Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d’Ivoire : Impossible cohabitation entre les rébelles de Ouattara et les FDS

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Actu Africaine & Internationale le Jeudi 12 Mai 2011 à 15:59 | Lu 1109 fois

YAMOUSSOUKRO – Depuis l’arrestation de Gbagbo par l’armée française, les FDS ont tout perdu, et leur non FDS et leur honneur dans la soit disant nouvelle armée.



En effet, la cohabitation entre eux et les éléments des Forces armées des Forces nouvelles (FAFN) ne se fait pas sans difficultés au sein du FRCI.

Sur le terrain, quand bien même les deux forces patrouillent ensemble, l’on se rend compte que la collaboration n’y est pas du tout. Et pour cause, la méfiance ayant pris le dessus dans l’un ou l’autre camp.

Cet environnement lourd était perceptible ces derniers temps dans la ville de Yamoussoukro ou il y a eu des altercations.

Pour les FRCI, alliées à Alassane Ouattara, ils ont défait militairement les FDS tout en oubliant qu’ils n’ont pas combattu mais au contraire c’est la France qui a combattu et qui continue de combattre à leur place.

Dans leur argumentation les FAFN disent ne pas avoir demandé à quelqu’un de se rallier. Pour eux, ils ont combattu pour être à cette place, donc pas question pour eux de recevoir des ordres venant des FDS. Ils vont plus loin pour dire qu’ils ne peuvent en aucun cas accepter cela.

Les FDS, quant à eux fustigent qu’ils ont été au ralliement, selon un adjudant-chef sous couvert de l’anonymat. Ils disent qu’ils ont accepté et agi dans ce sens du ralliement. Mais la réalité leur présente autre chose de la part des FAFN au point qu’ils se regardent tous en chien de faïence.

Selon lui, “la hiérarchie doit se rendre sur le terrain dans les camps, casernes, cantonnements et autres commissariats pour répartir les rôles et situer les commandements, les responsabilités, s’ils ont pour souci d’éviter que le pire arrive”.

Il révèle qu’eux FDS n’ont désormais pas l’ordre et le droit de porter leurs armes, tandis que les FAFN sont toujours armés.

Un autre adjudant-chef de la 3ème légion de gendarmerie de Yamoussoukro toujours sous le couvert de l’anonymat dénonce leur mise à l’écart.

Ce dernier explique qu’après leur inscription sur la liste des ralliés, il leur a été remis des papiers de permission indéfinie. Il s’insurge de ce que depuis le 15 avril, il est inscrit et il est à la maison attendant l’hypothétique rappel.

Ainsi se présente l’armée ‘‘N’zassa’’ que veut former le sieur Ouattara, président élu par la communauté internationale et reconnu par la communauté internationale et qui ensuite a prêté serment selon les recommandations de la communauté internationalité. En clair, le président de la communauté internationale.



Source: Wikilibre – Infodabidjan.net

Afrik53 - Actu Africaine & Internationale
Jeudi 12 Mai 2011
Vu (s) 1109 fois



1.Posté par Hervé le 13/05/2011 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BIEN FAIT POUR EUX

Quand on est une armée et Institution nationale, il faut défendre la Patrie. Corrompus qu'ils sont , ils n'ont pas eu le courage de défendre la patrie et défendre les Institutions qu'ils sont censées défendre. La guerre d'Algérie, en passant par la guerre d'Angola pour l'indépendance en 1962 et 1975 c'est cela à Coeur Âme vaillante, cette guerre qui vient de passer, c'était notre guerre d'indépendance. On vous armé , équipé et instruit mais vous les FDS vous avez failli, regrettable et vous allez récolté ce que vous avez semé sans que le peuple de Côte d'Ivoire ne regrette quoi que ce soit. Tant pis!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !