Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Insécurité à Cocody : 4 militaires mis aux arrêts ; Voici celui qui a démantelé leur réseau

le Vendredi 10 Août 2012 à 08:35 | Lu 1764 fois



Cote d'Ivoire : Insécurité à Cocody : 4 militaires mis aux arrêts ; Voici celui qui a démantelé leur réseau
Publié le vendredi 10 aout 2012 | L'Inter - La commune de Cocody devrait connaître la quiétude à partir du mardi 31 juillet 2012. A cette date, il a été mis fin aux actes délictueux de

quatre (4) individus, reconnus comme des militaires (des caporaux), notamment Koné Mamadou, Coulibaly Salia, Cissé Lacina, et Diakité Mohamed Lamine, qui faisaient subir un calvaire aux populations de la commune. Selon les sources qui nous ont rapporté l’information, ces individus constituaient en effet un réseau réputé dans les vols de véhicules et autres braquages à main armée des domiciles dans la commune de Cocody. Ils ont été mis hors d’état de nuire le mardi 31 juillet dernier, par le Commandant Diomandé Moussa, alias Ziguéhi, commandant d’unité FRCI de Cocody-Angré, à la tête d’un détachement de la Garde Républicaine.

Selon nos sources, le Commandant Ziguéhi a été informé ce même jour par son patron, le Commandant Issiaka Ouattara dit Watto, de ce qu’une personnalité venait d’être dépossédée de son véhicule de type 4x4 par des hommes armés. Sans perdre de temps, Diomandé Moussa et ses hommes se sont lancés à l’assaut de ces bandits. Et au bout d’un quart d’heure, a-t-on appris, ils ont pu repérer la voiture à la Riviera Palmeraie. Celle-ci était conduite par un certain Sawadogo Diomandé, un civil, mécanicien de son état, qui a réussi à débloquer le système télécommandé du véhicule pour le faire démarrer.

Arrêté, ce mécanicien-chauffeur va permettre au Commandant Ziguéhi et sa troupe d’appréhender les autres complices que sont les quatre militaires. Outre le chauffeur du véhicule, un second civil, répondant au nom de Doumbia Issa, figurait parmi les personnes arrêtées. Soit un total de six (6) bandits pris dans les filets du Commandant Ziguéhi. Une belle prise qui lui a valu des félicitations de certains chefs hiérarchiques dont Wattao, Morou et Zakaria. Depuis cette date, le collaborateur de Wattao et ses éléments multiplient les patrouilles dans la commune de Cocody, afin de débusquer les éventuels déstabilisateurs et autres bandits de grand chemin qui troublent la quiétude des populations.

H. ZIAO


Vendredi 10 Août 2012
Vu (s) 1764 fois



1.Posté par Yuotam le 10/08/2012 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Reglement de compte entre BURKINABE, c'est pas problème d' IVOIRIEN, ce qui est génant dans tout ça, ce sont d'honnetes citoyens qui sont emmerder avec les buveurs de vin rouge de mossi watt - rat.

Ivoiriennes, Ivoiriens essuyer vos larmes ce mossi na plus pour très longtems.

2.Posté par Hermann N'da le 10/08/2012 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arrêtez votre comédie. Des militaires dans une République, qui sont presque tous de la même région, presque tous analphabètes parmi lesquels on trouve des braqueurs, des voleurs, des violeurs, des tueurs...Tous à la solde d'un individu d'une moralité aussi douteuse qu'inimaginable. Quel pays?

3.Posté par doriane le 10/08/2012 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous ivoiriens, on s'en fout;. Ils sont tous de la même espèce, arrêteur et arrêtés.
Vivement le débaras.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !