Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Insécurité à Bonoua : Un responsable de l’Onu échappe à la mort

le Mardi 28 Février 2012 à 13:27 | Lu 1200 fois



Un groupe de bandits a failli ôter la vie à un responsable des Nations Unies en Côte d’Ivoire.

Portes défoncées, traces de sang dans la chambre principale et dans les allées de la maison. Marques de sang également sur le lit et les draps… L’intérieur de la résidence de M. Guigré, responsable logistic au bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (Unops), est méconnaissable. Elle s’apparente à une charcuterie. Le responsable de l’Unops a lui-même échappé à un assassinat. Fort heureusement, grâce à sa détermination, il s’est sorti de cette situation délicate avec des blessures. Idem pour sa génitrice.

Tout commence dans la nuit de mercredi vers deux heures, la résidence du fonctionnaire de l’Onuci sis à Yaou-village est visitée par des malfrats. Munis d’armes blanches, les quidams choisissent d’opérer à cette heure de la nuit, au moment où la maisonnée est endormie. Les malfrats escaladent la clôture au moyen d’une niche addossée au mur. Une fois dans la cour, ils butent sur l’important dispositif de sécurité qui est dressé. Les malfrats parviennent néanmoins à se faire une ouverture. A l’aide de pavés, il fracture la porte arrière. Et accède au salon. Puis, ils se ruent dans la chambre principale.

Là-bas, ils reprennent le même scénario. Entre-temps, les bruits de portes défoncées çà et là attirent le voisinage qui parvient à dissuader les gangsters. L’un des voisins à l’aide de son arme tire plusieurs coups en l’air. Créant la débandade totale du côté du gang qui disparaît sur la pointe des pieds. Les éléments du commissaire Segla en patrouille dans la périphérique, informés se déportent sur les lieux avec des moyens de bords.

Yapi Beckéné Anderson âgé de 18 ans, l’un des bandits, le dernier a quitté les lieux, se retrouve nez à nez avec le maître des lieux, il le frappe à coups de machette. M. Guigré est blessé au front et à l’avant-bras. Sa génitrice s’en sort avec une blessure également à l’avant-bras. Puis s’en suit une lutte acharnée entre les deux hommes. L’agressé réussit à arracher la machette et le couteau des mains du bandit.

Et porte la réplique. Il s’en sert pour le taillader à fond. Le voyou déséquilibré réussit tout de même à se tirer, mais il n’ira pas loin avec ses blessures profondes. Il est appréhendé par la police qui a suivi les traces de sang sur une distance de 800m. Mal en point, le malfrat est conduit à l’hôpital général de Bonoua où il reçoit les premiers soins avant d’être évacué à Abidjan. C’est le lieu d’interpeller les autorités afin qu’elles dotent la police de Bonoua de moyens conséquents pour qu’elle puisse mener des actions vigoureuses en vue de réduire le taux de criminalité qui a pris l’ascenseur dans cette ville.

Emmanuelle Kanga à Grand-Bassam
nord sud

Mardi 28 Février 2012
Vu (s) 1200 fois



1.Posté par la vie le 28/02/2012 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les militants du rdr faites la peau a ces agents de l onuci sinon ils font vous faire mal.
ils transporteront des bandes armées comme ils ont fait à gbagbo notre prsident

2.Posté par Jesus Fils du Dieu très Haut le 28/02/2012 21:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On est tous dans le même pays se n est pas seulement les pro Gbagbo qui vont subire l insécurité dans le pays. Désolé, je n ai aucune compassion pour le responsable de l ONU agressé pour ma part se n est que le retour du balancier.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !