lire, ou relire la définition du mot « démocratie ».

En visionnant les « prestations » de Monsieur Soro il m’est revenu une scène : nous sommes en janvier 2000, les « jeunes gens » ont renversé Bédié et le nouveau pouvoir a organisé une rencontre, au stade Houphouet-Boigny, pour que la population remercie ces « jeunes gens ». Sur la pelouse un podium de fortune, sur un plateau-remorque, a été installé où se pressent les nouveaux ministres, rapidement ralliés à l’ordre « kaki ».

Je suis dans la tribune, observateur attentif de cet instant d’Histoire d’un pays où j’ai tous mes repères. Sur le podium un jeune homme dynamique interpelle le nouveau pouvoir et « exige » une opération « Mains Propres » pour faire rendre des comptes aux autorités déchues et, en particulier, au président Bédié. Ce jeune homme, c’était Guillaume Soro et je n’imaginais pas, à cet instant, que le Destin nous donnerait rendez-vous bien plus tard.

Monsieur Soro avait raison, en cette chaude, à tous points de vue, journée de janvier 2000. Les années Bédié avaient enfoncé le pays à la fois dans l’incurie économique et dans une poudrière identitaire instillée par l’ « ivoirité » et le Coup de décembre 1999 semblait « un moindre mal », même si les changements de régime dans des conditions « non démocratiques » ouvrent la porte à toutes les aventures (et la suite des événements en Côte d’Ivoire le confirmeront).

L’opération « Mains Propres » s’est délitée au fil du temps et des compromissions et la Transition s’est achevée en octobre 2000 par l’élection du Président Laurent Gbagbo. Et dès cet instant le président a commencé à « agir pour les Libertés », le point d’orgue de la période étant le Forum de Réconciliation et la formation d’un Gouvernement d’Union Nationale où siégeaient, auprès des ministres FPI, neuf représentants du PDCI et du RDR. C’est ce gouvernement d’union que le « démocrate » Monsieur Soro, parrain « revendiqué » du Coup manqué du 19 septembre 2002, a tenté de renverser, provoquant la crise qui perdure aujourd’hui et continue d’entrainer le pays vers l’abyme.

Lundi 16 Juillet 2012
Vu (s) 1964 fois



1.Posté par carole le 16/07/2012 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AHHHH!!! SORO!
AHHHH!!! SORO!
Attention, vraiment faisons attention à ce que nous disons et ne donnons pas dans le négationnisme ...
Bof la vie étant une aventure chacun choisit sa barque espérant que les vents tournent toujours en sa faveur... Puisse le vent t'être toujours favorable "ADMIRABLE démocrate"

2.Posté par Yves le 16/07/2012 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'est ce qu'ils savent dire sinon se contredire?
C'est eux les bons...eux qui ont déclenché les hostilités depuis 1999,
eux qui ont massacré et 2002,2004,2011 et qui continuent de le faire.
Eux qui confisquent les libertés individuelles,qui emprisonnent chaque jours des dizaines et des dizaines d'ivoiriens.
Soro veut se blanchir aux yeux du monde,et la communauté internationale le glorifie dans ce jeu.Il est sain oui très sain puisqu'il est catholique,donc croyant.
Soro est un criminel de guerre et le recevoir c'est cautionner ces crimes en COTE D'IVOIRE

3.Posté par Hermann N'da le 16/07/2012 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
Laissez ce garçon sans aucune éducation sérieuse divaguer. L'histoire le rattrapera immanquablement. N'ayant aucune qualification professionnelle et n'ayant rien appris d'autre que la violence pour parvenir à ses fins, ce bout d'homme de criminel finira sa course à la CPI pour avoir ôté la vie à des milliers d'Ivoiriens et r lors de la crise post électorale à un ressortissant français, enseignant à l'INF HB de Yamoussoukro, responsable d'une association de ressortissant européens en CI; SORO et ses tueurs l'on froidement assassiné dans son appartement à Yamoussoukro en avril 2011. Ils lui reprochait d'avoir participé à un débat télévisé au cours duquel il prenait parti pour Gbagbo.

4.Posté par @Nichiren le 16/07/2012 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
- Vous avez dit "démocrate ?"
- Oui, j'ai dit "DEMONcrate !"

5.Posté par imperialjoko le 16/07/2012 19:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mais a t-on besoin de massacrer d innocentes populations,de violer les libertes humaines je ne sais quoi encore pour instaurer une quelconque democratie???depuis quand la democratie s installe a coups de canons?il n a rien a dire ce minable!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !