Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire/ L’Ouest à nouveau embrasé ? Nom de code : Inkpatchin.

le Jeudi 14 Mars 2013 à 10:43 | Lu 2118 fois

Dans la nuit de mardi à mercredi, une colonne de combattants non identifiés s’est rendu maitresse des villes de Taï, Bloléquin, Toulepleu et Touba dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. « Plus de 200 tués du côté des troupes régulières (FRCI) contre une dizaine, côté combattants non identifiés » a appris le correspondant local de Eventnews Tv. Surpris apparemment par la violence de l’attaque et par le nombre impressionnant des combattants sortis de nulle part, les FRCI ont dû faire appel à des renforts tôt ce mercredi matin.



Côte d’Ivoire/ L’Ouest à nouveau embrasé ? Nom de code : Inkpatchin.
Plusieurs Pick up de l’ONUCI ont été déployés vers 15h et devraient être rejoints par des Hommes de Losseni Fofana « Loss » venus de Man. La population qui commençait à renouer avec la ville après deux ans de cachette dans les broussailles a été contrainte de retourner dans les forêts fuyant les massacres. Selon toujours des informations en notre possession, l’opération qui porte le nom de « Inkpatchin » et qui signifie « je suis fâché » en langue Guéré pourrait s’étendre à plusieurs grandes villes du pays, notamment, Man, Duekoué, Man Daloa, San Pedro, Méagui et Sassandra.

On le sait, l’ouest de la Côte d’Ivoire a été le théâtre de violents massacres lors de la crise postélectorale de 2010 et 2011. Le 20 juillet 2012, Plus de 800 personnes ont été tuées froidement, par des rebelles venus du Burkina Faso aidées des éléments des FRCI et leurs supplétifs Dozos dans le camp de réfugié de Nahibly près de Duekoué . Bien que plusieurs organisations des droits de l’Homme aient dénoncé ce génocide du peuple Wê, aucune enquête sérieuse n’a pu établir de responsabilité en Côte d’Ivoire. Les Wê se seraient-ils saisis de leur propre cause ? Ou bien cette énième attaque des positions des FRCI serait l’œuvre d’un auto coup de la part des nouvelles autorités ivoiriennes pour justifier l’envoie de contingents Onusiens dans cette partie du pays et mieux contrôler les seigneurs de guerre Burkinabé devenus très encombrants pour le régime du président Ouattara ?

Au moment où nous mettions sous presse ces informations, des combats continuaient encore dans les localités de Touba et Man et pourraient durer toute la nuit de mercredi à jeudi 14 mars.

Nous y reviendrons.



De Gueu Valentine ( Correspondante de Eventnews Tv à Man)

Jeudi 14 Mars 2013
Vu (s) 2118 fois



1.Posté par Fatim le 14/03/2013 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peuple de CIV, je vous souhaite beaucoup de courage. Il y a quelque chose de positive a l horizon.....

Demeurons en priere.... Que Dieu nous garde!

2.Posté par DIDIER le 14/03/2013 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous voulons la libération de notre Pays ses vrais mais il ne faut pas donné de fausse informations aux ivoiriens.
Voici le bilans!
Cote FRCI :1 MORT et 1 blessé.
5 FRCI disparu.
Près de 4000 burkinabé déplacer.
Que DIEU nous bénisse.

3.Posté par Hermann N'da le 14/03/2013 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SCANDALE————————SCANDALE————————–SCANDALE

Une dame du nom de DAO DIABY AMINATA, récemment débarquée de son poste de Directrice Générale des Cultes (Ministère de l’Intérieur), pour détournement de l’argent des pèlerins, vient d’être nommée PRÉFET du Département d’ALEPE dans le sud -est de la CI

4.Posté par doriane le 14/03/2013 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh !Eh! Nous tous Inkpatchin contre ce fils de pute mossi et tous ses alliés. Alors, massacrez-les tous , qui que vous soyez! Ne ratez surtout pas l'onuci et licorne! Bonne chance vous qui combattez. Inkpatchin! Inkpatchin!
Coucou Fatim, Hermann N'da!
Signé: doriane, la vraie

5.Posté par django le kool le 14/03/2013 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BRAVO BRAVO BRAVO! Chere GUEU VALENTINE soit disant correspondante de je ne sais quoi là,attention à vos mensonges.NON seulement vous racontez n'importe quoi sur le nombre de victimes coté FRCI et les localités citées mais plus grave vous citez un code imaginaire qui demeure en rapport avec le pauvre et vaillant peuple GUERE.
Très chere Valentine,je crois que vous etes d'ethnie yacouba et proche de MABRI TOIKEUSSEU,alors citez plutot ces cons de Deli Gaspard et consorts et surtout laissez à jamais les GUERES tranquilles.A bon attendeur,salut!

6.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 14/03/2013 19:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au serré Général ----------SCANDALE------------------SCANDALE--------------SCANDALE

Mon Général, qu'est-ce qui constitute le scandale en C.I depuis que Dramane OUATTARA a été boulonné dans le fauteuil présidentiel du peuple ivoirien par SARKOZY ?

Mon Général, " faut pas gater ton joli nom..".

Est-ce que OUATTARA qui est scandale lui-meme, connait SCANDALE ?

Général " faut laisser ça...".
-Et la peinture des murs de la cloture de l'Université d'Abdjan d'un cout de 10 milliards ? Où est le Scandale ?

- Et lui, le burkinabè, à la tete de la C.I, où est le SCANDALE ?
- Et les criminels en liberté à la place des innocents en prison, n'est-ce pas plus SCANDALEUX que ce petit jeu auquel ils sont tous entrainés au RDR ,

- Et SORO Guillaume, le 1er ivoirien rebelle, intronisé " Président de l'Assemblée Nationale" au mépris de la Constitution ? Où est le SCANDALE ?

- TUO FOZIE et les autres Com'Zones, du niveau Bac moins 8, propulsés inélégamment dans les prestigieuses fonctions de Préfets, Préfets de région, fonctions nécessitant un minimun de capacité rédactionnelle en matière administrative ? Où est le SCANDALE ?

- Une CEI dont l'Accord qui en demeure la base légale fixe le terme tout juste après la tenue des élections législatives mais que Mossi Dramane estime nécessaire de maintenir aux forceps ? Où est le SCANDALE ?

- Lorsque Alassane Dramane OUATTARA ou HAHO décide de procéder à partir de son bureau au redécoupage électoral,incluant des campements essentiellement peuplés de ses compatriotes burkinabè, situés à plus de 40 kms de la sphère communale, dans les Communes, et en excluant les villages des autochtones situés à moins d'un kilomètre, où est le SCANDALE ?

- Lorsque les acquis démocratiques depuis 1990 sous le Grand Houphouet, sonr en voie de dispariton sous les coups de boutoirs du petit mossi, où est le SCANDALE ?

Mon Général, pour te dire que depuis le 11 avril 2011, tout est SCANDALE....

Le fait qu'un Burkinabè, pur sans soit là où il est, est caracéristique du plus grand SCANDALE que notre peuple ait subi.

Tu as bien fait, Général, de nous permettre de comptabiliser ce nième scandale.

C'EST LA COTE D'IVOIRE QUI EST SCANDALE-SCANDALE DES SCANDALES SOUS DRAMANE OUATTARA.

METTONS DONC FIN A LA COTE D'IVOIRE SCANDALEUSE...

RETROUVONS UNE COTE D'IVOIRE DIGNE...

Ces scandales ne peuvent etre combattus qu'au moyen de ce dont on nous rend compte dans ce papier :

-Chasser pa tous les moyens les burkinabè de nos terres
- Chasser par tous les moyens le SCANDALE lui-meme, j'ai nommé Dramane OUATTARA
- Faire tout pour que les vrais coupables soient en prison et les innocents récouvrent leur liberté.

Mon général, voici ce pour quoi, Dramane étant insensible aux dénonciations, il nous faut continuer de travailler par tous moyens à la libération de notre pays de ses SCANDALES.

7.Posté par GBETIAYI GOUZOU le 14/03/2013 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le colonel a tout dis là. Bon courage à tous. Le matche n'est pas fini. Que l'ETERNEL nous fortifie et nous conduisent pour la victoire finale

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !